Avertir le modérateur

destruction du parti communiste chinois

  • Comment le Parti communiste chinois a détruit la culture traditionnelle

    Partie2

    Suite de: http://campsd-extermination-en-chine.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/04/comment-le-parti-communiste-chinois-a-detruit-la-culture-tra.html

    A la différence de la loi, qui prescrit des règles rigides, la culture agit comme une contrainte douce. La loi exécute la sentence après qu’un crime ait été commis, et la culture, en entretenant la moralité, empêche d’abord les crimes de se commettre. Les valeurs morales d’une société s’inscrivent souvent dans sa culture.

    Dans l’histoire de la Chine, la culture traditionnelle a atteint son apogée durant la dynastie prospère des Tang, coïncidant avec la grande China-Scene-Revolution-Culturelle-2.jpgpuissance de la nation chinoise. La science, tout aussi avancée, jouissait d’une réputation unique parmi toutes les nations. Des savants d’Europe, du Moyen Orient et du Japon allaient étudier à Chang’an, la capitale de la dynastie Tang. Les pays limitrophes prenaient la Chine comme leur état suzerain. « De nombreux pays venaient payer leur tribut à la Chine même s’ils devaient recourir à de multiples traductions et s’ouvrir un passage à travers les douanes successives . »

    Après la dynastie Qin (221-207 av. J.-C.), la Chine a souvent été occupée par des minorités, surtout pendant les dynasties Sui (581-618), Tang (618-907), Yuan (1271-1361) et Qing (1644-1911) et occasionnellement à d’autres époques lorsque les minorités ethniques ont établi leurs propres régimes. Cependant ces groupes ethniques ont presque tous assimilé intégralement les coutumes chinoises, ce qui montre le pouvoir d’intégration de la culture chinoise traditionnelle. Comme le disait Confucius : « (Ainsi) si les gens d’ailleurs ne sont pas accommodants, amenez-les à pratiquer (notre) culture et (notre) vertu . »

    Depuis sa prise de pouvoir en 1949, le PCC a consacré les ressources de la nation toute entière à la destruction de la riche culture traditionnelle chinoise. Cette mauvaise intention n’est pas venue de son zèle pour l’industrialisation, ni d’une simple fascination ridicule pour la civilisation occidentale. Cela est venu de l’opposition idéologique inhérente au PCC face à la culture chinoise traditionnelle. La destruction de la culture chinoise a été planifiée par le PCC, elle a été organisée, systématisée, et a été rendue possible par l’utilisation de la violence par l’Etat. Depuis sa fondation, le PCC n’a jamais cessé de « révolutionner » la culture chinoise dans l’intention de détruire complètement son esprit.

    Plus déplorable encore que la destruction de la culture traditionnelle par le PCC, sont l’exploitation intentionnelle et la modification sournoise par ce dernier de la culture traditionnelle. Le PCC a promu les mauvais aspects de l’histoire de la Chine, les choses qui se sont passées à chaque fois que les gens se sont éloignés des valeurs traditionnelles, telles les luttes de pouvoir internes de la famille royale, l’utilisation de tactiques et de conspiration, et l’exercice de la dictature et du despotisme. Il a utilisé ces exemples historiques pour qu’ils l’aident à créer son propre ensemble de valeurs morales, ses façons de penser et son vocabulaire. En faisant ainsi, le PCC a donné la fausse impression que cette « culture du Parti » est la continuité de la culture traditionnelle chinoise. Le PCC a même tiré profit de l’aversion qu’ont certaines personnes envers la « culture du Parti » pour inciter davantage à l'abandon de l'authentique tradition chinoise.

    La destruction de la culture traditionnelle par le PCC a eu des conséquences désastreuses en Chine. Non seulement les gens ont perdu leurs repères moraux, mais ils ont été endoctrinés de force par les théories perverses du PCC.


    I. Pourquoi le PCC a-t-il voulu détruire la culture chinoise?

    1. La longue tradition de la culture chinoise est basée sur la croyance et la vertu

    La culture authentique de la nation chinoise a commencé il y a environ 5 000 ans avec le légendaire empereur Huang, considéré comme le premier ancêtre du peuple chinois. En fait, l’empereur Huang est reconnu pour avoir fondé le taoïsme – aussi connu sous le nom de l’école de pensée Huang-Lao (Lao Tseu). La profonde influence du taoïsme sur le confucianisme est perceptible dans les paroles confucéennes : « Rechercher le Tao, se conformer à la vertu, s’en tenir à la bienveillance, et s'immerger dans les arts » ; « si quelqu'un entend le Tao le matin, il peut mourir sans regret le soir ». Un des plus importants classiques chinois, le Livre des Mutations (I Ching), est une compilation de notes sur le ciel et la terre, le yin et le yang, les changements cosmiques, l’ascension sociale et le déclin, et les lois de la vie humaine. Le pouvoir prophétique de ce livre a surpassé de loin ce que la science moderne peut concevoir. En plus du taoïsme et du confucianisme, le bouddhisme, en particulier le bouddhisme zen, a eu une subtile mais profonde influence sur les intellectuels chinois.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu