Avertir le modérateur

europe-chine

  • EUROPE-CHINE et TAIWAN-CHINE

    EUROPE-CHINE : Soutien du Prix Nobel de littérature 2009 aux dissidents chinois

    La lauréate du Prix Nobel de littérature 2009, Mme Herta Müller, a apporté son soutien aux dissidents chinois lors de son passage au stand du journal La Grande Epoque au Salon du Livre à Francfort. Ayant grandi en Roumanie sous le régime de Ceausescu, Mme Müller a dénoncé la dictature chinoise. Elle a salué 2 auteurs chinois dissidents, Bei Ling et Zong Weiguang en leur disant que « Vivre dans une dictature demande d'être courageux et responsable.» Elle espère que la Chine se sentira bientôt obligée d’améliorer la situation des droits de l’homme et elle a signé une pétition en faveur de l’avocat chinois persécuté Gao Zhisheng.


    EUROPE-CHINE : L'
    Union européenne dénonce les exécutions des tibétains de Lhassa par l'Armée chinoise

    Jeudi 29 octobre, l’Union européenne a dénoncé, dans un communiqué, l’exécution par l’armée chinoise de 2 Tibétains impliqués dans les émeutes de Lhassa en mars 2008. L’Union européenne a réitéré son opposition à la peine de mort. Elle a demandé à la Chine de modifier les peines de mort prononcées contre ceux qui ont été considéré comme ayant participé à ces émeutes. Pékin a réagi fortement le lendemain à ce communiqué en demandant à l’Europe de ne pas se mêler des affaires intérieures de la Chine. Le régime chinois a invoqué l’intérêt des relations entre l’Europe et la Chine.


    TAIWAN-CHINE : Après l'intérruption du signal Europe-Chine de NTDTV c'est au tour du signal Taïwan-Chine

    Après l’interruption de la diffusion de la télévision NTDTV à Taiwan en raison de dysfonctionnement du satellite, M. Wu Baozhang, ancien responsable de la section chinoise à Radio France Internationale appelle à l’ouverture d’une enquête. Selon lui, la Chine a les moyens de bloquer le signal satellite mais ceci s’est fait certainement avec des complicités à l’intérieur de Taiwan. L’Institut Américain de Taiwan, l’équivalent de l’ambassade, est inquiet quant à la liberté d’information et liberté des medias, a dit attendre les resultats détaillés de l’enquête pour les transmettre à Washington.

    Tiré de Radio Sound of Hope:

    http://www.sondelespoir.org/

  • L'UE inquiète d'un repli sur soi de la Chine


    Depuis le début de la crise, les autorités chinoises multiplient les entraves pour les entreprises étrangères.

    Les réformes et l'ouverture économiques chinoises sont mises à mal par la crise, selon le rapport de la Chambre européenne de commerce en Chine publié mercredi. «Il y a un ralentissement dans beaucoup de secteurs, et même un renversement partiel des réformes», selon le président de la Chambre, Joerg Wuttke. Durant ces douze mois de crise, interventions politiques ou obstacles juridiques et techniques se seraient multipliés pour compliquer la tâche aux entreprises étrangères. En mai dernier, Joerg Wuttke avait déjà critiqué un protectionnisme latent observé dans le cadre du plan de relance chinois, notamment le domaine du «vert» et des énergies renouvelables. Cette fois-ci, il enfonce le clou et donne des exemples précis, sans toutefois citer les entreprises concernées.


    Il a ainsi évoqué le cas d'une entreprise européenne leader pendant des années en Chine pour les technologies de cryptage commercial, bloquée aujourd'hui par l'apparition de nouvelles certifications qu'aucune entreprise étrangère n'a reçues. Le rapport déplore aussi que dans l'automobile, les Chinois puissent acheter des entreprises européennes mais que les étrangers soient toujours obligés à la coentreprise avec un partenaire chinois. Les procédures de marché public favorisent les entreprises locales, comme dans le secteur de l'éolien où aucune entreprise étrangère n'a pu obtenir un contrat depuis 2005.


    Inquiets de l'affaire «d'espionnage» Rio Tinto, les hommes d'affaires européens souhaitent aussi que la Chine définisse sa notion d'«intérêt national» et les règles du jeu en matière d'obtention de données statistiques. Le rapport note enfin, en guise d'avertissement, que la Chine a plus besoin de l'Europe que l'inverse. Les exportations européennes en Chine représentent 0,7 % du PIB de l'UE alors que les exportations chinoises en Europe contribuent pour 7 % au PIB de la Chine…


    Arnaud de La Grange, correspondant à Pékin
    Tiré du Figaro : http://www.lefigaro.fr/economie/2009/09/03/04001-20090903ARTFIG00482-l-ue-inquiete-d-un-repli-sur-soi-de-la-chine-.php

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu