Avertir le modérateur

droits de l'homme en chine

  • Le Canada crée un Bureau de la liberté religieuse, le Premier ministre préoccupé par la persécution du Falun Gong

    Falun Gong, premier ministre canadien, canada, Stephen Harper, démocratie en Chine, droits de l'homme en Chine, liberté religieuse

    Le Premier ministre canadien Stephen Harper annonce la création d’un Bureau de la liberté religieuse

    Le 19 février 2013, le Premier ministre canadien Stephen Harper a annoncé la création du Bureau de la liberté religieuse au sein du département des Affaires étrangères et du commerce international. Dans ses remarques à la conférence de presse marquant l’ouverture officielle du nouveau bureau, le Premier ministre a mentionné la persécution du Falun Gong en Chine comme étant une des préoccupations du gouvernement canadien.

    Le gouvernement canadien favorise la liberté religieuse

    Le nouveau bureau s’attachera à promouvoir la liberté de religion et de croyance à travers le monde. Le bureau surveillera les abus et encouragera la liberté religieuse. Il fournira aussi des analyses et créera des programmes pour protéger les minorités religieuses menacées et s’opposera à la haine religieuse. Le nouveau bureau deviendra la première voie pour promouvoir la liberté, la démocratie, les droits humains et l’état de droit, selon une déclaration du gouvernement.
    Plusieurs centaines de représentants de différents groupes religieux assistaient à la conférence de presse. Le Premier ministre a déclaré à la conférence :" Partout dans le monde, les violations de la liberté religieuse sont largement répandues et en augmentation." Il a souligné que le gouvernement canadien privilégie la liberté religieuse et la tolérance, parmi les plus importantes valeurs du Canada.
    Le Premier Ministre a spécifiquement mentionné la persécution religieuse en Chine. "En Chine, les Chrétiens qui pratiquent en dehors des limites approuvées par le gouvernement sont contraints à la clandestinité et leurs dirigeants sont arrêtés et détenus tandis que les Musulmans ouighours, les Bouddhistes tibétains et les pratiquants de Falun Gong sont soumis à la répression et l’intimidation. "
    “La liste, épouvantablement, continue,” a-t-il dit. “Face à ces injustices et atrocités, le Canada ne demeurera pas silencieux.”
    Lorsqu’un journaliste a demandé au Premier ministre comment le Canada développerait les relations avec la Chine alors que le Parti communiste persécute le Falun Gong, le Premier ministre Harper a souligné les trois priorités dans les politiques diplomatiques : la démocratie et les valeurs canadiennes ; la sécurité et la paix intérieures et internationales ; et le commerce, les échanges et la prospérité.
    Il a dit que tous ces buts pouvaient être accomplis avec une gestion adéquate. Il a indiqué qu’une attention devait être exercée car les valeurs canadiennes pouvaient être compromises dans le commerce et les échanges internationaux.
    "Nous parlerons pour ces groupes persécutés "

    La persécution du Falun Gong par le Parti communiste (PCC) est incessante et cruelle. Au début de ce mois, le 5 février 2013, une audition sur le prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine a été tenue au Sous-comité des droits internationaux de la personne du Comité permanent des Affaires Étrangères et du Développement international du Parlement canadien. L’avocat des droits humains internationaux David Matas et l’ancien représentant politique David Kilgour y ont assisté et ont fourni des preuves des atrocités en cours.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201302/111970.html

  • Visite de Stephen Harper en Chine

    Le Premier Ministre canadien Stephen Harper était en visite en Chine la semaine dernière, pour parler d'exportation et de commercialisation du pétrole canadien. Ce voyage marque un changement dans l'attitude du Canada envers la Chine. Bien que le Canada garde une position très ferme envers le non-respect des droits de l'homme en Chine, les relations économiques entre les deux pays devraient se renforcer avec cette visite.

    Tiré de: http://www.youtube.com/user/NTDFrench/featured

  • Un haut criminel chinois de passage en France: Chen Deming, ministre du Commerce chinois

    Chen Deming, ministre du Commerce chinois, Chine, haut criminel chinois en France, criminel, France, ministre du Commerce chinois, CIPFG, coalition d'investigation sur la persécution du falun gong, Falun Gong, droits de l'homme en Chine

    Chen Deming, ministre du Commerce chinois, sera en visite officielle en France du 26 au 28 novembre 2001. Né en mars 1949, il a été successivement vice-gouverneur, vice-secrétaire du comité permanent provincial du Parti Communiste Chinois (PCC), et le gouverneur de la province du Shaanxi de mai 2002 à mai 2006.

    Selon des rapports d’enquête sur ses différents mandats à Shaanxi, Chen Deming a activement soutenu et organisé la persécution à l’encontre du Falun Gong dans la province[1]. Le 2 août 2002, lors du neuvième Assemblée populaire nationale de la province du Shaanxi, au nom du vice-gouverneur de la province, il a exprimé son soutien à la répression du Falun Gong. Le 20 octobre 2002, alors qu'il était en tournée d’inspection spéciale au bureau provincial de la sécurité publique, il a appelé à une répression sans faille à l’encontre du Falun Gong. 

    Selon le site Internet Minghui tenu par des pratiquants de Falun Gong, du 20 juillet 1999 à ce jour, 32 pratiquants de Falun Gong ont été identifiés comme persécutés à mort dans la province du Shaanxi [2](voir liste ci-dessous). Le nombre réel serait beaucoup plus élevé. Des milliers de pratiquants de Falun Gong y subissent toutes formes de persécutions : tortures, travaux forcés, injection de produits toxiques, viols, emprisonnements, menaces, licenciements, amendes, interdiction de pratiquer leur croyance, jusqu’aux prélèvements d’organes forcés, ... 

    Selon des rapports de l’ONU, des organismes de droits de l’homme, ou de gouvernements, le Falun Gong est le groupe le plus persécuté par le régime chinois. Cette persécution constitue une forme de massacre massif et une violence d’État à très grande échelle qui n'est pas moins cruelle que le massacre de la Place Tian’anmen en 1989 et ceux des pays arabes et de l’Afrique du Nord tout récemment.

    Nous souhaitons que le gouvernement de France, patrie des droits de l’homme, tende la main aux citoyens chinois, en faisant le nécessaire pour arrêter la persécution à l’encontre du Falun Gong en Chine, et interdise l’entrée en France de criminels tels que  comme Chen Deming.

    Contacts

    Association Falun Gong France

    Alain Tong - 06 01 76 80 85

    CIPFG France - http://www.cipfg.org/

    Jianping Zhang - 06 10 32 92 54 - cipfg.fr@sfr.fr

    - - -

    Liste incomplète des pratiquants de Falun Gong identifiés comme persécutés à mort pendant les différents mandats de Chen Deming dans le Shaanxi

    Wang Dawei, persécuté à mort au 6 septembre 2002

    Un ex-ingénieur de la compagnie de l’industrie des avions de Xi’an a été battu à mort et sa femme a été détenue deux fois dans un camp de travaux forcés

    http://www.vraiesagesse.net/news/0507/01/E62189_20050624_fr.htm

    Li Qingzhou, persécuté à mort en novembre 2002

     M. Li Qingzhou, pratiquant de Dafa de la province de Shaanxi, a été torturé à mort

     http://www.vraiesagesse.net/news/0310/01/E40568_20030922_fr.htm

    Yao Jingmin, persécuté à mort en décembre 2003

    Le pratiquant de Falun Gong Yao Jingmin de la ville de Hanzhong, province de Shaanxi, est mort suite à des tortures en mars 2004

    http://www.vraiesagesse.net/news/0411/17/E54260_20041106_fr.htm

     Jing Yuxue, persécuté à mort le 15 avril 2004

    Thirteen Practitioners Who Died from Abuse and Maltreatment during the Persecution

    http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/9/13/64858.html

    Wang Yunfang, persécutée à mort le 5 juillet 2004

     La pratiquante Wang Yunfang de la ville de Hanzhong, Province de Shaanxi est décédée, suite à la persécution, en juillet 2004

     http://www.vraiesagesse.net/news/0411/30/E54692_20041119_fr.htm

     Zhou Qingtian, persécuté à mort en juillet 2004

     M. Zhou Qingtian, pratiquant de Falun Dafa de Xi’an, torturé à mort

     http://www.vraiesagesse.net/news/0411/04/E54050_20041031_fr.htm

     Zhang Baowang, persécuté à mort le 5 décembre 2004

     Le pratiquant de Falun Dafa, M. Zhang Baowang de la ville de Baoji, province de Shaanxi, a été torturé à mort

     http://www.vraiesagesse.net/news/0502/08/E57193_20050205_fr.htm

    Yang Qiaoli, persécutée à mort le 26 janvier 2005

     Practitioner Yang Qiaoli and Her Family Suffer Ruthless Persecution in Tongchuan City, Shaanxi Province

     http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/5/16/60808.html

     Wang Wensheng, persécuté à mort le 15 mars 2005

     Wang Wensheng of Hancheng City Persecuted to Death

     http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/9/1/64475.html

     Wang Zhiyu, persécutée à mort le 13 avril 2005

     Thirteen Practitioners from Shandong, Shaanxi, Inner Mongolia and Other Provinces Who Died Because of the Persecution

     http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/5/9/60575.html

     Ms. Huang Guiqin, persécutée à mort le 13 juin 2005

     Nine More Practitioners from Shaanxi, Gansu and Henan Provinces Persecuted to Death

     http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/8/12/63848.html

     Chen Jiansheng, persécuté à mort le 11 octobre 2005

     M. Chen Jiansheng a été torturé à mort au camp de travail de Zaozihe

     http://www.vraiesagesse.net/news/0601/20/E66813_20051113_fr.html

     Le pratiquant Chen Jiansheng a été tué par perfusion intraveineuse d’urine après avoir été gavé de force avec de l’eau salée très concentrée au camp de travail Zaozihe dans la province du Shaanxi

     http://www.vraiesagesse.net/news/0612/23/E80745_20061210_fr.htm

    - - -

     Contexte

    Le Falun Gong (appelé également Falun Dafa) est une méthode spirituelle basée sur le Bouddhisme et le Taoïsme. Préconisant les valeurs universelles d’authenticité, bienveillance et tolérance, elle est constituée par une série d’exercices méditatifs bénéfiques pour la santé. Le Falun Gong n’a pas d’agenda politique, il est accessible gratuitement à tous.

    Le régime communiste chinois considère le Falun Gong comme ennemi N°1, et a mobilisé tous ses moyens pour le persécuter. C’est un régime de dictature qui veut tout contrôler ; mais les pratiquants du Falun Gong sont apolitiques et résistent aux répressions par le régime chinois ; les pratiquants du Falun Gong sont très nombreux (70 à 100 millions avant le juillet 1999 selon le gouvernement chinois)

    Le Falun Gong a pu identifier 3457 pratiquants qui ont été persécutés à mort depuis le 20 juillet 1999 ; des millions ont été ou sont emprisonnés et torturés uniquement pour leur croyance spirituelle. Selon des rapports de l’ONU, des organismes de droits de l’homme, ou de gouvernements, 2/3 cas de tortures en Chine concernent les pratiquants de Falun Gong ; la moitié des prisonniers en Chine sont des pratiquants de Falun Gong.

    Selon des témoignages et des enquêtes, des milliers de pratiquants de Falun Gong auraient été tués suite à des prélèvements d’organes orchestrés par le régime chinois partout dans le pays.


    [1] Annonce de l’investigation sur Li Jianguo, Dong Lei, Chen Deming du comité permanent provincial du Parti pour la province de Shaanxi et du gouvernement

    http://www.zhuichaguoji.org/node/307

    “Organisation internationale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong” (volume 1)

    http://www.zhuichaguoji.org/node/343 .

    [2]http://library.minghui.org/victim/107,,1,1.htm, en chinois.

     

     

  • L'avocat aveugle Chen Guangchen toujours interdit de visite

    L'avocat aveugle Chen Guangchen, l'avocat des avortements forcés en Chine, Chine, politique de l'enfant unique du régime chinois, liberté du droit en Chine, les droits bafoués en CHine, régime chinois, parti communiste chinois, droits de l'homme en Chine

    Chen Guangchen s'est battu contre les avortements forcés pratiqués dans sa ville en raison de la politique de l'enfant unique du régime chinois. Son activisme lui a valu la reconnaissance du monde entier mais lui a coûté 4 ans et 3 mois de prison et son assignation à résidence. (NTD)


    Samedi 29 octobre 2011, 37 pétitionnaires se sont rendus dans le canton de Linyi, province du Shandong, où réside Chen Guangchen. Ils voulaient prendre des nouvelles de l'avocat aveugle qui, rapporte-t-on, aurait été violenté par les autorités au cours de son assignation à résidence. Le groupe a décidé d'abandonner leur périple dimanche, après avoir découvert que des dizaines d'agents de sécurité les suivaient de près. Avant qu'ils aient eu le temps de s'enfuir, un groupe d'hommes a surgi et les a attaqués.

    Mao Hengfeng, sympathisante de Chen Guangchen, a dit: «Je tremblais après cette attaque. J'ai été commotionnée et j'avais des nausées. J'ai mal à la tête. Il y avait plus de dix personnes contre une. Une vielle dame handicapée a aussi été frappée».

    Ce groupe de pétitionnaires est le dernier à avoir essayé de rendre visite à Chen. Les autorités ont empêché toutes ces visites en gardant le village de Chen fermé et en dispersant toute personne essayant d'approcher.

    Les agents de sécurité empêchent également Chen d'entrer en contact avec le monde extérieur. Vendredi, le groupe américain de défense des droits de l'homme China Aid annonçait que le 28 juillet dernier, Chen avait profité d'une panne du système de surveillance causée par une tempête pour appeler des amis. Trois jours plus tard, les autorités ont battu Chen et sa femme pendant des heures. Leur petite fille a assisté à toute cette violence.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Chen-Guangchen-toujours-interdit-de-visite.html

    Voir la vidéo sur: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2011-11-02/193298429273.html

  • Chine: un époux arrêté après que son épouse ait été torturée à mort

    Chine, femme torturée en chine, persécution des femmes en Chine, Famille destructurée en Chine, famille détruite en chine, mari et femme persécutée en chine, chine, droits de l'homme en chine, actualité chineLe pratiquant de Falun Gong M. Qin Laosi du village de Xiajie dans la ville de Shiliting, ville de Shahe, province du Hebei, a été arrêté chez lui le 15 septembre 2011. Wang Jianjun et d'autres agents de police l'ont envoyé au centre de lavage de cerveau Xingtai. Ses trois enfants ont été laissés sans personne pour s'occuper d'eux. Leur mère est morte l'année dernière suite à la torture dans un centre de lavage de cerveau.

    M. Qin, un fermier dans la quarantaine, répare de l'électronique à domicile. Après être allé à Pékin faire appel en janvier 2000, il a été envoyé au camp de travail avec une peine d'un an. Ci-dessous les détails de la persécution et de la mort de son épouse.

    L'épouse de Mme Qin, Hao Bianyun est décédée l'année dernière. Le 27 octobre 2004, plus de 10 agents du gouvernement de la municipalité de Shiliting ont assailli son domicile à 14h00. Ils lui ont couvert la bouche, l'ont battue, et traînée dans un fourgon de police, avec leur fille de 5 ans. Pendant la détention de deux mois au centre de lavage de cerveau Xingtai les agents de police lui ont injecté une substance inconnue. Elle a développé une maladie cardiaque, s'évanouissant et reprenant conscience, et a graduellement perdu la capacité de prendre soin d'elle-même. Elle est morte le 25 mars 2010 après une souffrance de plusieurs années des symptômes débilitants de la substance inconnue. M. Qin a alors ouvert une boutique dans la ville de Shiliting pour réparer de l'électronique afin de gagner sa vie tout en élevant ses trois enfants.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201110/58267.html

  • Le Congrès américain soutient ouvertement le Falun Gong

    Le congres americain soutient le Falun Gong.jpegLa persécution du Falun Gong est maintenant dans sa douzième année. Depuis juillet 1999, chaque année, les pratiquants de Falun Gong et leurs supporters se rassemblent sur les pelouses du Capitole de Washington. Lors d’un discours plusieurs membres du congrès se sont exprimés et ont apporté un éclairage sur la situation de la Chine au regard du respect des droits de l’homme.

    Dana Rohrabacher représentant le 46e district de Californie a expliqué: «Des milliers et des milliers d'êtres humains sont assassinés,... enlevés à leurs familles et jetés dans des cachots, des prisons et des camps de travail».

    «Ces choses inacceptables se produisent en Chine, non pas de manière officieuse, mais plutôt avec la bénédiction et sous la direction des leaders du parti communiste, qui contrôlent le gouvernement de la Chine», a-t-il ajouté.

    Ileana Ros-Lehtinen représentante du 18e district de Floride, a précisé: «Au moins vingt six pratiquants sont morts suite aux violences en détention depuis le début de cette année».

    Chris Smith représentant le 4e district du New Jersey a trouvé que le président Obama a été trop modéré quand il s'est agit de faire pression auprès du régime chinois sur les droits de l'homme: «J'espère que le président et la secrétaire d'État Hillary Clinton se rendront compte de l'erreur qu’il y a à parler de façon trop modérée, alors que les gens sont torturés à mort, et tués de mille et une autre manières, seulement à cause de leur foi et tout simplement parce qu'ils sont du Falun Gong», a-t-il déclaré.

    Alors que, beaucoup pensent que le président Obama doit réaffirmer son soutien, le congrès a pris une position ferme. Ainsi, en 2010 la chambre américaine des représentants a adopté une résolution appelant le régime chinois à mettre fin à la persécution. Les pratiquants du Falun Gong, qui ont connu la torture, ont expliqué que ce soutien est très précieux.

    «Le soutien du congrès  ainsi que celui du gouvernement américain et de différentes organisations est aussi très important car il fait pression auprès du régime communiste», a précisé Charles Lee, une des victimes de la persécution.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Le-Congres-americain-soutient-ouvertement-le-Falun-Gong.html

  • La mère d’Ai Weiwei s’exprime sur la détention de son fils

    aiweiwei.jpgLe 3 avril; l’artiste et dissident chinois Ai Weiwei a été arrêté à l’aéroport de Pékin alors qu’il se préparait à embarquer dans un avion à destination de Hong Kong. Plus tard, il a été accusé d’évasion fiscale: une accusation que ses sympathisants pensent n’être simplement qu’un prétexte pour le réduire au silence.

    Alors qu’Ai Weiwei était détenu, aucun fonctionnaire chinois n’a daigné expliquer à sa famille où il était détenu, encore moins, ne lui a laissé des opportunités pour lui rendre visite.

    Cette incertitude a ajouté à l’épreuve que Gao Ying, la mère d’Ai Weiwei, 77 ans, a subi. Dans son entretien avec NTD, elle a remercié les médias du monde pour leur soutien alors que son fils était détenu. Elle affirme que les 81 jours pendant lesquels Ai a été détenu ont été la période la plus douloureuse de sa vie, mais l’attention des média dans le monde lui a fourni la force et lui a fait ressentir qu’elle n’était pas seule.

    Ci-dessous,l’entretien:

    Journaliste: Veuillez, s’il vous plait, expliquer comment, dés lors, vous continuerez, parce qu’Ai doit encore affronter les accusations des autorités. Vous pouvez choisir les thèmes à aborder. Merci

    Gao Ying: Laissez-moi vous dire, je peux dire tout ce que je dois dire dans chaque situation, je pense que ce que je dois dire est correct et je n’ai pas d’hésitation.

    Je ne connais rien des médias mais je pense que tous ont le sens de la justice. Ainsi, je sens, après ce qui est arrivé à mon fils, pour être honnête, beaucoup de média se sont exprimés. Je pense réellement que je ne suis pas seule. Que tant de média s’expriment pour la justice est très réconfortant pour moi.

    A cette époque, je ne pouvais pas voir le gouvernement, et personne ne prêtait attention à moi, même si je perdais mon fils et ne pouvais le retrouver. Ainsi, lorsque tous ces média m’ont fourni des informations,  j’ai vu les différentes formes par lesquelles les médias ont cherché la justice pour mon fils. J’ai entendu leur voix. Tant de personnes ont protesté contre la répression exercée contre mon fils, appelant à sa libération. Ainsi, je ne me sens pas seule dans cette situation.

    Entre son arrestation et avant sa libération, aucun policier, agent de la procurature, agent judiciaire, quiconque l’a arrêté, ni aucun bureau gouvernemental ne m’a dit où mon fils se trouvait ; pourquoi il était détenu; pourquoi il n’était pas libéré et la raison de sa détention. Pour moi, ce n’était pas clair du tout. J’ai simplement entendu toutes sortes d’informations, en particulier par les média d’état qui affirment une chose aujourd’hui et une autre demain. Je ne pouvais dire ce qui était vrai et ce qui était faux.

    Mais dans mon cœur je sais. Je sais que ce qu’à fait mon fils est correct. Il s’exprime pour le peuple et défend ses droits. Il ne tente pas d’obtenir justice pour notre famille, mais pour le peuple. Cela  la mené à son incarcération. Il a été libéré le 22 juin. C’était le jour que nous attendions. Nous ne savions pas qu’il viendrait si rapidement, bien que j’y étais mentalement préparée. Je m’attendais à attendre indéfiniment, mais j’avais cette confiance qu’ils le relâcheraient, et lorsque cela arrivera, il aura la chance de s’exprimer, n’est-ce pas?

    Ainsi, lorsqu’il a été soudain libéré, je me sentais comme dans un rêve, je ne savais pas si c’était vrai ou non, parce qu’il y a toujours des rumeurs. Mais je pense que puisque de nombreux média—avant que le média d’état, Xinhua ne publie son reportage, les autres médias le savaient—ainsi, ils m’ont appelé, ils devaient avoir des informations de l’intérieur. Ainsi, je sentais que cela pourrait être vrai, mais cependant, ce n’était pas officiel, et je ne pouvais le croire. Seulement, lorsque j’ai vu mon fils, je l’ai cru—que c’était réel et qu’il est sorti. J’étais très heureuse. Je pense que tous les médias qui ont soutenu la justice, ses amis, ses sympathisants et ses amis en ligne sont tous très heureux, et auront de nombreuses histoires à raconter. Ils sont plus enthousiastes que je ne le suis.
    Journaliste: Comment va t-il? Quel est son état d’esprit ?

    Gao Ying: C’est comme cela, lorsqu’il a été libéré, il a du acquiescer à certaines restrictions. Il ne peut quitter le pays ou Pékin. Il ne peut contacter les média. Il y a eu des conditions imposées avant sa libération. Ainsi, de nombreux média ont voulu l’approcher et l’interroger mais ce n’est pas possible. Son état d’esprit ? Bien, pensez à ceci, il n’a pas vu sa famille pendant 81 jours, il ne connaît pas les changements qui se sont produits dans me monde, ou ce qui s’est produit du fait de son arrestation. Il n’a pas d’idée. Il ne savait même pas que son chauffeur, Zhang Jinsong avait été arrêté.

    Journaliste: Il n’en avait aucune idée?

    Gao Ying: Non, aucune idée. Il était juste dans une pièce. Elle était gardée par des agents de la sécurité publique. A l’intérieur, en effet, il a été bien traité, il était bien nourri et les médecins surveillaient tous les jours sa santé et il prenait ses médicaments. Il était simplement privé de liberté.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com

  • Histoire de la Chine "moderne"


    Un livre dénonce les prélèvements forcés... par NTDFrancais

    Rendons-nous maintenant à Taiwan où deux défenseurs des droits ont présenté leur ouvrage sur les prélèvements forcés d'organes en Chine continentale. David Kilgour et David Matas viennent de publier leur livre "Prélèvements meurtriers" en chinois. Selon eux, cette étude prouve que le régime chinois tue systématiquement les gens pour leurs organes. Plus de détails dans ce reportage.

    Les défenseurs des Droits de l'Homme Canadiens David Kilgour et David Matas sont à Taiwan afin de susciter des prises de conscience concernant les prélèvements d'organes forcés qui ont lieu en Chine continentale. Leur livre : “Prélèvements Meurtriers: Prélèvements d'organes de Falun Gong” a récemment été publié en chinois. Cette semaine, ils sont en tournée à Taiwan pour parler de leur livre.

    Tiré de New Tang Dynasty Television: http://fr.ntdtv.com/

    http://www.dailymotion.com/video/xjvhcd_un-livre-denonce-les-prelevements-forces-d-organes-en-chine_news

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu