Avertir le modérateur

homme

  • Anciennes histoires chinoises à propos de se garder de la luxure

    Chine, luxure, relation, homme, femme, mari, sexualité, amour9. Poèmes Taoïstes

    Lü Dongbin, un érudit taoïste et poète chinois de la Dynastie Tang, l’un des Huit Immortels dans l'histoire de la culture chinoise, a écrit un poème intitulé " Avertissement au monde", dans lequel il déclare: "Une beauté de 16 ans a un corps tendre. Une épée qu'elle porte à sa taille est pour tuer les hommes entichés. Bien que vous ne voyiez pas une tête être coupée, secrètement elle épuise votre moelle."

    Le Maître de Lü Dongbin, Zhongli Quan, a écrit un poème très connu : " Abandonne la lubricité. " Il y dit : " Une fille du voisinage est belle et regarde les gens avec amour. Un homme bien élevé tombe dans le piège. Il pense que ce n’est pas un crime grave. Mais le ciel l’a enregistré et la punition sera appliquée. La bonne fortune gagnée par ses ancêtres et durant ses vies précédentes sera réduite. Son espérance de vie raccourcie. La malchance sera sur ses descendants des générations suivantes. Sa punition sera d’être un animal dans sa vie suivante.

    " Quand je vois cela, je pleure. Je soupire quand je remarque des hommes attirés par des femmes séduisantes. Je veux avertir les gens. Évitez les comportements lascifs avant qu’il ne soit trop tard.

    " Si elle n’est pas mariée à vous, n’allez pas avec elle dans sa chambre. Elle tente de vous appâter pour que vous couchiez avec elle. Vous ne devriez pas avoir de relation proche avec elle. Si vous ne pouvez pas vous contrôler, rappelez-vous simplement que cela vous conduira en enfer. Si votre désir est trop fort, rappelez-vous simplement que cette erreur vous tuera.

    " Quand je pense à cela, j’en frissonne, et je suis vidé de tout désirs. Quand je n’ai pas de désir, dieux et fantômes tous m’admirent. "

    10. Le Soûtra Bouddhiste

    "Le Soûtra aux Quarante-deux Chapitres "est connu pour être le tout premier Soûtra bouddhiste à avoir été traduit en Chinois. La légende dit que l’Empereur Mingdi dans la Dynastie des Han envoya ses émissaires en Inde pour ramener le Soûtra sur le dos d’un cheval blanc. L’Empereur Mingdi construisit alors le premier temple bouddhiste en Chine – Le Temple du Cheval Blanc dans la ville de Luoyang.

    Un des chapitres dans le Soûtra dit : " Bouddha a dit : Prenez garde de regarder les femmes ! Prenez garde de parler aux femmes ! Si vous parlez avec une, vous devez avoir un cœur pur et des pensées honorables. Je suis un chaman, ayant à vivre dans ce monde impur. Mais puissé-je être comme un lotus, lequel fleurit pur et propre, bien qu'étant dans la boue."

    "Si elle est vieille, considère là comme ta mère. Si elle est plus âgée que toi, considères la comme ta grande sœur. Si elle est plus jeune, considère-la comme une jeune sœur. Si elle est une enfant, traite-la comme ton enfant. Sois compatissant et pense à les sauver. Bannis toutes pensées perverses."

    11. N'abandonnes jamais une femme qui a enduré les épreuves avec toi

    Song Hong était un haut fonctionnaire dans la Dynastie Han. Il était très honnête et consciencieux. Il eut une fois un entretien avec l’Empereur Guangwu. Ils s'assirent dehors à côté d’un nouveau paravent sur lequel étaient peintes de jolies femmes.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/a116570-Anciennes-histoires-chinoises-a-propos-de-se-garder-de-la-luxure-3eme-partie-de-5.html

  • La culture traditionnelle chinoise telle que reflétée à travers le concept de "gauche masculin, droite féminin"

    Yin, Yang, théorie, Homme, femme, dualité, Chine, culture, tai chi, féminin, masculin,

    En Chine, la coutume de considérer le côté gauche comme masculin et le côté droit comme féminin semble avoir pénétré chaque aspect de la vie quotidienne. Comment cette coutume a-t-elle vu le jour ? Comme le veut la légende, après que l'ancêtre des chinois, Pangu, soit devenu une divinité, les parties de son corps et ses organes sont devenus le Soleil, la Lune, les étoiles, les montagnes, les rivières, les lacs, toutes choses sur terre, et toutes vies. Le livre Wu Yun Nian Li Ji, écrit par Xu Zheng durant la Période des Trois Royaumes, affirme que le Soleil et la Lune de la nation chinoise ont été créés à partir des yeux de Pangu. Le Dieu Soleil était l'œil gauche de Pangu, et le Dieu Lune était l'œil droit de Pangu. Ceci est l'origine de la coutume traditionnelle chinoise de "gauche masculin, droit féminin".

    Cette coutume était également étroitement liée à la philosophie des gens du passé. Dans le concept traditionnel, les deux côtés opposés dans toute chose sont Yin et Yang. Par exemple, chaque chose pourrait se différencier par la taille, la longueur, le haut ou le bas, la droite ou la gauche, etc. Les gens du passé classifiaient les choses qui étaient grosses, longues, hautes et à gauche comme Yang, et les choses qui étaient petites, courtes, basses et à droite comme Yin. Le Yang était ferme et fort, et le Yin était doux et faible. En terme de tempérament, l'homme est masculin, appartenant à Yang—la gauche, tandis que la femme est douce et aimable, appartenant à Yin, la droite. Le concept de "gauche masculin et droite féminin" se reflète aussi dans le choix du poignet pour prendre le pouls de quelqu'un dans la médecine traditionnelle chinoise. En recueillant le pouls pour un diagnostique, on choisissait de prendre le pouls sur le poignet gauche pour un homme, et sur le poignet droit pour une femme.

    En fait, le concept de "gauche masculin, droite féminin" tire son origine dans la théorie du Yin et du Yang de l'école du Tao. Concernant le Yin et le Yang, les choses faisant face au Soleil étaient répertoriées comme Yang, et l'opposé comme Yin. Plus tard, le concept s'est étendu au climat, au lieu, au mouvement, etc. La théorie du Yin et du Yang indique que toutes les choses dans la nature possèdent deux côtés contraires, le Yin et le Yang. Les deux côtés sont également complémentaires, et le mouvement de l'unité des contraires est la cause fondamentale pour que les choses existent, se développent, changent et meurent. Comme il est dit dans le livre Huang Di Nei Jing – Su Wen, Article 5: "Le Yin et le Yang est la voie du Ciel et de la Terre, la loi de toutes choses, la mère de tous changements et le commencement de la vie et de la mort."


    Le Yin et le Yang peuvent être employés pour décrire des contraires et pour analyser les deux côtés opposés de la matière. Généralement parlant, les choses en mouvement violent, extérieures, ascendantes, chaudes ou brillantes sont considérées comme étant Yang. Les choses relativement tranquilles, intérieures, dirigées vers le bas, froides ou ternes sont considérées comme Yin. Comme pour le ciel et la terre, le ciel étant lumineux et clair est considéré comme Yang. La terre étant lourde et opaque est considérée comme Yin. Comme pour l'eau et le feu, l'eau appartient au Yin, car elle est froide et humide, tandis que le feu appartient au Yang car il est chaud et brûlant.


    La théorie du Yin et du Yang avance que les cinq éléments (bois, feu, terre, métal et eau) représentent la relation fondamentale des changements. Les cinq éléments sont en perpétuel mouvement, obligeant à la génération mutuelle et à la restriction mutuelle. Cette théorie a eu un profond impact sur le développement des anciennes philosophies. L'astronomie, la météorologie, la chimie, les mathématiques, la musique et la médecine attribuent tous leur développement à la théorie du Yin et du Yang.


    Il existe une telle description dans la "Charte Taichi" de Zhou Dunyi: "Le vide infini produit le Tai Chi; le mouvement du Tai Chi génère le Yang; quand le mouvement devient extrême, il se transforme en quiétude et la quiétude génère le Yin; quand la quiétude devient extrême, elle se transforme à nouveau en mouvement. Le mouvement et la quiétude sont les origines l'un de l'autre; le Yin et le Yang sont différenciés et se retrouvent opposés." Ainsi, "Le Tai Chi génère le Yin et le Yang" et "quand les deux interagissent l'un avec l'autre, une multitude de choses se produit. Les choses produisent d'autres choses et les changements sont infinis." C'est la meilleure explication et la plus compréhensible du concept du Yin et du Yang donnée par les savants du passé dans le Livre des Mutations. Le concept de "gauche masculin, droite féminin" est également une forme d'expression du Yin et du Yang dans la culture traditionnelle.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201003/50310.html

  • Reportage sur une exposition d'artistes chinois persécutés (en Français)

    L’exposition internationale l’Art de Zhen, Shan, Ren (Authenticité, Compassion, Tolérance) est une exposition extraordinairement émouvante, intime et inspirée qui détaille à la fois la vie spirituelle intérieure et une tragédie qui touche les droits de l’homme. Des peintures à l’huile réalistes et des aquarelles chinoises réalisées par des artistes dont la plupart sont chinois donnent un aperçu unique de la discipline spirituelle du Falun Gong, connue aussi sous le nom de Falun Dafa.

    Le Falun Gong, une forme d’exercices méditatifs originaires de Chine, est basé sur les principes d’Authenticité, Compassion et Tolérance. Une partie de l’exposition est dédiée à montrer comment la pratique du Falun Gong a changé les vies des gens, les encourageant à retourner vers les valeurs traditionnelles chinoises.

    Le 20 juillet 1999, le Falun Gong a été banni de Chine, et depuis cette date, il y a 11 ans, des milliers de pratiquants ont été torturés dans un effort pour les « transformer ». Une partie de l’exposition évoque les épreuves terrifiantes que les personnes – dont les artistes eux-mêmes – ont traversées.

    Plus d'information sur: http://fr.falunart.org/

    Tiré de: http://www.ntdtv.com/xtr/gb/2013/08/11/a947542.html

  • Vertu des femmes dans la Chine ancienne

    vertu, femme, Chine, mari, mariage, homme, obligation, amour, sentimentLes anciens chinois croyaient que le "mariage" était une combinaison de moralité et d'obligations comprenant "l'élégance, le devoir, l'affection et l'amour." Le mariage est un contrat à vie dans lequel le mari et la femme placent leur confiance l'un dans l'autre. Les anciens chinois affirmaient que le mari était dans l'obligation de montrer de "l'élégance ainsi que de la moralité," pendant que la femme devait faire preuve de vertus telles que "les convenances dans le comportement, la parole, la conduite et le travail."

    Quelle est la signification derrière les "obligations du mari"? C'est que le mari devait accomplir ses obligations morales. Le mot chinois "Fu" (mari) se traduit littéralement par "soutien." L'homme est le soutien principal de la famille. Tous les membres de la famille comptent sur lui. Il a la responsabilité de ses parents, de sa femme et de ses enfants, et il a des obligations morales envers sa famille et la société.

    Depuis les temps anciens, il y a un dicton : "Cent ans d'endettement lient un mari et une épouse même s'ils ne sont ensemble que pour seulement une nuit."

      "'Quand tu es gentil avec moi, je suis content, et quand tu n'es plus gentil avec moi, le sentiment disparaît.' Alors est-ce fiable? Peut-on utiliser les liens sentimentaux pour maintenir un mariage? Chez les êtres humains, il n'y a pas seulement une obligation morale d'impliquée, mais aussi entre mari et femme, vous êtes redevables l'un envers l'autre. Alors s'agissant de la femme, lorsqu'elle a remis toute sa vie entre vos mains, l'homme doit réaliser: "Cette femme m'a confié sa vie entière. Je dois être responsable envers elle."'

    Depuis la Dynastie Zhou, la Chine a chéri quatre vertus des femmes: "Convenance dans le comportement, la parole, la conduite et le travail." Ces quatre vertus étaient les premières attentions dans Neizhai, Tianguan (Ministère du ciel), Zhouli (Rites de Zhou) et étaient les quatre caractéristiques qu'une femme exceptionnelle devait avoir. " Lienuzhuan " (biographies des femmes exceptionnelles) dans Houhanshu (le livre postérieur de la Dynastie Han) dit:

    " Maintenant ce qu'on appelle la vertu féminine n'a pas besoin d'être une capacité brillante, exceptionnellement différente des autres. Les mots féminins ne doivent être ni intelligents au cours de la discussion ni vifs dans la conversation. L'aspect féminin n'exige ni un joli ni un parfait visage et forme. Le travail féminin n'a pas besoin d'être un travail effectué plus habilement que les autres.

    "Garder soigneusement sa chasteté; contrôler avec circonspection son comportement; que chaque mouvement soit emprunt de modestie; et modeler chaque acte sur le meilleur usage, ceci est la vertu féminine. Choisir ses mots avec soin ; bannir le langage vulgaire; parler au bon moment; et non lasser les autres avec beaucoup de conversation, c'est ce qu'on peut appeler les caractéristiques de la parole féminine. Nettoyer et frotter la saleté ; conserver les vêtements et les parures frais et propres; se laver la tête et le corps régulièrement, et maintenir sa personne libre de saletés honteuses, c'est ce qu'on peut s'appeler les caractéristiques du maintien féminin. Avec l'ardeur sincère pour coudre et pour tisser; ne pas aimer le bavardage et le rire idiot, dans la propreté et l'ordre à préparer le vin et la nourriture pour servir aux invités, c'est ce qu'on peut appeler les caractéristiques du travail féminin.
    Ces quatre qualifications caractérisent la plus grande vertu d'une femme. Aucune femme ne peut s'en passer. "

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200509/22078.html

    Photo: http://www.tianyundesign.com/

  • Au Canada, les immigrants chinois trouvent la liberté pour vivre leurs croyances

    Droits de, homme, Canada, immigrants chinois, falun gong, exposition, art, Zhen Shan Ren, artistes chinois, art moderne, art contemporain, camps travail forcé, torture, différences culturelles, humanité, sciences humaines, multiculturalisme, liberté, croyance, professeur

    Un historien qui a quitté la Chine après le massacre de la place Tiananmen, un ingénieur en informatique qui ne s'est jamais senti à l'aise en parlant de Hong Kong, sa ville natale, ainsi qu’un artiste; tous ont en commun des expériences similaires en arrivant au Canada. Chacun s'est épanoui grâce à la liberté qu'ils ont pu apprécier au Canada. Ils profitent de leur nouveau pays tout en exprimant leurs convictions les plus profondes, ce qui est impossible à réaliser en Chine.

    Vivre ses valeurs

    Su Ming, un commentateur et membre du conseil d'administration de la Fédération pour une Chine démocratique (FDC), est arrivé au Canada il y a 24 ans. Il a déclaré : « Le Canada m'a accepté et m'a donné asile, ce qui prouve que mes philosophies étaient compatibles avec les valeurs canadiennes. Le Canada est un pays libre et démocratique, où je peux dire ce que je veux dire et continuer à dénoncer le Parti communiste chinois (PCC).»

    Avant l'incident de la place Tiananmen en 1989, Su Ming était directeur d'un institut de l'Académie chinoise des sciences sociales et historien. Il a raconté que, lors du massacre, certains de ses collègues ont été tués, blessés et se sont enfuis. «[Après le massacre de la place Tiananmen] ils [le régime chinois] me tenaient responsable de la plupart de ces émeutes.»

    Toutefois, Su Ming estime que plaider pour la justice pour le peuple est juste et qu'un intellectuel devrait être un homme libre qui a une personnalité et une pensée indépendantes. «C'est-à-dire, ils doivent parler pour le peuple, surveiller et critiquer le gouvernement du point de vue social et de la justice, de la conscience et de la morale», a déclaré Su.

    «J'ai fait des choses basées sur ces valeurs, mais le résultat était offensant pour le régime totalitaire.» Après son arrivée au Canada, Su a trouvé que c'était un endroit convenable pour remplir sa philosophie personnelle de vie. Il a accompli ce qu'il pense comme étant de sa responsabilité et un devoir en Chine. «Comme un homme, j'ai fait ce que je devais faire et j'ai dit ce que je devais dire.»

    Su a souligné que, dans les universités partout dans le monde, les sciences humaines, les sciences sociales et les sciences naturelles sont étudiées. Mais en Chine continentale, selon Su, seules les sciences sociales et les sciences naturelles sont enseignées.

    «Il n'y a pas d'humanité, ce qui signifie la négation de la nature humaine de l'homme, de la culture humaine et de l'esprit humain», a déclaré Su. «L'idée du Parti communiste était, “par le biais des sciences naturelles, de résoudre les problèmes sociaux”, mais je pense que c'est une erreur.»

    Bien que ce soit réprimé par le PCC, Su a toujours insisté pour vivre selon ses propres valeurs. «Nous naissons en tant qu'être humain, ce qui est une grande bénédiction et satisfaction. Nous devons agir en fonction de nos valeurs dans la vie.»

    Beaucoup de Chinois qui sont venus au Canada étaient incapables de s'intégrer parce qu'ils pensaient que les différences culturelles entre les peuples asiatiques et occidentaux étaient un obstacle majeur.

    «Les cultures qui peuvent durer des milliers d'années sont toutes des cultures humaines», a déclaré Su. «Confucius a dit que la nature des gens est la même, mais que leurs habitudes sont très différentes, ce qui signifie que l'humanité est pareille, mais il y a des différences dans les habitudes de vie.»

    Depuis son arrivée au Canada à l'âge de 39 ans, Su Ming a appris l'anglais diligemment et s'est bien adapté à la société canadienne. Il a travaillé pour le gouvernement de la ville de Toronto pendant longtemps et n'a jamais cessé de se battre pour la liberté et la démocratie en Chine. Su a résumé pourquoi il ne peut jamais arrêter de parler du système communiste : «Les communistes sont toujours fous là-bas. Certes, je ne peux pas arrêter de parler de ça tant que je suis vivant. Si les Chinois continuent à supporter ce système, le comportement du peuple ira du simple soutien, à la sympathie, à la pitié. Alors, ce sera fini pour le peuple chinois.»

    Au service de la communauté

    Li Shude n'a jamais parlé en public lorsqu’il était à Hong Kong. Il a expliqué à Epoch Times : «Je ne suis allé à aucune manifestation lorsque je vivais à Hong Kong. Même si j'avais quelque chose à dire, je ne voulais pas le dire.»

    ....

    Lire la suite de l'article sur: http://www.epochtimes.fr/front/13/7/5/n3508570.htm

  • La paix et la stabilité viennent de la foi et du respect pour la nature

    nature, nature humaine, bon, homme, paix, foi, Chine, culture, tradition, paysage

    Dans la culture chinoise traditionnelle, protéger les gens et respecter la nature sont des vertus bien établies. Dans la Chine ancienne, de l'empereur aux petites gens, le respect de la nature était largement accepté. On croyait que les gens bienveillants et moralement bons étaient protégés par la nature. "La voie de la nature ne dépend pas des relations. Elle protège souvent les personnes moralement bonnes." Si un danger survient, les bonnes personnes s'en sortiront saines et sauves. Si un homme viole la loi de la nature, il fera face à des calamités. Toutefois, si un homme retourne vite à la droiture, et s'amende pour ses erreurs, il pourra éviter ces calamités


    D'où l'importance pour l 'homme de maintenir sa pensée sur une voie juste. L'histoire ne manque pas d'exemples pour illustrer ce point. En voici quelques uns survenus dans certaines des anciennes dynasties chinoises.


    Une histoire de la Dynastie Shang : Une année durant le règne de l'Empereur Chengtang, il y eut une sérieuse sécheresse. L'Empereur alla prier pour demander la pluie et se reprocha de ne pas avoir bien fait dans plusieurs domaines. Il dît :" La souffrance des gens est causée par les erreurs dans mon administration, et mon style de vie extravagant. Les omissions dans mon administration ont conduit à la corruption et au fait que des personnes non qualifiées deviennent fonctionnaires." Avant qu'il ait fini de prier, il commença à pleuvoir à des centaines de kilomètres à la ronde. Cette histoire illustre comment le style de vie des politiciens des anciens temps se reflétait sur l'environnement de tout le pays. Ce qui est important c'est qu'un empereur à l'esprit ouvert et éclairé soit capable de se faire des reproches et de prendre conseil d'autrui. Confucius parlait de telles personnes comme ayant "la moralité des fonctionnaires" Lorsque surgit un désastre naturel ou qu'arrive un phénomène inhabituel, l'empereur et ses ministres réfléchiront à leur propre conduite et feront les changements nécessaires afin de soulager une mauvaise situation.


    Une histoire de la Dynastie Han : Alors que Yuandi était empereur il y eut un tremblement de terre et une éclipse de soleil à Changan. Yuandi s'inquiéta et interrogea ses ministres sur les éventuels problèmes dans son administration. Un des ministres, Kuangheng dît : "Tout le monde y compris l'empereur, doit tenir la moralité en haute estime. Le gouvernement devrait établir et mener des politiques bienveillantes qui bénéficient à la population. Les dépenses au palais devraient être réduites et on devrait mettre l'accent sur l'honnêteté et la droiture. Les ministres devraient être humbles en plus de préserver la loi, sérieux en ce qui concerne la justice, et devraient être des modèles pour les gens. Dans le secteur public encouragez la moralité, la bienveillance et l'harmonie. Lorsque le pouvoir donne le bon exemple, les gens suivront. En conséquence le pays prospèrera et les gens vivront dans la paix et la prospérité. " Ce que Kuangheng proposait fut soutenu par Yuandi, les autres ministres et le peuple.


    Durant la Dynastie Ming dans la neuvième année de l'Empereur Zhengde, Huang Tingxuan fut appointé Commissaire du Comté de Taicang dans la province de Jiangsu. A l'époque il y eut une sérieuse sécheresse et la famine s'étendit dans toute la province. À son arrivée à Taicang, Huang ouvrit immédiatement les greniers du gouvernement pour soulager la faim. Il demanda que l'empereur réduise les taxes et remplaça les fonctionnaires corrompus par des gens respectables. Il était sincère en priant pour la pluie, et une lourde pluie s'abattit sur le comté, mais la sécheresse continua dans les autres régions. Le public dit que Huang avait été récompensé pour sa politique bienveillante.


    Il est dans la nature humaine d'être bon avec les gens. C'est en ligne avec l'amour de la nature, qui offre un soutien inconditionnel à la vie. Par conséquent, si les gens suivent les lois de la nature, sont bons envers autrui et maintiennent la moralité, ils seront protégés par la nature et ils connaîtront la prospérité. L'ancienne importance donnée à la moralité a une conséquence d'une grande portée pour la société.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200902/43987.html

  • A propos du mariage: suivre la relation prédestinée

    sexualité, homme, femme, mariage, Chine, amour, vertu

    Suivre la Relation Prédestinée et renforcer la bienséance

    Les anciens croyaient que le mariage était prédestiné. Il y a un dicton chinois, « Il faut cent réincarnations pour amener deux personnes à naviguer sur le même bateau ; il faut mille ans pour amener deux personnes à partager le même oreiller. » Cela démontre à quel point la relation prédestinée entre mari et femme est importante. Dans un vaste monde humain, deux personnes qui ne se connaissent pas à l’origine sont capables de se rejoindre grâce à leur affinité prédestinée.

    L’interprétation la plus simple de l’amour est « l’amour entre l’homme et la femme. » En fait, le mot « amour » comme il est populairement compris est une notion moderne. De nos jours, la société humaine insiste sur la « personnalité » et le fait de se placer « soi-même » comme la plus haute priorité en toute occasion : aimer autrui et attendre qu’autrui nous aime, nos conceptions de l’amour émergent..

    Dans des temps anciens toutes les règles de l’étiquette et la plus haute moralité et l’éthique limitaient les sentiments entre homme et femme. Le soi disant « amour » était basé sur le mariage. De cette façon, l’amour était équilibré stable et rationnel, et pouvait également être reconnu et hautement loué par la société et le gouvernement. Tout « amour » et « affection » en dehors du mariage était interdit et considéré comme incorrect.

    Le mariage est un grand engagement dans la vie et pas un jeu d’enfant. Depuis que les « Six Rites » (c’est-à-dire la demande avec un cadeau d’accompagnement ; les enquêtes au sujet du nom de la jeune mariée ; l’indice de l’approbation divine ; la demande pour fixer le jour du mariage ; le protocole du jeune marié allant rencontrer la jeune mariée chez elle et l’escorter jusqu’à la maison du jeune marié) ont été établis dans la Dynastie des Zhou, ils sont devenus une tradition perpétuée par les gens lors des rites de mariage pendant des milliers d’années. Les personnes d’autrefois vénéraient les êtres divins, respectaient les gens qui suivaient la volonté du ciel et chérissaient le devoir filial. Par conséquent, lors de la cérémonie de mariage, la jeune mariée et le jeune marié montraient leur respect au ciel et à la terre pour avoir reconnu leur mariage, et montraient aussi leur respect à leurs parents pour gagner aussi leur reconnaissance.

    Lire l'article en entier: http://fr.clearharmony.net/articles/200509/22061.html

  • Enquête sur le tourisme de transplantations d'organes

    tourisme, transplantation d'organes, Chine, enquête, Corée du Sud, greffe d’organe, régime, prélèvements forcés, avocats, droits, hommeSelon les autorités sud-coréennes, une bande criminelle organisée envoie des patients sud-coréens en Chine pour des transplantations d’organes. Lundi 21 novembre 2011, la police a arrêté un homme et trois autres font l’objet d’une enquête.

    D’après la police sud-coréenne, depuis 2006, cette bande organisée a procuré des organes à 94 patients souffrant d'un cancer du foie. Les patients sont introduits avec de faux papiers d’identité en Chine continentale où ils subissent la greffe d’organe. La bande a récolté plus de 85.000 dollars pour chaque transplantation. Quatre des patients sont morts après l'opération.

    Byoungjin Lee, policier à Bushan, a expliqué: «Ces gens voulaient trouver des organes plus rapidement, alors ils sont allés voir à l’étranger».

    Cette bande organisée sud-coréenne travaille avec des contacts à l’intérieur de la Chine continentale. Le tourisme de transplantation est illégal en Chine depuis 2007. Malgré cette interdiction, les cas d’étrangers se rendant en Chine pour des transplantations d’organes sont fréquents. Des criminels falsifient des documents pour faire passer les patients comme des citoyens chinois et contourner l’interdiction.

    Les transplantations d’organes en Chine font polémique. Le régime chinois se flatte d’avoir l’un des plus grands programmes de transplantations d’organes du monde, tout en gardant un accès très limité, pour des raisons culturelles. Le régime utilise les organes de prisonniers condamnés à mort, mais n’a jamais révélé le nombre exact de prisonniers exécutés.

    Des avocats des droits de l'homme ont aussi accusé le régime chinois de profiter des ventes d’organes. David Kilgour et David Matas du Canada ont publié leurs conclusions sur les prélèvements forcés d’organes sur les pratiquants du Falun Gong, un groupe spirituel persécuté par le régime chinois depuis le 20 juillet 1999.

    Pour avoir accès à cette information en video: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2011-11-29/330859451926.html

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Enquete-sur-le-tourisme-de-transplantations-dorganes.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu