Avertir le modérateur

dissident

  • Chine: Zhou Youguang, l’inventeur du pinyin, 109 ans et dissident

    Chine, intellectuel, dissident, liberté, expression, presse, Zhou Youguang, inventeur, pinyin, alphabétisation, illettrisme, linguiste

    La langue chinoise officielle, le mandarin, est maîtrisée aujourd'hui par plus de 90% de la population, contre environ 20% dans les années 50. Son apprentissage à travers le pays a été facilité par le pinyin, mis au point par ZhouYouguang, plaidant pour un alphabet romain afin de mieux relier la Chine avec le monde extérieur.

    En 1955, le Premier ministre Yü Hung-chün lui confie la co-présidence du comité chargé de réformer la langue chinoise et de combattre l'illettrisme. Ce linguiste amateur, qui pratique un peu l'espéranto, s’inspire alors d’un système élaboré en Union soviétique pour transcrire en caractères romains les sons de la langue officielle, le mandarin. 

    «Un caractère chinois, vous ne pouvez pas le prononcer juste en le regardant. Le pinyin a donc été utile pour l'enseignement», explique Luo Weidong, professeur à l'Université des langues de Pékin. La langue s’avèrera en outre essentielle à l'interface entre le mandarin et l'informatique.

    Approuvé le 11 février 1958 par l'Assemblée populaire nationale de la République populaire de Chine, le pinyin supplante peu à peu le Wade-Giles, système de transcription, mis au point par deux diplomates britanniques au XIXe siècle. Adopté en 1979 par le gouvernement chinois, plusieurs centaines de millions de personnes l’utilisent dans le pays et dans le monde pour apprendre le chinois, langue dépourvue d’alphabet. Quatre accents graphiques différencient les quatre tons du chinois.

    «Je n'ai pas de sentiment de fierté. Je ne crois pas avoir accompli grand-chose», estimait M. Zhou, le 13 janvier 2015, interrogé par l'AFP à Pékin pour son anniversaire, un jour «sans importance», selon lui. 

    La dynastie Qing
    Né en 1906 dans une famille aristocratique, Zhou a connu les dernières années de la dynastie Qing (1644-1911) avant son renversement. Etudiant à Shanghai puis au Japon, il se réfugie ensuite avec sa femme et ses deux enfants à Chongqing (sud-ouest) pendant l'invasion japonaise avant de travailler dans la banque, à Wall Street, après 1945. Il rencontrera deux fois Albert Einstein à Princeton chez des amis.

    De retour en Chine après la victoire de Mao en 1949, il écrira plus tard: «A l'époque, ils (les communistes) se présentaient comme des démocrates». Après avoir enseigné l'économie, il est nommé conseiller de Chou En-lai, numéro deux du régime.

    Cible privilégiée du régime de Mao
    Pendant la révolution culturelle (1966-76), l'intellectuel aux cheveux blancs clairsemés devient une cible privilégiée du régime de Mao et sera interné deux ans en camp de travail. «Quand vous êtes dans l'adversité, vous avez intérêt à être optimiste. Les pessimistes ont tendance à mourir», écrira-t-il à propos de ses compagnons de goulag.

    «En toute honnêteté, je n'ai rien à dire de bon sur Mao Tsé-toung», dira-t-il, après coup jugeant que les 20 années entre 1960 et 1980 sont «perdues». Il leur préfère celles des années de réformes économiques de Deng Xiaoping, mais à ses yeux, «que les Chinois deviennent riches n'est pas important. Le progrès humain, en définitive, c'est le progrès vers la démocratie», dit-il.
     
    Depuis la vague d'arrestations d'intellectuels –certains âgés de 81 ou 71 ans– déclenchée par le président Xi Jinping, ses ouvrages sont de plus en plus scrutés par la censure. Celle-ci s'en est pris à son dernier livre dans lequel il évoque notamment l'immense famine sous Mao et ses dizaines de millions de morts. 

    Le problème n'est pas l'actuel président, dit-il, «c'est le système: nous n'avons pas de liberté de parole en Chine». «Après 30 ans de réformes économiques, la Chine doit encore prendre le chemin de la démocratie», assure le linguiste et dissident vraisemblablement le plus âgé de la terre.

  • La santé de Gao Zhisheng minée par les mauvais traitements en prison

    Chine, avocat, Gao Zhisheng, torture, prison, dissident, droits de l'homme

    Surnommé la «conscience de la Chine», Gao Zhisheng s’exprimait autrefois haut et fort pour défendre les persécutés et les dépossédés. Aujourd’hui, après cinq ans de mauvais traitements, l’avocat est quasiment réduit au silence.

    Depuis que le célèbre avocat défenseur des droits de l’homme a été libéré la semaine dernière, des informations sur son état de santé ont été diffusées au compte-gouttes par son épouse Geng He, qui vit en Californie aux États-Unis avec leurs deux enfants.

    Geng He n’a pu échanger que quelques brèves conversations avec son mari, mais elle a très longuement parlé avec sa sœur qui se trouve avec Gao Zhisheng à Urumqi. Des représentants de la sécurité chinoise se sont installés avec eux dans la maison et les surveillent, tandis que d’autres sont stationnés à l’extérieur de la maison.

    Geng He a décrit ses conversations avec Gao Zhisheng sur Twitter et lors de discussions avec Sherry Zhang, une amie de la famille. Geng He a refusé toute interview avec les médias, mais publie des mises à jour sur la situation de Gao Zhisheng sur Twitter.

    Sur le compte Twitter de Geng He, un message daté du 12 août décrit les facultés diminuées de Gao Zhisheng: «Alors que je parlais avec Gao, le téléphone a été coupé. Alors je l’ai rappelé et j’ai demandé: ’De quoi parlions-nous?’ Gao a répondu: ’Je ne sais pas.’ Je lui ai demandé: ’Comment l’appel a-t-il été coupé?’ Gao a répondu: ’Je ne sais pas.’ J’ai alors demandé: ’Mais, comprends-tu ce que je dis ou pas? Tu ne peux pas entendre, ou tu ne peux pas comprendre?’

    «À ce moment, la sœur de Geng He a repris le téléphone et a dit: ’Il a été enfermé dans une cellule sombre, seul, pendant cinq ans, avec un pain à la vapeur et un bol de chou chaque jour. Tu dois l’aider patiemment à réapprendre à parler’.»

    Selon Sherry Zhang, Tianyu, le jeune fils de Gao Zhisheng, était déçu et confus après avoir essayé de parler avec son père au téléphone. Il avait pratiqué son chinois pour pouvoir lui parler, mais après avoir raccroché le téléphone, il a simplement dit: «Papa ne sait pas parler chinois!»

    «Il sait à peine parler – et souvent avec de très courtes phrases – la plupart du temps, on ne comprend pas ce qu’il dit», a commenté Mme Zhang dans un courrier électronique qu’Epoch Times a pu lire. «Le fils de Gao était incroyablement excité de parler avec lui au téléphone et il a été complètement secoué d’être à peine compris par son père, sa voix était monotone et il répondait seulement par deux ou trois mots au questions et n’avait aucune initiative dans la conversation», poursuivait le message.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/14/8/16/n3510139/la-sante-de-gao-zhisheng-minee-par-les-mauvais-traitements-en-prison.htm

  • Arrestation du dissident chinois Hu Jia

    Hu Jia, Chine, Sida, VIH, arrestation, dissident, PékinLe dissident chinois Hu Jia a été arrêté à son domicile par vingt policiers et il est actuellement détenu dans un centre de détention à Pékin pour des raisons indéterminées, selon les déclarations de son épouse et de ses sympathisants.

    Zeng Jinyan, l’épouse de Hu, a publié cette nouvelle le 12 juin vers 18h30 (heure locale). Selon le tweet, Zeng et sa fille n’étaient pas à Pékin et ne connaissaient pas plus de détails. Elle a dit l’avoir appris par la famille.

    Les amis et sympathisants de Hu Jia ont rapidement diffusé la nouvelle et bombardé d’appels téléphoniques le bureau de la Sécurité publique de Pékin pour se renseigner sur la situation du dissident. Les numéros de téléphone des postes de police ont été publiés sur Twitter suite à l’impossibilité des dissidents d’obtenir des informations par téléphone.

    «J’ai appelé la police locale au commissariat de Zhongcang Tongzhou. Dès qu’ils ont entendu Hu Jia, Ils m’ont dit qu’ils ne savaient rien et ont immédiatement raccroché. Il semble qu’il se trouve à cet endroit. Appelez-les à répétition», a expliqué un partisan.

    A Pékin, le 12 juin après minuit, le téléphone n’a pas été décroché lorsqu’Epoch Times a téléphoné aux numéros fournis par des dissidents sur Twitter.

    Un observateur a fait ce commentaire au sujet du moment de l’arrestation: «Au moment où les autorités chinoises publient le ‘Plan national d’action pour les droits de l’homme en Chine’, vingt policiers de Pékin arrêtent de nouveau Hu Jia».

    En 2008, Hu Jia a reçu le Prix Sakharov de la liberté de pensée pour ses activités associées aux problèmes écologiques, à la lutte contre le Sida et à son appel pour réhabiliter les victimes du massacre de la place Tiananmen en 1989. Il est également connu pour défendre les droits et faire connaître le travail et le harcèlement envers d’autres dissidents comme lui.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Arrestation-du-dissident-chinois-Hu-Jia.html

  • Journalistes emprisonnés en Chine - Asie à la Une


    « Asie à la Une » toute l'actualité du 15... par NTDFrancais

    Au tournant du 21ème siècle, il est devenu clair que le marché des médias en langue chinoise est de plus en plus dominé par des organes médiatiques contrôlés par les gouvernements étrangers. Cette prédominance est vivement ressentie par plusieurs communautés chinoises à travers le pays, qui partagent la même expérience d’avoir été persécutées en Chine et dont les faits ont été largement passés sous silence par les médias. La plupart des communautés chinoises outre-mer ont également vu une forte demande et la nécessité d’une source d’information fiable et non censurée sur la Chine et une plate-forme où la voix de ces communautés pourrait être entendue ; les gens voulaient avoir une alternative. En 2001, quelques hommes d’affaires ont eu l’idée d’une chaîne de télévision indépendante en langue chinoise et l’ont réalisée. Aujourd’hui, NTD est diffusée dans le monde entier, par satellite, cable, internet et en France en chinois par adsl chez Freebox, Neuf Box et Bouyges Telecom.

    Retrouvez Asie à la Une sur: http://fr.ntdtv.com/

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu