Avertir le modérateur

développement de la chine

  • La joie en Chine, déconnectée de la croissance

     Un homme prend son déjeuner dans un restaurant de nouilles à Pékin.
    Un homme prend son déjeuner dans un restaurant de nouilles à Pékin. (AFP/Getty Images/Liu Jin)

    Au début de cette année, Huang Huahua, responsable local du Parti communiste a commencé à promouvoir la campagne «Guangdong heureuse», un effort de persuasion destiné à parer la marée montante du mécontentement social. Mais cela n’a pas fonctionné, que ce soit à Guangdong ou ailleurs.

    Au cours des 30 dernières années, la satisfaction de la vie ordinaire pour les Chinois ordinaires n’a en effet pas suivi la croissance de l’économie. Les résultats d’une étude sur le sujet, menée par l’Académie chinoise des sciences sociales et l’Université de l’économie et des affaires de la capitale, ont été publiés le 11 juin.

    Les résidents de 30 capitales provinciales chinoises ont été interrogés sur leur qualité de vie. Selon l’échelle de notation utilisée, un score de 75 et au-delà indique une satisfaction moyenne dans la vie. Mais le taux moyen fourni par les résidents dans ces villes était de 49,71 ; Haikou, dans la province de Guangdong détient le score le plus élevé avec 55,08.

    Selon Caijing, un magazine d’affaires, prés de 70.000 ménages ont été interrogés sur leurs sentiments, les questions allant du coût de la vie, l’environnement, les commodités domestiques, au rythme de vie.

    Le score des agglomérations importantes, telles que Pékin, Shanghai et Guangzhou se situe aux 20e, 23e et 25e place.  Selon le Guangming Daily, porte-parole du régime, Zhang Liancheng, doyen de l’école d’économie de l’Université d’économie et d’affaires de la capitale, a été surpris des résultats. Il pensait que la joie des gens aurait suivi les larges tendances économiques.

    Mais le grand public est en phase avec les résultats. M. Chen de l’agglomération de Hangzhou, a déclaré à The Epoch Times qu’il y a quelques dizaines d’années, les gens «étaient contents tant que les besoins les plus basiques étaient satisfaits». Mais à l’âge de l’internet, «les gens connaissent beaucoup plus les autres endroits du monde qu’auparavant. Nous avons découvert que nos droits légitimes économiques, politiques et démocratiques ne sont pas garantis. Ainsi, nous réalisons qu’en fait, nous ne sommes pas heureux».

    Lire la suite: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-joie-en-Chine-deconnectee-de-la-croissance.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu