Avertir le modérateur

femme chinoise

  • Entretenir de bonnes relations entre homme et femme

    relations homme femme, harmonie dans la famille, l'importance de la famille dans la société, théorie du yin et du yang, culture chinoise, respect de l'homme, respect de la femme, femme chinoise, femme chine traditionnelle, femme

    Selon le confucianisme, afin de maintenir l’ordre social, il faut suivre les Trois guides cardinaux (le dirigeant guide le sujet, le père guide le fils et le mari guide la femme) et les Cinq vertus permanentes (la bienveillance, la droiture, la bienséance, la connaissance et la sincérité ) Plus spécifiquement, la famille est la pierre angulaire de toute société et en tant que telle, l'harmonie entre mari et femme est essentielle pour parvenir à une stabilité sociale


    Un foyer chaleureux

    Comme le dit le proverbe : “un yin esseulé ne se développe pas et un yang solitaire ne prospère pas”. En d'autres termes, le yin et le yang sont interdépendants et font tous deux partie d'un système dynamique. Le mariage entre une femme et un homme exprime le caractère sacré de la relation entre deux opposés complémentaires, qui est de créer de nouvelles générations qui permettent à l'humanité de survivre et de prospérer.

    Selon les principes moraux traditionnels, un mariage légitime nécessite les arrangements de marieurs, l’approbation des parents et la bénédiction du Ciel. Certaines formalités sont nécessaires à la cérémonie de mariage, auxquelles les jeunes mariés doivent se soumettre (s'agenouiller et s'incliner si bas que la tête touche le sol en signe de vénération ultime) devant des entités différentes : d'abord le Ciel et la Terre, puis leurs parents respectifs et enfin l’un devant l’autre. Ce n'est que quand un homme et une femme se marient de cette façon que leur famille nouvellement créée aura une fondation solide sur laquelle grandir comme un pilier de la société.

    Le principe taoïste de l'unité entre le Ciel et l'homme implique que dans une famille le mari soit yang et la femme yin. Il est en charge des affaires extérieures du ménage et elle des affaires intérieures. Il travaille dur pour entretenir sa famille et elle s'efforce d'être une épouse compréhensive et une mère aimante. Elle crée un refuge tel, qu'indépendamment du fait qu'il soit loin ou près, il a toujours hâte de rentrer chez lui. Ils savent tous les deux qu’ils se sont rencontrés grâce à une relation prédestinée, ils ont donc une profonde gratitude l’un envers l'autre. Il est viril, alerte et dominant, alors qu'elle est féminine, détendue et obéissante. Malgré leurs différences, ils savent comment être tolérant et attentif l’un envers l'autre. Construit sur le respect mutuel, leur mariage est indestructible, leur foyer chaleureux et accueillant et leur vie colorée et harmonieuse.

    Les Trois guides cardinaux et les Cinq vertus permanentes sont les normes morales que nos ancêtres nous ont transmises pour nous aider à maintenir l'ordre familial et social. Ces normes sont conformes aux principes de l'univers et sont bénies par les dieux et les bouddhas. Pendant les 5000 ans d'histoire chinoise, ceux qui ont suivi ces normes ont été en mesure de construire une prospérité, des familles riches et vertueuses. Ceux qui violent les normes ont vu leur richesse s'amenuiser et leurs familles s'étioler. Après tout, les Daos et les démons coexistent dans le monde humain, le bien et le mal cohabitent main dans la main. Tout comme le dit le proverbe, les familles qui pratiquent la bienveillance ont beaucoup de privilèges à transmettre aux générations futures, alors que ceux qui font le mal laissent des rétributions sans fin pour leur progéniture.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201110/58081.html

  • Une histoire ancienne : Respecter son contrat de mariage tout au long de sa vie

    Femme Dynastie Tang.jpg

    Han Yunmen, une honnête personne de la ville de Xiangcheng, contracta en mariage une fille de la famille des Qi.

    Peu de temps après l’entrée en application du contrat, la fille devint aveugle des deux yeux. Ses parents lui dirent : “Han Yunmen est très intelligent et il a de l’avenir. Il n’est pas approprié pour lui de se marier à une fille aveugle.” Ils voulurent annuler le contrat et garder leur fille chez eux pour le reste de sa vie. Les parents de Han Yunmen étaient eux aussi également d’accord avec cela. Cependant, Han Yunmen était quant à lui contre cette idée. Il leur dit : “Un contrat de mariage est quelque chose qu’une personne devrait respecter tout au long de sa vie.” Par conséquent, il se maria à la fille conformément aux coutumes de cette époque.

    Les parents de la fille en furent mécontents, mais ils n’avaient pas d’autre choix. Ils envoyèrent donc une jolie servante en guise de dot.

    Han Yunmen la refusa avec tristesse : “Il est difficile pour quelqu’un de réfréner ses désirs. Je préférerai ne pas avoir cette servante dans mon foyer, ainsi ma femme et moi pourrons mener une vie harmonieuse.”

    Plus tard, Han Yunmen fut nommé Bagong et fut ensuite promu Jiaoyu (le poste de fonctionnaire le plus élevé en charge de l’éducation dans un comté).

    Han Yunmen s’en alla occuper son nouveau poste avec sa femme et ils vécurent une vie harmonieuse. Tous les gens des comtés environnants firent les louanges de leur vie honnête et loyale. Résultat, dans de nombreuses familles locales, maris et femmes commencèrent à se respecter et à prendre davantage soin les uns des autres.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201001/49222.html

    clearharmony_fr_a.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu