Avertir le modérateur

fraude

  • Les entreprises chinoises à «l’école de la fraude»

    Habituellement, tout un chacun va à l’université pour y bénéficier d’enseignements productifs et de qualité. Cependant, une récente «école de la fraude» en Chine, a trouvé une niche des plus lucratives en enseignant aux petites firmes comment trafiquer leurs bilans financiers pour pénétrer le marché des capitaux américains et récolter des millions de dollars provenant d’investisseurs peu méfiants. L’école a été décrite dans l’article d’un journal chinois, début avril. Celui-ci, titré Révéler le désastre des multiples «concepts chinois», se réfère à une école de la fraude anonyme qui serait sous investigation policière chinoise. L’auteur présupposé de l’article, John Caines, n’a pas établi formellement son lien avec la dépêche. Le journal qui a édité l’article, le Fortune Today, n’a d’ailleurs pas souhaité répondre à un email concernant l’identité de John Caines.

    L’article précise que cette «école de la fraude», actuellement banque d’investissement, conseille les entreprises chinoises qui souhaitent faire de l’argent rapidement en leur montrant comment jouer avec le marché boursier aux Etats-Unis. Les combines frauduleuses incluent la création de faux contrats de vente, la fabrication de documents officiels et le maquillage des bilans  financiers. Ces documents sont ensuite crédibilisés par un faux «imprimatur» avec l’aide d’un commissaire aux comptes coopératif. En ce moment-même, cette compagnie n’est pas encore côtée en Chine.

    La boue est transformée en or lorsque les bilans financiers montrent une croissance rapide et un large profit, qui attirent alors des investisseurs étrangers. Des fonds privés sont alors obtenus, l’étape finale étant d’être côtée aux Etats-Unis. Cela est généralement mis en place par une «fusion inversée», où l’entreprise chinoise fusionne dans la «coquille vide» d’une ancienne firme américaine ayant encore des cotations boursières.

    L’entreprise est alors listée comme étant en dehors du marché réglementé, avec des exigences moins strictes pour la vente d’actions. Des financements fictifs, fournis par l’école de la fraude à la société, donnent l’illusion que l’entreprise est en croissance. L’école de la fraude donne des instructions détaillées sur la manière dont on peut maquiller ses revenus, ses profits et sa balance commerciale. Mais elle peut aller encore plus loin en produisant de fausses listes de clients et de coordonnées d’investisseurs, afin de pouvoir «vérifier» que la firme fait des affaires. Selon l’article, tout est préparé à l’avance.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Les-entreprises-chinoises-a-lecole-de-la-fraude.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu