Avertir le modérateur

duc de zhou

  • Le duc de Zhou, un bon modèle de piété filiale et de bienveillance

    Chine, duc de Zhou, piété filiale, bienveillance, empereur de chine, dynasties chinoises, contes traditionnels chinoisLe duc de Zhou était le frère cadet du roi Wu du royaume de Zhou. Dans l’histoire chinoise, il était connu pour être un bon modèle de piété filiale et de bienveillance.

    Il était, en outre, particulièrement talentueux. Grâce à sa piété filiale et à sa bienveillance, il était différent de ses autres frères. Ainsi, par deux fois, il a aidé son frère le roi Wu à aller vers l’Est à la conquête de la dynastie Shang.

    Avec l’aide précieuse du duc de Zhou, le roi Shang a pu vaincre la dynastie Shang. Le roi Wu avait adopté la politique de bienveillance et de générosité recommandée par le duc de Zhou: «Installer les personnes sur leurs domaines et ne pas les tuer». Ainsi, les Shang et les nobles qui ont été faits prisonniers ont été maintenus sur leur domaine et les greniers ont été ouverts pour nourrir leur peuple affamé.

    Il a également introduit les rites des Zhou, la musique et proposé «l’exemplarité de la vertu et la prudence de la sanction» ainsi que «le respect de la vertu et la protection du peuple». De cette façon, la politique et la gouvernance sous la dynastie Zhou étaient transparentes et bien conduites. Ses propositions ont servi de référence aux politiciens de toutes les générations qui ont suivi.

    Après la mort du roi Wu, son fils et prince héritier le roi Cheng lui succéda sur le trône de la dynastie Zhou. Comme le roi Cheng était encore trop jeune, le duc de Zhou assura la régence du royaume de Zhou pendant six ans. Lorsque le roi Cheng grandit, le duc de Zhou lui laissa le pouvoir et lui conseilla de ne pas adopter une conduite qui se base sur la sensualité, le confort et privilégie le jeu et la chasse.

    La manière que le duc de Zhou adopta, pour recruter des personnes talentueuses et méritantes, a été considérée comme un modèle par les politiciens qui lui ont succédé. De façon à n’oublier aucune personne avisée, le duc de Zhou pouvait arrêter toute occupation en cours pour les rencontrer. Par exemple, il pouvait interrompre son bain, tenant ses cheveux longs mouillés à la main ou encore arrêter son repas pour rencontrer immédiatement les personnes talentueuses qui pouvaient soudainement surgir pour exprimer leurs propositions sur la manière de conduire la nation.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Arts-et-cultures/Le-duc-de-Zhou-un-bon-modele-de-piete-filiale-et-de-bienveillance.html

    La Grande Epoque, Epoch Times France, média français, presse , actualité Chine, Chine

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu