Avertir le modérateur

démissions du parti communiste chinois en france

  • Chine: les tambours des démissions sonnent à Paris

    100 millions de démissionnaires du parti communiste chinois, défenseurs des droits de l homme, démocrates et sympathisants du mouvement bouddhiste Falun Gong, 100 millions de démissions du parti communiste chinoise PCC, mouvement tuidang France, démissions du parti communiste chinois en France, manifestations chinoise à Paris, chinois à Paris, chinois en France, fin du régime chinois

    Belleville, Paris, le 20 août 2011

    Le samedi 21 août, plusieurs centaines de défenseurs des droits de l'homme, démocrates et sympathisants du mouvement bouddhiste Falun Gong se sont rassemblés à Paris pour un message envoyé en musique au régime chinois : 100 millions de démissionnaires du parti.

    Le chiffre aurait semblé irréalisable il y a quelques années, quand le mouvement dit de Tuidang (démissions) a commencé après la publication en 2005 du pamphlet Les neuf commentaires par le journal Da Ji Yuan. Ce long pamphlet en neuf chapitres dresse un portrait sans concession de l'histoire, des méthodes et des ambitions du parti communiste chinois, à contre-courant de l’histoire officielle d'un parti «grand, juste et glorieux» dressée par les manuels scolaires et historiques chinois. Très rapidement après sa diffusion en Chine, un groupement de Chinois a commencé à comptabiliser les Chinois démissionnant symboliquement du parti (ceux-ci ayant bien souvent été automatiquement inscrit comme «jeunes pionniers» dans leur enfance, puis comme membres de la «ligue de la jeunesse communiste»). Les résultats ont très vite dépassé les attentes, les appels aux démissions se retrouvant même dans plusieurs grandes villes imprimés sur les billets de banque chinois.

    100 millions de démissionnaires du parti communiste chinois, défenseurs des droits de l homme, démocrates et sympathisants du mouvement bouddhiste Falun Gong, 100 millions de démissions du parti communiste chinoise PCC, mouvement tuidang France, démissions du parti communiste chinois en France, manifestations chinoise à Paris, chinois à Paris, chinois en France, fin du régime chinois

    Défilé entre Belleville et Hotel de Ville, Paris Le 20 août 2011

    Dans le quartier chinois de Belleville, à Paris, l’ambiance était festive le 21 août au matin: précédant une longue file de banderoles et de panneaux «Tuidang», une centaine de musiciens de la fanfare européenne «Tianguo yetuan» venus spécialement pour l’occasion jouaient plusieurs morceaux dont «l’Hymne à la Joie». Cependant, dans ce quartier qui a attiré une immigration chinoise tardive composée des communautés du nord-est du pays – les «dongbei ren», l’empreinte laissée par le pouvoir chinois reste visible. Bien peu acceptent de donner leurs impressions devant un appareil photo ; un Chinois d’une quarantaine d’années, adossé à la rambarde de l’entrée de la station de métro, chuchote rapidement avoir déjà démissionné avant d’indiquer qu’il ne peut pas parler plus. Avec un geste de la tête, il pointe alors vers un autre groupe de Chinois, les «indics» du quartier qui remontent à l’Ambassade de Chine les faits et gestes de la communauté.

    Un autre homme demande, inquiet, pourquoi le rassemblement a lieu ici: «C’est bien ce qu’ils font, mais ils ne réalisent pas, ils vont nous créer des problèmes...» Même à 6.000 kilomètres de Pékin, la peur est encore palpable, et ce sentiment d’être toujours surveillé.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Europe/Chine-les-tambours-des-demissions-sonnent-a-Paris.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu