Avertir le modérateur

gouverner par la vertu

  • Convaincre les gens par la vertu

    vertu, gouverner par la vertu, convaincre par la vertu, Dynastie Han orientale,Zhuge Liang, les 3 royaumes, chine, culture chinoise, histoire chinoise À la fin de la Dynastie Han orientale, la terre de Chine était divisée en trois nations, Wei, Shu et Wu. L’empereur de la nation Shu, Liu Bei, laissa des instructions dans son testament avant de mourir demandant au Premier ministre Zhuge Liang d’envahir le nord et de revitaliser la nation Han.

    En ce temps là , Meng Huo mena les envahisseurs du Sud à envahir la nation Shu. Zhuge Liang ordonna immédiatement à l’armée de combattre les envahisseurs.

    Lorsque l’armée arriva dans le territoire du sud et combattit l’armée menée par Meng Huo, Zhuge Liang utilisa une stratégie faisant apparaître son armée comme vaincue. Meng Huo conduisit son armée sur les traces de Zhuge Liang. En résultat ils tombèrent dans le piège que Zhuge avait préparé. Les envahisseurs du sud furent vaincus et Meng Huo fut capturé.

    Meng Huo fut emmené pour rencontrer Zhuge Liang. Il pensa en lui-même : Je mourrai certainement cette fois-ci. Mais à sa surprise, Zhuge Liang ordonna à ses soldats de détacher la corde et le persuada gentiment de se rendre. Mais Meng Huo n’était pas convaincu. Il dit : « La victoire ou la défaite sont normales dans une bataille. Je n’ai pas été attentif et suis tombé dans votre piège. Comment serais-je convaincu ? »

    Zhuge Liang ne le força pas. Au contraire, il fit un tour des camps de son armée avec Meng Huo. Puis il demanda à Meng Huo : " Que pensez vous de mon armée ? " Meng Huo dit avec arrogance : "J’ai échoué parce je n’étais pas clair quand à la faiblesse de votre armée. Après que vous m’ayez montré votre armée aujourd’hui, je dois dire que ce n’est pas si impressionnant que ça. Ce ne serait pas si difficile de vous vaincre. " Zhuge Liang rit et dit : " Puisque vous pensez ainsi, alors retournez mieux vous préparer pour la prochaine fois. Nous aurons une autre bataille."

    Après qu’il ait été relâché, Meng Huo prépara son armée et combattit encore une fois l’armée de Shu. Cependant, s’il avait du courage il manquait de sagesse. Il était loin d’être aussi compétitif que Zhuge Liang. Il fut à nouveau capturé. Mais il continua de refuser de se rendre. Zhuge Liang le relâcha encore une fois.

    Les fonctionnaires de la nation de Shu étaient perplexes. Comment pouvons nous nous débarrasser de notre ennemi facilement ? Zhuge Liang avait sa petite idée :" Afin d’avoir une stabilité à long terme à la frontière de Shu, la seule manière était de les convaincre par la vertu et là ils seraient convaincus du fond de leur cœur. Sinon des ennuis arriveraient dans le futur."

    Lire la suite sur:http://fr.clearharmony.net/articles/200705/32901.html

  • Le roi Wen du royaume de Zhou gouvernait par la vertu

    culture chinoise, gouverner par la vertu, la vertu, la présidence d'un pays, gouverner un pays, élections présidentielles, Chine, Nation et bonté

    Le roi Wen du royaume de Zhou (1152 à 1056 avant J.C) de la dynastie Shang était connu pour gouverner au moyen de la vertu et de la bonté. Il enseignait aux gens à être honnête, respectueux envers Dieu et vertueux. Il disait souvent : "Le roi doit gouverner la nation avec bienveillance; les fonctionnaires gérer la nation avec attention; les enfants respecter leurs parents avec piété filiale; les parents doivent élever leurs enfants avec amour; et les gens doivent s'associer les uns les autres en toute confiance."

    Le roi Wen était très méticuleux, prudent et consciencieux. Il se donnait lui-même en exemple aux gens. Il portait des vêtements simples et travaillait souvent ensemble avec les fermiers dans les champs.

    Sa première pensée était pour le bien du peuple. Il réduisit les taxes pour les fermiers et les encouragea à cultiver les champs publics en leur faisant payer une taxe d'un neuvième seulement. Avec toutes ces mesures préférentielles, les fermiers purent économiser de l'argent. De plus, le roi Wen élimina les tarifs pour les transactions d'import/export et abolit la loi obligeant femmes et enfants à être punis pour les crimes commis par leurs maris ou pères. Le roi Wen donnait aux pauvres une aide rapide et de l'attention.

    Une fois, deux rois qui se disputaient l'un l'autre une frontière se rendirent au royaume de Zhou pour obtenir un jugement du roi Wen. Aussitôt qu'ils entrèrent dans le royaume de Zhou, ils observèrent combien le peuple était poli, paisible et courtois. Touchés par ce qu'ils virent, les deux rois arrêtèrent de se disputer et chacun voulût laisser à l'autre la terre disputée.

    Les ducs proches du royaume de Zhou en entendirent parler et respectèrent le roi Wen comme un modèle de comment gouverner. Tous se rendirent à Zhou pour faire allégeance à Wen et faire partie du royaume Zhou.

    Le roi Wen savait qu'un état ne serait pas bien dirigé sans des personnes vertueuses pour l'assister. Quand le roi Wen entendit que Jiang Ziya était un sage très vertueux avec une connaissance très profonde, il rendit visite à Jiang Ziya et lui demanda d'être son conseiller sur comment gouverner un état. Jiang Ziya conseilla d'abord le roi Wen et plus tard le roi Wu du royaume Zhou.

    La manière dont le roi Wen a dirigea le royaume laissa une bonne fondation aux générations futures pour le bon gouvernement d'une nation unie.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201109/57988.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu