Avertir le modérateur

histoire

  • La cité interdite, un palais unique au monde

    Un excellent documentaire de Des Racines et des Ailes sur la cité interdite de Pékin.

    Siège du pouvoir suprême pendant plus de cinq siècles (1416-1911), la Cité interdite à Beijing, avec ses jardins paysagers et ses nombreux bâtiments dont près de 10 000 salles renferment meubles et œuvres d’art, constitue un témoignage inestimable de la civilisation chinoise au temps des Ming et des Qing. Le palais impérial de la dynastie Qing à Shenyang est constitué de 114 édifices construits entre 1625-26 et 1783. Il comporte une importante bibliothèque et témoigne de la fondation de la dernière dynastie qui dirigea la Chine avant son expansion vers le centre du pays et le transfert de la capitale à Beijing. Le palais impérial de Shenyang devint une annexe du palais impérial de Beijing. Cet ensemble architectural remarquable représente un important témoignage de l’histoire de la dynastie Qing et des traditions culturelles des Mandchous et des autres tribus du nord de la Chine.

    Tiré de: http://whc.unesco.org/fr/list/439/

  • Cinq raisons pour questionner la chronologie officielle de l’histoire

    Science, évolution, histoire, humanité, archéologie, réacteur nucléaire, peinture rupestre, empreinte de pas

    Empreinte fossilisée d’une botte ayant marché sur un trilobite, un arthropode marin aujourd’hui disparu. Les trilobites ont disparu il y a environ 260 millions d’années.(Epoch Times)


    À l’école, nous avons appris que les dinosaures se sont éteints il y a environ 65 millions d’années, que de petits mammifères ont survécu et ont évolué pour engendrer les autres mammifères et, il y a environ 250 000 ans, un mammifère simien a évolué jusqu’à engendrer l’homme moderne, n’est-ce pas?


    Des artéfacts découverts récemment nous amènent à nous poser la question à savoir si l’humanité n’aurait pas été présente depuis bien plus longtemps que ce que nous avons cru originellement. Et est-ce que ces anciens humains vivaient vraiment des vies primitives comme nous le supposons en général?


    Peut-être est-il temps de mettre à jour nos connaissances de l’histoire de l’Antiquité et nos livres de sciences. Voici des trouvailles préhistoriques qui laissent les scientifiques perplexes à propos de l’histoire de l’humanité :


    1. Le mécanisme d’Anticythère – fabriqué il y a plus de 2000 ans

    Découvert à l’origine en 1901, ce n’est qu’après avoir utilisé des outils de balayage ou de scanneurs modernes au XXIe siècle qu’on a pu discerner les engrenages complexes composant le mécanisme. Fabriqué par les Grecs – cet ordinateur antique peut calculer précisément les changements astronomiques.


    Science, évolution, histoire, humanité, archéologie, réacteur nucléaire, peinture rupestre, empreinte de pas2. Peintures rupestres – peintes il y a 15 000 à 50 000 ans

    À l’intérieur de différentes grottes, partout dans le monde, existent des peintures rupestres préhistoriques de sociétés, faites avec force détails, de nature surprenante – comme des gens portant des chemises, des pantalons, des bottes et des chapeaux.


    3. Le marteau de London – datant de 110 à 115 millions d’années et encastré à l’intérieur d’une pierre de plusieurs millions d’années


    Découvert à London, au Texas, en 1936 par deux randonneurs – le marteau (dont l’emploi est inconnu) n’est pas seulement vieux de 110 à 115 millions d’années, mais a aussi été trouvé encastré dans une pierre ayant plusieurs millions d’années.


    4. Empreinte de pas sur un fossile de trilobite – empreinte d’une chaussure faite il y a 200 à 600 millions d’années

    En juin 1968, la découverte d’un fossile de trilobite incrusté à l’intérieur de l’empreinte fossilisée d’une chaussure semble tout à fait incroyable, car les trilobites ont disparu il y a environ 280 millions d’années. L’âge de l’empreinte d’une chaussure fossilisée – de pointure 13 – est estimé être d’environ 200 à 600 millions d’années.


    5. Réacteur nucléaire dans la République du Gabon en Afrique – datant de 1,8 milliard d’années

    En 1972, une usine française a importé du minerai d’uranium d’Oklo, au Gabon, et a par la suite découvert qu’un des isotopes importants de cet uranium était appauvri, comme si une réaction nucléaire avait eu lieu. Des scientifiques de partout dans le monde sont venus étudier ce phénomène et ont ainsi découvert un réacteur nucléaire sous-terrain. Certains supposent que c’était un réacteur «naturel», alors que d’autres signalent que cela aurait été fort peu probable. Depuis ce temps, l’endroit a été complètement détruit par l’exploitation minière, laissant planer le mystère.


    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/15/3/7/n3510938/cinq-raisons-pour-questionner-la-chronologie-officielle-de-lhistoire.htm

  • Lu Dongbing, ses dix épreuves et le Rêve de Millet Jaune

    Chine, histoire, culture, Lu Dongbing, huits immortels, déités, taoiste, légende, cultivation, épreuvesLu Dongbing, l’un des «Huit Immortels», groupe de déités le plus connu en Chine. Souvent considéré par les gens du commun comme une figure mythique du folklore, Lu est en fait un personnage réel de l’histoire.

    Lu naquit en 798 ap. J.-C., sous la dynastie Tang. Dès son enfance, il adorait lire et démontrait des compétences exceptionnelles de mémorisation. Adolescent, il pouvait citer facilement, dans ses écrits, une référence contenue dans la quantité colossale de livres qu’il avait lue. Bien que considéré par beaucoup comme un candidat potentiel pour un poste de mandarin de haut rang au gouvernement, Lu échoua deux fois à l’examen impérial organisé par la cour à Chang’an, la capitale de la dynastie Tang.

    Selon des théories taoïstes, Lu dut passer dix épreuves avant d’être pris comme disciple par un Maître taoïste, il put ensuite apprendre la véritable voie de cultivation.

    Voilà en quoi ont consisté ces dix épreuves.

    En revenant d’un long voyage, Lu apprit que les membres de sa famille bien-aimée étaient mourants. Il se prépara pour les funérailles sans tristesse ou remords, c’est alors qu’ils revinrent tous à la vie.

    Au marché, un acheteur donna à Lu la moitié de l’argent convenue et prit les biens avec lui. Lu ne ressentit aucune colère et le laissa s’en aller.Le matin du Nouvel An chinois, un mendiant devint avide après avoir reçu la donation de Lu et lui en demanda plus en l’injuriant. Lu répondit avec un sourire.

    Quand il était berger, Lu s’offrit à un tigre afin de protéger les moutons qu’il était en train de rassembler. Le tigre s’en alla sans toucher à Lu. Lu refusa les avances d’une magnifique jeune femme, à plusieurs reprises, lorsqu’il l’hébergea par gentillesse dans une petite cabane une nuit dans la montagne.

    Peu après avoir souffert d’un cambriolage et perdu tous ses biens, Lu trouva de l’or dans un champ mais n’y toucha pas et fit comme s’il n’avait rien vu. Immédiatement après s’être rendu compte que les ustensiles en bronze qu’il avait achetés au marché étaient en fait en or, Lu les ramena au vendeur.

    Un  taoïste, à l’apparence d’un fou, promettait que toute personne prenant son médicament décéderait immédiatement, mais serait destinée à obtenir le tao après réincarnation. Personne ne s’y risqua, mais Lu vint et prit le médicament. Il ne mourut pas.

    Quand le bateau sur lequel se trouvait Lu risqua d’être détruit sur la rivière lors d’une puissante tempête, Lu ne fut pas gêner à l’idée de vivre ou de mourir.

    Quand des fantômes et des monstres apparurent dans la pièce dans laquelle Lu méditait, Lu garda son calme. Quand des démons affirmèrent que Lu leur devait sa vie durant sa vie précédente et menacèrent de le tuer: «ainsi soit-il si c’est la vérité» répondit calmement Lu. Les démons disparurent soudainement quand le maître taoïste apparut et annonça « tu es maintenant prêt pour la voie ». Plus tard, Lu finit par atteindre la fin de sa cultivation.

    Il y a beaucoup de folklores et d’histoires légendaires concernant Lu. Il était connu, par un grand nombre, comme étant le personnage principal du Rêve du Millet Jaune. Cette histoire raconte qu’un gentleman éduqué et ambitieux s’endormit sur un oreiller offert par un taoïste dans une taverne, alors que celui-ci était en train de lui cuisiner du millet jaune.

    En se réveillant, le gentleman alla passer l’examen impérial. Étant donné ses excellents résultats, il fut nommé comme officiel du gouvernement. Il devint, plus tard, premier ministre et vécut heureux dans son manoir avec sa splendide femme et ses deux enfants. Cependant, il fut rapidement victime d’un coup monté par certains ministres jaloux et perdit les faveurs de l’empereur. Il fut exilé, sa femme le quitta et ses enfants moururent.

    Au milieu d’une tempête de neige, il se retrouva seul et au seuil de la mort… quand il se réveilla soudainement, il réalisa qu’il se trouvait toujours dans la taverne et que le millet jaune n’était toujours pas prêt. En regardant le taoïste qui souriait, il réalisa que la vie qu’il avait menée n’était qu’un rêve et décida de s’engager dans la cultivation taoïste.

    Il y a plusieurs versions de cette histoire, parfois Lu représente le gentleman, et parfois le taoïste. Mais l’histoire illustre toujours la nature éphémère de la vie humaine, les changements incessants de la célébrité, la gloire, la pauvreté et l’impuissance.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/15/2/2/n3510820/lu-dongbing-ses-dix-epreuves-et-le-reve-de-millet-jaune.htm

  • Apprendre le chinois – 朝,(zhāo)et(cháo): Matin

    Apprendre le chinois, Chine, caractères, chinois, prononciation, signification, dynastie, culture, histoire

    La forme la plus ancienne du caractère pour l'aube 朝(zhāo) est apparu sur des os divinatoires comme un dessin serein, un tableau montrant la lune reposant tranquillement sur l'horizon alors que les rayons du soleil commencent à poindre derrière la forêt.

    Cela se retrouve dans la composition du caractère 朝. Le haut et le bas de la partie gauche du caractère contiennent le caractère du bois 木(mù), entourant le caractère représentant le soleil 日(rì). Dans la partie gauche se trouve le caractère de la lune 月(yuè).

    朝 fait partie des nombreux caractères chinois qui ont différentes significations correspondant à différentes prononciations. Lorsque 朝 est prononcé chào, il signifie « dynastie »

    Tout comme l'aube marque le début d'une nouvelle journée, la naissance d'une nouvelle dynastie représente la création d'une nouvelle culture et d'une nouvelle direction dans l'histoire.

    Tiré de: https://www.facebook.com/ShenYunFR

  • Li Mi, le Premier ministre taoïste de la dynastie Tang

    Culture, Chine, chinoise, traditionnelle, valeur, moralité, Tang, dynastie, histoire, premier ministre, Li MiLi Mi (722-789) a collaboré avec quatre empereurs de la dynastie Tang. Il a, par ailleurs, bénéficié d’une importante position à la cour sous ces quatre empereurs. Il s’est entièrement employé à aider les empereurs à vaincre les rebelles, au moment où l’empire traversait de graves crises. Mais il a préféré quitter l’arène politique une fois l’empire rétabli de ses troubles. Il était connu pour être un homme calme doté d’une solide droiture et de compassion.

    Li Mi était aussi connu pour avoir été un «enfant prodige» en raison de son élégance dès son enfance, après avoir présenté son récit devant l’empereur à l’âge de sept ans. Par la suite, le Premier ministre appréciant ses talents l’a souvent invité à jouer dans son jardin. Une fois après avoir entendu dire que le Premier ministre projetait de promouvoir un fonctionnaire obéissant et flatteur, le petit garçon l’a interrogé avec ces mots: «Vous êtes devenu Premier ministre en partant d’un milieu modeste et vertueux. En agissant honnêtement, comment se fait-il que vous préfériez un courtisan?» Cette remarque alerta le Premier ministre qui corrigea immédiatement son erreur.

    Lorsque Li Mi devint adulte, l’empereur lui offrit un poste à la cour suite à la lecture de ses propositions sur les affaires nationales. Cependant, Li Mi repoussa poliment son offre en précisant qu’il était trop jeune pour être un fonctionnaire du gouvernement. Plus tard, il accepta de tuteurer le prince, mais en tant qu’ami privé plutôt qu’à titre officiel. Après avoir écrit quelques poèmes parodiant un chancelier autoritaire, Li Mi fut repoussé hors de la capitale. Il choisit alors de vivre comme un ermite taoïste.

    Quand le prince accéda au trône, l’empire était dans la tourmente enregistrant d’importantes rébellions. Avec très peu de fonctionnaires et de responsables militaires fiables, Li Mi fut rappelé afin de seconder l’empereur. Il lui a été proposé de prendre place aux côtés de l’empereur à la cour pour traiter des affaires impériales, mais il a continué à porter les vêtements d’un ermite.

    Avec l’aide de Li Mi, la rébellion fut réprimée et l’empereur en a été très satisfait. Li Mi a alors décidé de quitter la vie de la cour pour revenir à sa vie d’ermite taoïste, en dépit de la proposition et de la requête de l’empereur. Il a remercié l’empereur de sa confiance et est retourné à son ermitage.

    Li Mi a été respecté pour son honnêteté, sa droiture et sa réserve. Tout en travaillant pour l’empire au sein de la cour durant les périodes de crises, il a su appliquer les lois de manière impartiale et prôner des jugements équitables. Une fois la paix rétablie au sein de l’empire, il a délaissé la politique et a recherché le vrai sens de la vie. Bien que parfois perçu comme un excentrique, il a gagné un grand respect parmi les intellectuels en Chine.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/14/11/17/n3510544/li-mi-le-premier-ministre-taoste-de-la-dynastie-tang.htm

  • Chine: s'appuyer sur la violence et la terreur

    Extrait de l'éditorial d'Epoch Times, les "9 commentaires sur le parti communiste", retraçant l'histoire du parti communiste en Chine

    I. S’appuyer sur la violence et la terreur pour conquérir et maintenir son pouvoir

    «Les communistes ne s'abaissent pas à dissimuler leurs opinions et leurs projets. Ils proclament ouvertement que leurs buts ne peuvent être atteints que par le renversement violent de tout l'ordre social passé.» Cette citation est tirée du dernier paragraphe du Manifeste du Parti communiste, le document principal du Parti communiste (PC). La violence est le seul et le principal moyen par lequel le Parti communiste est parvenu au pouvoir. Ce trait de caractère s’est transmis à toutes les formes ultérieures du Parti qui sont apparues depuis sa création.

    En fait, le premier Parti communiste au monde a été établi bien des années après la mort de Karl Marx. L’année qui a suivi la Révolution d’Octobre de 1917, le «Parti communiste (bolchevique) de Russie» (plus tard plus connu sous le nom du «Parti communiste de l’Union soviétique») est né. Ce Parti s’est développé en employant la violence contre les «ennemis de classe» et il s’est maintenu par la violence aussi contre les membres du Parti et les citoyens ordinaires. Pendant les épurations orchestrées par Staline dans les années 1930, le Parti communiste soviétique a massacré plus de 20 millions de soi-disant espions et traîtres, ainsi que ceux qui étaient soupçonnés d’avoir des opinions différentes.

    Chine, histoire, communisme, pouvoir, politique, parti communiste chinoise, PCC, Révolution d’Octobre 1917Au début le Parti communiste chinois (PCC) a commencé comme une branche du Parti communiste soviétique lors de la Troisième Internationale communiste. Il a donc naturellement hérité de sa propension à tuer. Lors de la première guerre civile entre les communistes et le Kuomintang (KMT), en Chine de 1927 à 1936, la population de la province de Jiangxi est passée de plus de vingt millions à une dizaine de millions d’âmes. Ces seuls chiffres en disent long sur les ravages causés par l’usage de la violence.

    La violence est peut-être un moyen inévitable pour conquérir le pouvoir politique, mais jamais il n’y a eu un régime aussi enclin à tuer que le PCC, notamment lors de périodes par ailleurs paisibles. Depuis 1949, le nombre de morts causées par la violence du PCC a dépassé le total des victimes de la guerre civile entre 1927 et 1949.

    Le soutien fourni aux Khmers rouges cambodgiens est un exemple éclatant des méthodes violentes du Parti communiste. Sous les Khmers rouges, plus d’un quart de la population cambodgienne, incluant la plupart des Chinois immigrés et leurs descendants, a été assassiné. La Chine continue à empêcher la communauté internationale de poursuivre les Khmers rouges en justice dans le but de tenir caché le rôle notoire joué par le PCC dans ce génocide.

    Le PCC entretient des liens étroits avec les forces armées révolutionnaires et les régimes despotiques les plus brutaux au monde. Outre les Khmers rouges, les Partis communistes d’Indonésie, des Philippines, de la Malaisie, du Vietnam, de Birmanie, du Laos et du Népal ont tous été soutenus par le PCC. Beaucoup de dirigeants de ces partis sont chinois, certains d’entre eux se cachent encore en Chine aujourd’hui.

    Les atrocités d’autres groupes communistes se réclamant du maoïsme, comme le Sentier lumineux en Amérique du Sud et l’Armée rouge au Japon, ont été condamnées par la communauté internationale.

    Une des théories qu’emploient les communistes est le darwinisme social. Le Parti communiste applique aux relations humaines et à l’histoire humaine la compétition des espèces selon Darwin, prétendant que la lutte des classes est la seule force motrice pour développer la société. La lutte est donc devenue le premier «dogme» du PC, un outil pour obtenir et maintenir le contrôle politique. Les fameuses paroles de Mao trahissent clairement cette logique de la survie des plus aptes: «Avec 800 millions de gens, comment cela pourrait-il marcher sans lutte?»

    Selon une autre affirmation tout aussi fameuse de Mao, la Révolution culturelle devrait être menée «tous les sept ou huit ans». Le PCC a utilisé la force de manière répétitive pour terroriser et soumettre la population chinoise. Chaque lutte, chaque mouvement a été un exercice de terreur, faisant trembler le cœur du peuple chinois et le réduisant peu à peu à l’esclavage sous le contrôle du PCC.

    Aujourd’hui, le terrorisme est devenu le principal ennemi du monde libre civilisé. Le PCC a exercé un terrorisme violent, grâce à l’appareil d’Etat à une échelle bien plus vaste, bien plus longtemps, et avec des résultats bien plus dévastateurs. Aujourd’hui, au 21e siècle, gardons-nous d’oublier ce trait héréditaire du Parti communiste, car ce que le Parti a été, assurément détermine ce qu’il pourra être dans le futur.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/5/7/25/n3497570/une-serie-editoriale-de-iepoch-timesi-ineuf-commentaires-sur-le-parti-communistei-re-partie-.htm

  • Après 60 ans de censure, un film chinois réédité

    Le film « La Vie de Wu Xun » est sorti en Chine en 1951, tout juste deux ans après la fondation de la République populaire de Chine. C'était l'un des plus populaires des premiers films produits par les autorités communistes. Il a été projeté pendant des mois dans les cinémas bondés de toute la Chine.

    Chine, propagande, mao, histoire, parti communiste, idéologie, lutte des classes, film, censure, cinéma, Wu XunL'intrigue, vaguement basée sur une histoire vraie, parle d'un jeune homme extrêmement pauvre appelé Wu Xun qui essaie d'emprunter de l'argent pour les funérailles de sa mère. Il est maltraité et raillé par les classes supérieures. En réaction à cela, Wu Xun décide d'économiser de l'argent toute sa vie en mendiant dans les rues, pour pouvoir construire une école gratuite pour les enfants pauvres. Des décennies plus tard, il a atteint son objectif.

    Pour beaucoup de spectateurs, le message du film semble coller parfaitement à l'idéologie communiste : un jeune homme vertueux et pauvre essaie d'améliorer le quotidien de ses semblables. Mais peu après sa sortie, le film a été durement critiqué par Mao Zedong, le dirigeant du parti communiste de l'époque.
    Selon Mao Zedong, ce film est idéologiquement incorrect : « trop intellectuel » et trop « réformiste. » Et il lui manque le message essentiel du communisme chinois : la lutte.

    Le Quotidien du peuple, le journal officiel du Parti a traité le véritable Wu Xun de « bandit, créancier et grand propriétaire terrien, » et le Parti a commencé à interdire le film.

    Tiré de: https://www.youtube.com/channel/UCIWw8PPP5OPNkDCLBrG9zVA

  • Kangxi, l'Empereur le plus érudit de l'histoire chinoise

    L'Empereur Kangxi, le deuxième empereur de la Dynastie Qing, est sans doute l'empereur le plus érudit de toute l'histoire chinoise. Il a dirigé la Chine pendant plus de 60 ans et a dévoué toute sa vie à l'apprentissage intellectuel.

    chine,kangxi,histoire,empereur,mandchou,han,mongol,culture,apprentissage intellectuel

    Tiré de: NTD France sur Youtube

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu