Avertir le modérateur

exil volonté et moralité

  • Poésie de la dynastie Tang: «Rivière neige»

    Plaine enneigée Villers 19 12 09.jpg

    Un millier de collines – mais pas d’oiseaux en vol,
    Dix mille chemins – sans une trace humaine.
    Un bateau solitaire, un vieil homme avec un chapeau de roseaux et un vêtement de pluie,
    Pêchant seul dans la froide rivière neige.


    «Rivière neige» en chinois

    江雪
    柳宗元
    千山鳥飛絕,萬徑人蹤滅。
    孤舟蓑笠翁,獨釣寒江雪。

    À propos de Liu Zongyuan

    Liu Zongyuan (773 - 819 ap. J.-C.), aussi connu sous le nom de Liu Zihou, était un grand poète et un monument littéraire de la dynastie Tang. Avec Han Yu, il fut un fondateur du Mouvement de la prose classique, qui essaya de faire revivre la poésie du quotidien en apprenant des maîtres classiques et de leurs essais inégalés. Il fut traditionnellement révéré comme un des huit Grands Maîtres de prose des dynasties Tang et Song. Son style est élégant mais il n’en est pas moins puissant. Sa poésie reflète son style éthéré unique. Son poème Rivière neige est un excellent exemple de «minimum de mots, maximum de message» et a été le sujet de nombreuses peintures de paysages. C’est aussi une excellente œuvre d’art parmi les poèmes de la dynastie Tang.

    Le poème est chargé d’images. En seulement vingt caractères, Liu Zongyuan a créé un paysage complet, éthéré, et un sentiment indescriptible de solitude qui fait frissonner. Comme si le monde entier était recouvert de neige et l’univers entier silencieux et immaculé. Le froid inspire la crainte. L’image d’un vieil homme en vêtement de pluie assis seul dans la neige et pêchant suggère le caractère altier de l’auteur et sa solitude distante. Elle suggère aussi que l’auteur est indifférent à l’environnement extérieur. A travers les âges, les lecteurs ont sympathisé avec Liu Zongyuan et admiré et respecté son caractère et sa volonté supérieurs.

    La carrière de service civil de Liu Zongyuan fut initialement un succès, mais en 805 ap. J.-C., il perdit la faveur de l’Empereur Shunzong à cause de son association avec un mouvement réformiste raté. Il fut exilé d’abord à Yongzhou dans la province de Hunan, puis à Liuzhou dans la province de Guangxi. Cependant, ses infortunes favorisèrent l’épanouissement de sa carrière littéraire. L’exil forgea sa volonté et sa moralité. Il devint finalement un pratiquant bouddhiste. On considère ce poème comme une description de son monde intérieur lors de son exil.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Interpreter-la-poesie-de-la-dynastie-Tang-Riviere-neige.html


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu