Avertir le modérateur

gavage à mort en chine

  • Le gavage forcé est utilisé par le Parti communiste chinois pour torturer et tuer

     

    Attention cet article contient des descriptions de tortures par gavage forcé sur les pratiquants de Falun Gong en Chine. Certaines scènes peuvent être choquantes pour des lecteurs non avertis. Le Falun Gong est une méthode traditionnelle de Qigong persécutée en chine depuis 1999. Basée sur les principes Zhen Shan Ren (Vérité, Compassion, Tolérance) elle subit une répression d’une rare violence en Chine après l’ordre de Jiang Zemin de « les éradiquer ». Rappelant les heures sombres de notre histoire pendant la seconde  guerre mondiale, une résolution a été votée par le Sénat américain début mars 2010, (http://campsd-extermination-en-chine.20minutes-blogs.fr/archive/2010/03/17/usa-la-chambre-vote-contre-la-persecution-chinoise-de-falung.html) demandant de mettre fin immédiatement à cette persécution. Plus qu’un simple fait de société, la résistance pacifique et bienveillante du Falun Gong face aux tortures et aux campagnes de diffamation du parti communiste chinois, montre un exemple de courage et d’espoir sans précédent dans l’histoire de l'humanité.

    ---

    D’après un article de The Epoch Times

    Le gavage forcé est employé dans les prisons chinoises pour persécuter et torturer les pratiquants de Falun Gong, bien que souvent les autorités de prison déclarent que cela est fait pour des raisons humanitaires. Les persécuteurs alternent entre deux méthodes différentes de gavage. La torture endommage sévèrement le corps et mène souvent à la mort.


    1. Le gavage direct par la bouche : Les gardes attachent fermement les jambes et les bras du pratiquant à un lit et pressent alors sur le torse et la tête de la personne. Ils lui pincent alors fermement le nez de sorte que lui ou elle ne puisse pas respirer. Ils ouvrent alors la bouche avec un outil pointu en métal. Pendant le processus, les bouches de quelques pratiquants sont déchirées. Parfois, les dents tombent et la bouche est pleine de sang et de chair coupée. A ce moment, le garde verse des substances dans la bouche du pratiquant.


    2. Le gavage en utilisant un tube gastrique : Les gardes attachent fermement les jambes et les bras du pratiquant à un lit et appuient alors sur le torse et la tête de la personne. Afin de rendre le processus aussi suppliciant que possible, ils utilisent délibérément les tubes gastriques les plus épais, et souvent les tubes sont sales des gavages précédents.


    Le tube gastrique est forcé à travers la cavité nasale, le pharynx, le larynx et l'œsophage. L'insertion du tube est une technique qu'il est difficile de maîtriser. La pratique est très risquée parce qu'il est facile d'insérer accidentellement ou délibérément le tube dans la trachée, ce qui peut causer la mort par asphyxie ou endommager sévèrement les poumons.


    Ils utilisent également les tubes à répétition sans appliquer d'huile ou de poudre pour lubrifier l'entrée. Ils insèrent le tube dans une narine, le ressortent, et le passent alors dans l'autre narine. Ils tirent intentionnellement sur le tube pour induire une sérieuse douleur. La cavité nasale, l'œsophage et l'estomac du pratiquant sont endommagés, ce qui a pour conséquence une grave hémorragie, le vomissement et une mauvaise toux. Après les gavages, très souvent le lit dans lequel la torture a eu lieu est plein de taches de sang


    3. La suffocation : Dans certains cas dans lequel la bouche est ouverte et les narines sont pincées, une grande quantité de nourriture est versée dans la bouche du pratiquant. Les gardes maintiennent le nez fermé longtemps, ce qui cause une grave douleur et dans certains cas la mort.


    4. Le gavage peut facilement expulser le fluide dans la trachée, ce qui endommage les poumons et peut mener à des infections représentant un danger pour la vie.


    5. Les substances forcées par gavage sont souvent toxiques ou caustiques, comme un fluide extrêmement salé, de l'eau pimentée et des drogues qui endommagent le système nerveux.


    6. Afin de gaver les pratiquants pendant des périodes prolongées, ils sont attachés à des lits et les tubes gastriques ne sont pas retirés. Les bras et les jambes des pratiquants s'atrophient et des dommages nerveux s'installent. Les pratiquants deviennent alors paralysés. La malnutrition peut facilement causer une insuffisance des poumons et une infection des poumons pouvant induire la mort. C'est une cause de décès importante parmi les patients paralysés. La prison torture souvent les pratiquants en bonne santé jusqu'à ce qu'ils soient comateux en les attachant à des lits, ils ne leur permettent même pas de se retourner une seule fois, en les gavant avec des tubes et en leur insérant même des cathéters.


    7. Le gavage forcé à long terme au lieu de nourrir peut facilement causer un désordre potentiellement mortel d'électrolyte.


    Les personnes suivantes ne sont que quelques uns des pratiquants de Falun Gong qui ont été tués par gavage :


    M. Gao Xianmin, 41 ans, était professeur à l'université Jinan de la ville de Guangzhou. En janvier 2000, il a été tué en étant gavé d'eau salée fortement concentrée par la police au centre de détention de région de Tianhe, ville de Guangzhou. Ses membres de famille ont été informés de sa mort le 18 janvier 2000.


    M. Liu Xuguo, 29 ans, était ingénieur à l'usine d'engrais de la ville de Zoucheng, province de Shandong. Le 10 février 2000, il a été tué quand un tube de gavage a été inséré dans sa trachée, causant des blessures mortelles.


    Mme Mei Yulan, 44 ans, était une pratiquante de Pékin. Le 23 mai 2000, elle a été tuée après avoir été gavé d'eau salée concentrée mélangée à du lait de soja.


    Mme Zhao Dongmei, 28 ans, était de la ville de Linfen, province de Shanxi. Le 27 décembre 2000, elle a été tuée par gavage au centre de détention de la ville de Linfen quand des substances ont été forcées dans sa trachée.


    Sun Guilan, 46 ans, était de la ville de Baoji, province de Shanxi. Le 9 octobre 2001, elle a été tuée par un gavage à l'hôpital militaire numéro 60 de la ville de Baoji quand un tube a été inséré dans sa trachée.


    Mme Liu Xiaoling, 37ans, était de la ville de Zhaodong, province de Heilongjiang. Elle a été tuée par gavage au centre de détention de la ville de Zhaodong.


    M. Wu Baowang, 36 ans, était de la ville de Shuangcheng, province de Heilongjiang. Le 17 mai 2002, il a perdu connaissance après avoir été gavé d'eau fortement salée par le personnel du centre de détention de Shuangcheng. Il est mort plus tard ce jour là.


    Mme Liu Guiying, 43 ans, vivait dans la ville de Mishan, province de Heilongjiang. Le 24 octobre 2002, elle a été tuée par un gavage effectué au centre de détention de la ville de Mishan.


    M. Li Huiwen, 32 ans, était médecin au bureau minéral de Yangquan, province de Shanxi. Le 26 février 2003, il a été tué par gavage au camp de travail forcé de Xindian de la ville de Taiyuan.


    M. Tan Chengqiang, 43 ans, vivait dans la ville de Shuangcheng, province de Heilongjiang. Le 19 juillet 2003, il a été gavé par le personnel au centre de détention numéro 2 de la ville de Shuangcheng et il est mort de blessures aux poumons.


    Mme Li Weihong était de Shanghai. À la fin 2000, elle a été gavée d'eau pimentée par la police de la ville de Wenzhou, province de Zhejiang. Elle se tordait sur le plancher dans d’ atroces douleurs. Son oesophage, son foie, ses intestins et son estomac étaient tous sévèrement endommagés. Elle a été condamnée à une peine d'un an d'emprisonnement, mais elle a été libérée sous caution pour un traitement médical. Elle a été envoyée à l'hôpital central de région Jingan de Shanghai. Le docteur a constaté de graves dommages d’organes. Le 19 avril 2003, Li Weihong est décédée.


    M. Chen Naifa, un pratiquant de Falun Gong d'environ 40 ans, était de la ville de Wenzhou, province de Zhejiang. Il a été emprisonné dans la prison numéro 4 de la province de Zhejiang. La police de la prison a ouvert sa gorge par incision pour le gaver. Il est mort le 11 avril 2004.


    M. Sun Xiaojun, 32 ans, était de la ville de Fuyang province de Zhejiang. Il était déjà à l’article de la mort suite à sa torture par gavage dans la prison numéro 4 de la province de Zhejiang. Le 30 juin 2009, après qu'il soit retourné chez lui, il ne pouvait plus rien manger. Il vomissait même l'eau qu'il buvait. Il était incontinent, et avait des convulsions continuelles. Il est mort vers 23H00 le 15 juillet 2009.


    D'après les données qui ont été confirmées, au moins 358 pratiquants de Falun Gong en Chine ont été tués par gavage forcé. On pense que le chiffre réel est beaucoup plus élevé.

     

    Tiré de Clartés et Sagesses : http://www.vraiesagesse.net/news/1003/21/E115427_20100318_fr.html

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu