Avertir le modérateur

festival international du film

  • Un film indépendant qui dépeint la conscience tourmentée d’un tortionnaire

    « Sandstorm” (Tempête de sable) remporte l’honneur suprême au Festival International du Film (2004)

    2004-07-16-sandstorm-award2.jpgUn film en langue chinoise sur la persécution du Falun Gong continue à recevoir des éloges, et a récemment remporté le suprême honneur au 27ème Festival International Annuel de Philadelphie (Philafilm)

    “Sandstorm", un film qui dépeint l’éveil moral d’un policier impliqué dans la torture de pratiquants de Falun Gong, a reçu la Médaille d’Or du Film le Mieux Représenté de Philafilm le 3 juillet 2004. Sandstorm a également reçu la récompense du Film le Mieux représenté au Festival du Film dead CENTER de la ville d’Oklahoma en Juin et le « Prix Spécial du Festival » au Festival International du Film Loi & Société à Moscou en avril.

    « La dramatisation de l’histoire de manière à ce qu’elle soit à la fois captivante et informative, c’est ce qu’a vu le jury et ce que j’ai vu moi-même dans ce film, en dehors de toute autre chose », a dit le directeur de Philafilm Larry Smallwood. « C’est le meilleur film du festival. »

    Enfermé chez lui pendant douze jours, pris au piège d’une énorme tempête de sable, et n’ayant plus ni à manger ni à boire, He Tianying s’occupe de sa femme qui est mourante par manque de médicaments tandis qu’ils pleurent leur fille disparue dans la tempête de sable.

    Dans cet isolement, sa conscience s’éveille tandis qu’il se rappelle avoir torturé une pratiquante de Falun Gong. Celle-ci avertit encore et encore les officiers de police qu’ils ne lui font pas seulement du mal à elle, mais à eux-mêmes et à leurs familles.

    C’est en effet le thème central du film que bien et mal reçoivent chacun leur rétribution, une croyance traditionnelle dans la culture chinoise. Dans le film, le policier réalise que la tempête de sable mortelle qui a frappé la Chine est le résultat d’une brutale et vaste persécution qui a assombri la nation toute entière.
    Le film de 76 minutes dépeint brillamment les conséquences de simplement « faire son travail » Alors que le surveillant de la prison transmet les ordres d’en haut, le policier He et une jeune policière sont déchirés entre suivre les ordres donnés ou écouter leur conscience.

    “Lorsque j’ai écrit le scénario, le public que j’avais à l’esprit au début c’était les officiers de police chinois qui persécutent les pratiquants [de Falun Gong], dit l’auteur et metteur en scène Michael Mahonen sur le site officiel de Sandstorm www.sandstormmovie.com. Il dit que certains officiers de police ont été trompés par la propagande, certains ont peur de perdre leur travail, mais d’autres tirent profit de la situation pour des avantages malhonnêtes.

    2004-07-16-sandstorm2.jpg“Sandstorm vise à mettre en lumière ces atrocités cachées en révélant la vérité de la persécution du Falun Gong aux gens à la fois en Chine et hors de Chine d’une façon que seul un film peut faire,” dit Mahonen.
    Le film a été entièrement fait par des bénévoles, et tourné dans leurs maisons et sous-sols transformés.
    Le succès du film est remarquable si on considère qu’une grande partie de sa distribution et de son équipe n’avaient jamais fait ça. Bien qu’il soit déjà un acteur accompli, c’est le premier film écrit ou dirigé par Mahonen. Mahonen a gagné la récompense de Gemini au Canada en tant que meilleur acteur ainsi que trois autres nominations parmi d’autres récompenses. Il est très connu pour son rôle de Gus Pike dans Road to Avonlea, la série télévisée la plus populaire de l’histoire du Canada.

    Le personnage principal He Tianying est joué par Rong Tian, qui n’avait jusque là aucune expérience du jeu d’acteurs. La performance de Rong du début est rendue avec une grande profondeur et subtilité compte tenu de la complexité de son personnage qu’il interprète avec une humanité touchante.

    La pratiquante est jouée par Lili Li , qui a revécu des scènes de torture dans une prison chinoise, comprenant la torture des bâtons électriques, et la brutalité du gavage forcé – dont elle a réellement souffert alors qu’elle était détenue par la police chinoise.

    Le film avertit que la torture est bien pire en réalité que ce qu’on voit dans le film.

    Des victimes comme Chen Gang, un pratiquant qui a été torturé à Beijing, le confirment. Après l’avoir regardé pour la première fois a dit Chen , « ça m’a rappelé mon expérience personnelle. La persécution en Chine est en réalité bien pire. Je ne veux même pas me rappeler les terribles choses. C’était trop sombre. »
    La documentation de Sandstorm sur ces atrocités a été particulièrement appréciée par le directeur de Philafilm. C’est « un film à propos de la liberté personnelle à un niveau jamais vu jusque là, » a dit Smallwood. Je pense que l’impact de ce qu’il décrit est ce qui est important, parce que c’est quelque chose qui continue. Ce n’est pas quelque chose qui est arrivé hier et puis qui a passé. »

    # # #

    Tiré de : http://fr.infofalungong.net/content/view/214/77/

    Centre d’Information Européen du Falun Gong www.clearharmony.net

    Rappel

    Le Falun Gong, ou Falun Dafa, est une méthode de méditation et d’exercices avec un enseignement basé sur le principe universel « Authenticité – Bienveillance – Patience ». C’est une méthode qui a été enseignée en privé pendant des milliers d’années avant d’être rendue publique en 1992 par Me. Li Hongzhi. Falun Gong prend ses racines dans la culture chinoise traditionnelle, mais est différent du bouddhisme et du taoïsme. Depuis son introduction en 1992, la méthode s’est transmise rapidement de bouche à oreille à travers la Chine, et on la pratique maintenant dans plus de 114 pays .

    D’après les estimations du gouvernement, le nombre de pratiquants ayant atteint les 70-80 millions , le dirigeant chinois Jiang Zemin a interdit cette pratique pacifique en juillet 1999 , de peur qu’elle n’ait plus de succès au sein du peuple que le Parti Communiste lui-même. Mais, dans l’incapacité d’ébranler les convictions de millions de personnes qui avaient bénéficié de la pratique du Falun Gong dans leur vie quotidienne, le régime de Jiang a intensifié la propagande pour tourner l’opinion publique contre cette méthode et ainsi pouvoir tranquillement emprisonner, torturer et même tuer ceux qui la pratiquent.

    Le Centre d’Information du Falun Dafa a pu documenter plus de 1003 cas de morts depuis le début de la persécution du Falun Gong en Chine en 1999. Cependant, les dirigeants chinois rapportent que le nombre de morts dépasse les 1 600 et des experts estiment que le chiffre doit être beaucoup plus élevé. Des centaines de milliers de personnes sont détenues, dont plus de 100 000 ont été condamnées aux camps de travaux forcés, souvent de manière arbitraire.


     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu