Avertir le modérateur

famille de gao zhisheng

  • La famille de Gao Zhisheng fuit la Chine et arrive aux États-Unis

     L'épouse et les deux enfants de l'avocat Gao Zhisheng
    L'épouse et les deux enfants de l'avocat Gao Zhisheng ont réussi à fuir la Chine et à se rendre aux États-Unis. (Radio Free Asia)

    La famille de l'avocat chinois Gao Zhisheng, célèbre dissident sélectionné pour le prix Nobel de la paix, est arrivée aux États-Unis la semaine dernière. Son épouse, Geng He, et ses deux enfants âgés de cinq et quinze ans, ont réussi à fuir la Chine dans un scénario digne d'un film. Ils tenteront maintenant de panser les plaies causées par la vie sous la dictature.

    Peu de détails du périple ont été ébruités par Geng He qui a été interviewée par quelques médias occidentaux. On sait que le 9 janvier, elle et ses enfants ont quitté Pékin et entrepris un long voyage de plus de 3000 kilomètres qui les a menés en Thaïlande. Ce pays ne partageant pas de frontière avec la Chine, ils ont probablement dû traverser des pays très répressifs, tels que la Birmanie, le Laos ou même le Vietnam.

    «Nous avons grimpé des montagnes et traversé des rivières jour et nuit, sans arrêt», a-t-elle confié au quotidien britannique Telegraph. «Il y a des fois où nous devions être assis sur une motocyclette durant des heures – c'était vraiment dur pour les enfants. Ils chutaient des motos et tombaient dans l'eau et la boue.»

    «Nous avons été forcés de fuir la Chine en raison de l'oppression et des attaques du Parti communiste chinois», a-t-elle expliqué au Telegraph.

    «Je ne pouvais permettre que ça continue. Je devais m'échapper de la Chine pour la sécurité de mes enfants.»

    Geng He raconte que la pression était telle sur ses enfants que sa fille de quinze ans était devenue suicidaire.

    Au moment du départ, Geng He explique que la famille était sous haute surveillance et qu'il aurait été impossible pour Gao de se débarrasser des agents du régime sur son cas. C'est ainsi qu'elle a pris les enfants et a quitté le domicile sans aviser son mari, lui laissant simplement une note expliquant ses intentions. Geng He estime que si elle avait parlé du plan à son mari, ce dernier ne les aurait jamais laissé partir.

    Le 16 janvier, la famille de Gao est arrivée en Thaïlande où elle a d'abord obtenu le statut de réfugié et ensuite l'asile aux États-Unis.

    L'évasion a été rendue possible grâce à l'appui de nombreux individus ayant «pris le relais» d'un endroit à l'autre, risquant leur vie pour protéger la famille en fuite et assurer son bon déplacement. Geng He fait mention de pratiquants de Falun Gong et de chrétiens chinois qui les ont aidés.

    «Je veux remercier plusieurs amis de m'avoir aidée à arriver ici en sûreté. Je veux remercier les gens de différentes communautés qui se sont occupés de nous. Cette opération de secours a été particulièrement difficile parce que nous étions surveillés par le régime chinois depuis longtemps», a raconté Geng He à Radio Free Asia.

    «Les amis qui nous ont aidés à nous enfuir ont énormément contribué, et certains ont même risqué leur vie. Je veux particulièrement remercier un pratiquant de Falun Gong au Canada, son épouse qui travaille dans un média et dont le nom de famille est Zhang, et le président de la China Aid Association, M. Bob Fu. Il y a aussi un jeune pratiquant de Falun Gong en Chine. Il a entendu dire que Gege [la fille de Gao et Geng He] ne pouvait aller à l'école, alors il a décroché et est venu à notre secours. Je suis vraiment triste qu'il ait dû quitter l'école alors qu'il pouvait encore y aller, mais il a été là pour nous dans le processus de secours.»

    «Cette famille a besoin d'une vie stable. Nous sommes très contents de l'aide offerte par le gouvernement américain», a déclaré Sherry Zhang, de l'organisation Friends of Gao Zhisheng.

    Gao Zhisheng est l’un des avocats les plus réputés en Chine. Il est devenu une sérieuse épine dans le pied du régime communiste, car il a eu le courage de défendre les militants des droits de l'homme, les chrétiens de l'Église clandestine, les gens victimes d'évictions forcées et les pratiquants de Falun Gong.

    Ses lettres ouvertes adressées aux dirigeants du Parti communiste et publiées à l'étranger, dénonçant les violations des droits de la personne en Chine, ont fait de Gao une des cibles principales du régime.

    Le 4 février dernier, quelques jours après avoir publié une lettre détaillant les tortures qu’il a subies en détention en 2007, Gao Zhisheng a été enlevé et il est présentement porté disparu.

    Tiré de La Grande Epoque

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu