Avertir le modérateur

danse classique à bruxelles

  • Les origines de la danse classique chinoise

    danse.jpgEn Chine, on a dit que Nuwa, une divinité qui aurait crée la race chinoise, a donné un instrument de musique, le Sheng, aux hommes pour qu’ils puissent exprimer leurs sentiments à la façon des oiseaux. On rapporte aussi que lors des cérémonies de célébrations, la communication entre l’homme et la divinité était représentée par le biais du chant et de la danse. Le livre Zang Wen Wu Pu, un livre répertoriant les danses tibétaines, disait que les corps des danseurs faisaient écho aux myriades de choses sur la terre, aussi bien aux aigles qu'aux poissons ou aux lions, tandis que les danseurs dansaient majestueux et héroïques. L’analogie "Les lions courageux secouent leurs crinières vertes comme si elles étaient en feu" est une description brillante de la danse. Une chanson folklorique tibétaine dit : " Danse dans le ciel infiniment immense et vaste " et "Danse comme les hautes montagnes inébranlables" Ceci dépeint aussi, dans un langage poétique, le rythme de la danse Zhuo qui est " rapide comme des éclairs dans le ciel du soir ". Les gestes de mains sont aussi dotés de significations profondes : les deux mains, jointes comme une fleur de lotus, se déplacent comme des fleurs de lotus en plein épanouissement, leurs pétales tournoyant en couches, et inspirent à l’imagination des images incomparablement belles.

    Les danses anciennes sont les dialogues de l’humanité entre le ciel, la terre et les êtres divins. La nature est exprimée dans les danses éternelles de l’univers. Les écritures Bouddhistes ont fréquemment décrit que le Bouddha utilisait le chant et la danse pour exposer son enseignement. Dans le " Soutra Huayan ", le Bouddha a encouragé les Bodhisattvas à apprendre les capacités techniques du chant et de la danse pour aider au salut des êtres sensibles. La danse chinoise, durant les dynasties Zhou, Tang et Song et reflétaient à ce moment là l’âme de La nation. La danse comprenait des mouvements inspirés des histoires qui se racontaient parmi le peuple, des mythes et légendes, de figures historiques et exprimait le respect de la société pour la sagesse, la moralité, la loyauté, la compassion, la bonté, la vertu.

    Le livre Luoyang Jia Lan Ji parlent des musiques et des danses lors des festivals et cérémonies bouddhistes des Dynasties du Sud et du Nord ( 420-589 avant JC) : " Les jeunes filles célestes volantes et les dames jouant de la musique jouaient comme si elles étaient dans les nuages " et "Les danseuses bougeaient gracieusement avec leurs longues manches et les instruments de musique produisaient des sons charmants ; Les merveilles étaient au-delà de toute description". En fait la danse chinoise était une forme artistique pour témoigner du respect envers le ciel et le divin.

     

    Le spectacle de danse classique chinoisse Shen Yun Performing Arts passera du 29 mars au 3 avril au Theâtre National de Bruxelles et le 16 et 17 avril à Lausanne au Théâtre de Beaulieu

    Plus d'informations: http://fr.shenyunperformingarts.org/

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu