Avertir le modérateur

grève de la faim

  • Richard Gere soutient les grévistes de la faim tibétains devant les Nations unies

    Richard Gere, Tibetains, cause tibétaine,valeurs des Bouddhistes tibétains, grève de la faimRichard Gere, supporter mondialement reconnu de la cause tibétaine, a rencontré les trois grévistes de la faim tibétains, au 17è jour de leur manifestation devant les Nations unies. La visite de l’acteur est survenue une journée avant le 53ème anniversaire de l’insurrection de 1959, quand les Tibétains se sont rebellés contre les forces du parti communiste chinois. L’insurrection fut écrasée et le chef spirituel des Tibétains, le Dalaï Lama fut obligé de fuir vers l’Inde, où il vit encore en exil.

    Richard Gere a dit que la manifestation de la grève de la faim, représente réellement les valeurs des Bouddhistes tibétains.

    Richard Gere  a précisé: «C’est l’unique expression de la douleur et de la souffrance des Tibétains et un moyen de manifester bouddhiste. Le terrorisme n’est pas dans le sang des Tibétains et, comme ami et étudiant de longue date, je connais le sens profond de la responsabilité universelle des Tibétains et leur don de soi pour le bien de la communauté, pour le bien du monde et pour le bien de l’univers. C’est quelque chose de très puissant».

    Le Tibet est actuellement fermé à tous les medias et aux touristes étrangers. L’insurrection et le Nouvel An tibétain sont des dates sensibles pour le régime chinois. Toutes deux ont été accompagnées de manifestations au Tibet. L’ONG basée à Londres, Free Tibet a rapporté qu’il y avait des centaines de gens détenus et trois personnes furent tuées par balles, quelques jours avant leurs anniversaires.

    Richard Gere a ajouté: «Heureusement que cela se passe à New-York et qu’ils peuvent le faire, au Népal ce n’est pas permis. En Chine, ils seraient déjà en prison, ou pire encore...».

    Il a expliqué que le veto de la Chine aux Nations unies a rendu l’organisation impuissante pour faire quoi que ce soit pour changer la situation des droits humains au Tibet, même si le gouvernement chinois a signé la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

    L’acteur a précisé que: «Les Chinois ont signé la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, c’est un engagement solennel et il va de pair avec leur adhésion aux Nations unies et les Tibétains ne demandent rien de plus que ce qui est inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme».

    Les grévistes de la faim sont devant les Nations unies tous les jours depuis le 22 février 2012. Ils ont remis cinq demandes aux Nations unies afin d’envoyer une mission au Tibet pour enquêter et récolter des informations sur la situation des droits humains dans la région.

    NTD News, New York.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Richard-Gere-soutient-les-grevistes-de-la-faim-tibetains-devant-les-Nations-unies.html

  • Une enseignante de Chengdu dans un état critique après 30 jours de grève de la faim

    pratiquante de Falun Gong, Chine, grève de la faim, enseignante en Chine, répression , régime chinois,centre de lavage de cerveau Mme Liu Hui une pratiquante de Falun Gong et ancien professeur de l'Ecole élémentaire de la route de Jinqin a disparu à la mi-décembre 2011. Après enquête par le biais de nombreuses voies, en janvier 2012, sa famille a appris que Mme Liu avait été illégalement arrêtée à son domicile le 14 décembre 2011. Des agents du Poste de police de Fuqin et le Bureau du sous-district de Fuqin ont participé à l'arrestation. Cependant, le Poste de police de Fuqin et la Division de sécurité intérieure du district de Jinniu se sont soustraits à toute responsabilité. À ce jour, la famille de Mme Liu n'a reçu aucune notification et personne n’a assumé la responsabilité de l'arrestation de Mme Liu.

    Il a été confirmé que Mme Liu a entamé une grève de la faim le deuxième jour de son arrestation. Près de 30 jours ont passé et elle se trouve dans un état critique. Sa famille a demandé à lui rendre visite mais le bureau du sous district de Fuqin a rejeté leur demande et les a menacés.

    Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé la répression du Falun Gong en 1999, Mme Liu âgée alors de 40 ans a été à plusieurs reprises détenue, condamnée aux travaux forcés et emprisonnée. En 2006, après quatre ans d’emprisonnement, Mme Liu a été transférée au centre de lavage de cerveau de Xinjin et détenue plus de trois ans. Elle a été soumise à la torture avec pour conséquence une insuffisance rénale, des troubles des organes internes et elle a été plusieurs fois à l’article de la mort. Sa santé physique et mentale a été fortement endommagée suite à la persécution.

    Après que Mme Liu ait été libérée du centre de lavage de cerveau en décembre 2009, les autorités locales ont refusé de procéder à son enregistrement de résidence et ont également refusé de lui délivrer une carte d'identité. Pour cette raison, Mme Liu ne peut pas travailler et n'a aucune source de revenu.

    En 2011, Mme Liu a fait appel auprès du Comité de l’éducation dans le district de Jinniu et à son école afin de pouvoir réintégrer son travail et gagner son salaire. Toutefois, sa demande a été rejetée. Le Comité d’éducation du district de Jinniu a déclaré que c’était un ordre du Bureau 610 et qu’elle ne pouvait réintégrer son travail que si le bureau 610 donnait son accord.

    Maintenant, Mme Liu a été de nouveau arrêtée et sa situation est incertaine. Sa famille est inquiète et espère avoir de l’aide pour la secourir.

    Lire la suite: http://fr.clearharmony.net/articles/201201/59684.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu