Avertir le modérateur

dépenses militaires

  • Les États-Unis sont une « cible continue » des cyberattaques chinoises

    La Chine a longtemps été accusée d'utiliser les cyberattaques dans le cadre de sa stratégie militaire, notamment contre les États-Unis. Dans son rapport annuel au Congrès daté du 6 mai sur l'Armée populaire de libération, le Pentagone a mis l'accent plus que jamais sur la gravité de ces attaques.

    [David Helvey, sous-secrétaire adjoint à la Défense aux affaires asiatiques,  homme]:
    « L'armée chinoise continue d'explorer les rôles des opérations militaires dans le cyberespace comme une caractéristique de la guerre moderne et continue à développer la formation de la doctrine et des exercices qui mettent l'accent sur la technologie de l'information et des opérations. Par ailleurs, en 2012, de nombreux systèmes informatiques à travers le monde, y compris ceux qui sont détenus par le gouvernement des États-Unis, ont continué à être la cible d'intrusions, dont certains semblent être attribuables directement au gouvernement et organisations militaires de la République populaire de Chine. »

    Des exemples de telles attaques sont le vol présumé de plans du F-35 et F-22, les avions de combat furtifs.Le ministère chinois des Affaires étrangères a nié les accusations contenues dans le rapport américain, réaffirmant sa position contre le piratage.

    [Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères ,femme]:
    « La Chine a déclaré à maintes reprises son opposition au soi-disant réseau d’attaque. La Chine s'oppose fermement à toute forme de piratage informatique et est prête à avoir un dialogue pacifique et constructif avec les États-Unis concernant la sécurité du réseau. »

    Malgré ce refus, les législateurs américains ont décrit l'utilisation de la cyberguerre sans cesse croissante de la Chine comme la "pierre angulaire" des opérations de  l'Armée populaire de libération. Au début de cette année, Mandiant, l'entreprise américaine de sécurité informatique a publié un rapport disant qu'ils avaient suivi un nombre important de cyber attaques venant d’une tour blanche de 12 étages à Shanghai.

    Mandiant croit que la tour est le siège de l’unité 61398 de l’Armée populaire de libération. Ces allégations ont également été rejetées par le ministère chinois des Affaires étrangères.

    Le vol de secrets militaires américains permettrait à la Chine de se défendre ou même de répliquer des armes américaines. Cela fait partie d'une expansion militaire chinoise.

    Le rapport de 83 pages du Pentagone a déclaré que les dépenses militaires chinoises ont augmenté de près de 10% par an au cours des dix dernières années. La Chine a annoncé un budget militaire de 114 milliards de dollars en mars, mais le Pentagone estime que le chiffre réel pourrait être aussi élevé que 215 milliards. Le budget militaire annuel des États-Unis dépasse cependant les 500 milliards de dollars.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2013-05-10/364134961411.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu