Avertir le modérateur

femme morte en prison

  • Le Monde observe

    Persécution en Chine.jpg

    Devoir de mémoire: Le 7 mai 2004, au camp de travail forcé de Longshan, deux policiers ont menotté Mme Gao Rongrong à un tuyau de chauffage et l'ont électrocutée avec trois matraques électriques continuellement pendant sept heures. Son visage a été gravement brûlé. Cette photo a été prise dix jours plus tard.

    La seule et unique raison pourquoi Mme Gao a été cruellement défigurée le 7 mai 2004, c'est d'être une pratiquante de Falun Gong.

    Depuis juillet 1999, le régime chinois nie formellement avoir utilisé la torture et le meurtre dans sa persécution contre le Falun Gong; c'est pourquoi les autorités chinoises étaient si effrayées lorsque Mme Gao Rongrong, avec l'aide d'autres pratiquants, a réussi à s'échapper de la garde policière le 5 octobre 2004. Luo Gan, le directeur général du « Bureau 610 », - une agence du Parti communiste chinois détenant un pouvoir extrajudiciaire absolu chargée de l'éradication du Falun Gong -a déclaré que la révélation des photos de Mme Gao et sa fuite « ont de graves répercussions internationales » et doivent être « traitées adéquatement. » Donc, le Ministère de la Sécurité publique s'est fixé comme première priorité de capturer à nouveau Mme Gao. Les autorités ont même utilisé la radio pour solliciter de l'information qui pourrait les aider dans leurs recherches.

    Le 6 mars 2005, la police a capturé Mme Gao et ceux qui l'avaient aidée. Le gouvernement chinois n'allait pas laisser une preuve de sa barbarie en gardant Mme Gao en vie et elle a ainsi été envoyée secrètement à l'infâme camp de travaux forcés, Masanjia. Ses parents ont essayé pendant plusieurs mois de la retrouver, mais ils ont été trompés et ont tourné en rond. Ce n'est que le 12 juin 2005, lorsque Mme Gao avait perdu conscience et était sur le point de mourir, que ses parents ont été avertis de venir la voir dans une salle d'urgence à l'hôpital. Même devant ses parents, la police continuait à demander aux docteurs : « Quand va-t-elle mourir? »

    Mme Gao est morte le 16 juin 2005 à l'âge de 37 ans.

    Femme persécutée en Chine gao_rongrong.jpg

    Ces deux photos montrent bien la même personne, Mme Gao Rongrong, avant et après que deux policiers ont électrocuté son visage avec trois matraques électriques continuellement pendant sept heures.

    Les dernières paroles de Gao Rongrong aux gens de ce monde

    « Ma pénible expérience ne représente que la partie émergée de l'iceberg concernant les millions sur les millions de pratiquants de Falun Gong qui ont été persécutés. D'autres tragédies n'ont pas encore été dévoilées et restent inconnues auprès des gens. La torture et les meurtres ont lieu à chaque heure dans les infâmes camps de travaux forcés, prisons, centres de détention, centres de lavage de cerveau et hôpitaux psychiatriques.»

    Lire l'article en entier sur: http://www.falunhr.org/index.php?option=content&task=view&id=1342&Itemid=0

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu