Avertir le modérateur

emission à gaz carbonique

  • Croissance chinoise : poker menteur ?

    6a00d83451b18369e200e54ffb5ec48834-640wi.jpg"La Chine retrouve la voie d'une croissance fulgurante", titrent Les Echos. Alléluia, la Chine – et ses presque 9% de croissance – est sauvée, et plus important, par ricochet, c'est toutes les économies occidentales qui vont sortir la tête de l'eau.

    8,9% de croissance en rythme annuel au troisième trimestre donc. Mais peut-on vraiment faire confiance aux chiffres chinois ? C'est la question que s'était posée Camille-Yihua Chen dans MoneyWeek : "Jusqu'à une date récente, nombre de hauts officiels chinois entreprenaient, sans aucun scrupule, de falsifier les chiffres qu'ils devaient faire remonter aux instances supérieures. Ainsi, au cours de la seule année 2008, 17 300 infractions aux règlements relatifs aux statistiques ont été recensées...".

    Et si non, faut-il les réviser à la baisse ou à la hausse ?

    Dans le Financial Times, John Authers s'interroge : les derniers chiffres ne seraient-ils pas sous-estimés ? Paradoxalement, une croissance trop importante inquiéterait des investisseurs déjà légèrement effrayés par la perspective d'une nouvelle bulle spéculative chinoise. Pour favoriser la sortie de crise, Pékin a en effet très fortement encouragé le crédit, aussi bien aux particuliers qu'aux entreprises. Conclusion, l'immobilier dans les grandes villes s'est envolé, comme nous le disions dans une précédente Quotidienne : "Entre juin et juillet, le mètre carré a grimpé de 7%".

    Et les Chinois s'avèrent bien plus endettés que ne le laisse présager leur réputation de grands épargnants, comme nous l'apprend Camille : "Selon une enquête menée récemment par la banque Zhao Shang (China Merchants Bank) dans les sept villes les plus représentatives de la Chine, 30% des ménages urbains, qui comptent désormais pour quelque 43% de la population totale du pays, s'endettent à 40% de leurs revenus disponibles : un taux bien trop lourd au regard des 30%, considérés dans l'empire du Milieu, comme le seuil d'endettement raisonnable. Plus grave encore : à Pékin et à Shanghai, le taux d'endettement culmine à respectivement 122 et à 155% !".

    Depuis, le gouvernement chinois a repris les choses en main et a décidé de resserrer le crédit. Une croissance sous contrôle est bien plus rassurante pour les investisseurs.

    Modifiés ou pas, les chiffres chinois font toujours l'effet d'une bombe. A croire que seule la Chine a encore le pouvoir de nous sortir du pétrin. Qu'attendent les investisseurs de la Chine ? Peut-être qu'elle remette en marche notre bon vieux système économique : la Chine produit, les Etats-Unis consomment. Mais cette économie et morte et enterrée, étouffée par la masse de dettes américaines.

    Lire la suite sur:

    http://www.moneyweek.fr/conseils/01930/chine-croissance-yuan-credit.htm

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu