Avertir le modérateur

culture chinoise

  • À quoi vous fait penser la culture chinoise ?

     

  • Apprendre le chinois – 舒(shū): Confort

    Chine, apprendre le chinois, idéogramme, caractère, chinois, pictogramme, culture chinoise, tradition, ancien, sens, signification

    Il est très courant de souhaiter une vie facile et confortable. Certains pensent qu'une vie confortable demande de satisfaire les besoins les plus fondamentaux. D'autres croient que recevoir régulièrement de l'amour et des compliments nous donne un sentiment de confort. Mais est-ce tout ? Étudions le caractère chinois 舒 qui signifie confort pour en apprendre plus.

    Le côté gauche du pictogramme est composé du caractère 舍 (shě) qui signifie abandonner. Du côté droit se trouve la caractère 予 (yǔ) qui signifie « Conféré ». Littéralement, 舒 signifie donc : ce n'est qu'en abandonnant la recherche des éléments égoïstes dans la vie que l'on trouve la paix de l'esprit. Celui qui transmet aux autres ce qui lui a été donné appréciera d'autant plus profondément les petites choses de la vie.

    Les Chinois ont un ancien dicton : lorsque vous faites un pas en arrière, le ciel et la mer apparaissent. Cela veut dire que lorsque vous abandonnez vos désirs égoïstes , vous découvrirez des trésors inattendus et vous vous rapprocherez du véritable confort dans la vie.

    Tiré de: https://www.facebook.com/ShenYunFR

  • Apprendre le chinois – 心(xīn): coeur

    Chine, apprendre le chinois, signification, culture chinoise, traditionnelle, Pérégrinations vers l'Ouest, roman, caractère chinois

    On dit que le Roi des Singes dans le roman Pérégrinations vers l'Ouest a appris ses pouvoirs divins dans un endroit décrit comme « un pouce de Mont Sagesse et la cavité du croissant de lune et des trois étoiles ». Mais où se trouve exactement ce lieu mystérieux ? Cette description est un peu plus qu'une charade. Pour répondre à cette question, nous devons regarder le cœur : 心(xīn).

    Le caractère chinois 心 ressemble à un croissant de lune avec trois étoiles brillant autour. Bien que notre cœur ne mesure qu'un pouce, il peut englober toute notre sagesse. 心 est également un radical important qui forme de nombreux autres caractères chinois, dont la plupart ont une signification liée au cœur et à l'âme. 

    Et maintenant, pouvez-vous deviner où le Roi Singe a réellement obtenu ses pouvoirs ?

    Tiré de:https://www.facebook.com/ShenYunFR

  • Huit conseils favorisant la longévité et une bonne santé

    médecine, Chine, santé, vieillir, santé, tradition, longévité, se soigner, patient, culture chinoiseQuelques conseils venant de la médecine chinoise traditionnelle, un peu étrange pour un occidental, mais montrant tout de même la différence de point de vue entre la médecine moderne occidentale basée sur la guérison de la maladie et la médecine chinoise traditionnelle basée sur la prévention, et le "Vivre en bonne santé, pour être en bon santé".

    Depuis la nuit des temps, nombreux sont ceux qui ont cherché sans cesse à atteindre l’insaisissable rêve de l’immortalité. Ce désir a fait naître de nombreuses techniques traditionnelles contribuant à la longévité. Ces techniques ont été transmises de génération en génération.

    Plusieurs conseils viennent de la Chine ancestrale. Ils sont peu coûteux, simples à mettre en pratique et semblent être très bénéfiques pour la santé.

    1. La tête est le centre de l’intelligence: se coiffer trois fois par jour prévient les maladies. Selon la médecine chinoise traditionnelle, les douze méridiens du corps humain, plus de quarante points d’acupuncture et plus d’une douzaine de remarquables points d’acupuncture, se réunissent au niveau de la tête.

    Se brosser les cheveux permet de masser le crâne un peu comme l’acupuncture. Cela stimule les points d’acupuncture et peut libérer les douze méridiens, favoriser la circulation sanguine, améliorer le métabolisme cellulaire cérébral, retarder le vieillissement de cellules cérébrales, améliorer la mémoire, renforcer l’audition et la vue et rafraîchir l’esprit. Cela peut aussi éliminer la fatigue, l’insomnie, les névralgies du trijumeau et les migraines. Il peut même y avoir des effets inattendus sur la beauté.

    La tradition suggère de se peigner trois fois par jour: une fois dans la matinée, une fois après le déjeuner et encore une fois avant d’aller au lit, chaque fois pendant deux minutes, soit 60 à 100 mouvements pour des résultats optimaux. Aussi longtemps que vous persévérez dans la pratique de ce brossage régulier, vous vous sentirez plus lucide, énergique et dormirez mieux. Vos cheveux blancs pourraient même retrouver leur couleur et vous aurez un meilleur appétit.

    2. Le pied est souvent considéré comme le deuxième cœur. En frottant les pieds, on préserve souvent sa santé.

    La médecine traditionnelle chinoise révèle que le pied a plus de 60 points d’acupuncture qui sont étroitement liés aux 12 méridiens des organes internes. Toutefois, en raison de la grande distance entre le pied et le cœur, la résistance du pied est faible. C’est la zone la plus faible de l’organisme, car les pieds sont vulnérables au froid et à l’humidité. C’est pourquoi la santé du pied est censée être étroitement liée à la santé du corps humain dans son ensemble.

    La médecine ancestrale avance que le meilleur moyen de maintenir la santé des pieds est de frotter le point d’acupuncture Yongquan (au milieu du pied, entre la pulpe et la voûte plantaire). Un massage cohérent de la plante des pieds commence après les avoir trempés dans l’eau chaude. Cela peut avoir divers effets bénéfiques sur les tendons, la circulation sanguine et les muscles des pieds et même d’autres régions du corps. Cela peut soulager les maux de tête, les hernies, la néphrite, les convulsions, l’insomnie, l’hypertension, les maladies cardiaques, le mal de gorge, les pieds crevassés, l’engourdissement dû à la vieillesse et de nombreuses autres maladies.

    En raison de ses effets sur l’état de santé général, la médecine chinoise se réfère au point Yongquan comme étant le «point de remise en forme».

    3. Déglutir la salive trois cents fois par jour pour vivre plus longtemps. Le dictionnaire chinois, ou Ci Hai, définit la salive comme étant un liquide sécrété par les glandes salivaires et de nombreuses petites glandes de la paroi buccale. L’adulte moyen produit environ 1 à 1,5 litre de salive chaque jour.

    La médecine chinoise affirme que la salive, conjointement avec la rate et l’estomac, humidifie les orifices, les membres et les organes internes, régénère l’énergie, lubrifie les articulations et dégage l’esprit. La médecine moderne affirme que la salive arrête le saignement, facilite la contraction des vaisseaux sanguins, dissout les bactéries, tue les microbes, préserve la santé dentaire, combat les virus, facilite la digestion et soutient une variété d’autres fonctions.

    Ces dernières années, les scientifiques américains ont également découvert que la salive peut favoriser la croissance des cellules épidermiques et nerveuses. Selon l’Institut de recherche alimentaire japonais, «la salive peut éliminer des substances très nocives existant dans l’air et dans l’alimentation» et elle a un effet important dans la prévention du cancer.

    Des études menées à l’université de médecine de Géorgie ont conclu que l’aflatoxine, qui est parmi les substances cancérigènes les plus connues, ainsi que le benzène et le nitrite, sont désintégrés trente secondes après un contact direct avec la salive. Ils suggèrent qu’«il est préférable de mâcher chaque bouchée trente fois».

    4. Claquez des dents tous les jours afin d’éviter leur chute. Un ancien texte chinois suggère que la santé des os humains dépend de la nutrition de la moelle osseuse et que la moelle osseuse est à l’origine de l’essence de l’être humain. Si cette essence diminue, elle ne sera peut-être pas suffisante pour étayer la moelle osseuse. Les dents risquent alors de se déchausser, d’être en mauvaise santé, voire de tomber.

    La médecine traditionnelle chinoise avance également qu’en claquant souvent des dents, on peut équilibrer le yin et le yang, favoriser la circulation sanguine et le flux des méridiens énergétiques, maintenir et améliorer la fonction globale des muscles de la mâchoire et fortifier la racine des dents, ce qui en retardera l’atrophie. Souvent, mastiquer à vide peut accroître réellement la ténacité du tissu muqueux, améliorer la mastication, favoriser la circulation sanguine générale de la bouche et des gencives, augmenter la sécrétion de salive, améliorer la résistance aux caries et donc rendre les dents plus robustes, plus blanches et brillantes.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/13/11/10/n3509004/huit-conseils-favorisant-la-longevite-.htm

  • Meng Haoran, le grand poète de la dynastie Tang

    poète, poésie, chine, dynastie Tang, empire, culture chinoise, traditionnelle, intellectuel, littérature

    Meng Haoran (689-740) était un grand poète spécialisé en poésie pastorale de la dynastie Tang. Ses poèmes décrivaient la vie rurale et solitaire, et reflétaient son propre état d’esprit, frais et naturel, plutôt que des compétences littéraires.

    Meng Haoran était issu d’une famille traditionnelle d’intellectuels de la littérature. Jusqu’à l’âge de 40 ans, il vécut comme un ermite, au chevet de sa mère malade. À l’instar de nombreux anciens ermites, il fit des études littéraires et pratiqua l’art martial de l’épée chez lui. Occasionnellement, il plantait lui-même des légumes et des bambous, non pas pour obtenir des récoltes, mais pour cultiver son tempérament noble. Après une tentative infructueuse au service du gouvernement vers la quarantaine, il passa la majeure partie de sa vie, soit solitaire chez lui, soit à voyager afin d’apprécier le spectacle de la nature.

    Vers 40 ans, Meng Haoran se rendit à la capitale pour passer un examen mis en place par le gouvernement pour les candidats potentiels aux postes de fonctionnaires. Avant l’examen, il rencontra des poètes et  récita des poèmes à l’occasion de différents banquets, gagnant ainsi très rapidement une certaine renommée dans la capitale où il était connu du Premier ministre, ainsi que d’autres fonctionnaires amoureux de ses poèmes. Un jour, il eut l’opportunité d’être présenté à des fonctionnaires de la cour impériale à la faveur d’une manifestation. Cependant, ce jour-là, il préféra boire du vin et discuter de poésie avec des amis. Ainsi, il décida de ne pas donner suite à ce rendez-vous. Par la suite, il acquit la réputation de «préférer les plaisirs à la gloire». Toutefois, nombreux ont été ceux qui pensaient que sa décision provenait plus de la confiance qu’il avait dans le fait qu’il pouvait se construire une carrière réussie sans avoir recours à des recommandations.

    Meng fut choqué d’apprendre son échec à l’examen, ainsi que le fait qu’il n’avait pas été sélectionné pour travailler au service de l’administration. Cette frustration l’inspira et il rédigea rapidement un poème le blâmant de ne pas avoir suffisamment travaillé dur en vue de cet examen, en y ajoutant toutefois du ressentiment pour ne pas avoir été apprécié à sa juste valeur. On raconte qu’un jour, un ami a réussi à présenter Meng à l’Empereur; l’Empereur a tout d’abord apprécié ses talents, mais a ensuite été piqué par le ton de ces poèmes. C’est à ce moment que Meng réalisa qu’il devrait renoncer à rechercher une carrière au sein de l’administration.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/14/10/26/n3510403/meng-haoran-le-grand-poete-de-la-dynastie-tang.htm

  • Proverbe chinois: Renverser le ciel et la terre (天翻地覆)

    dépression, changement de vie, Chine, culture chinoise, proverbe, poésie

    L’expression " renverser le ciel et la terre" est apparue pour la première fois dans le poème " Dix-huit chansons d’une flûte nomade " de Liu Shang durant la Dynastie des Tang (618–907 av. J.-C.).

    Liu Shang excellait dans la poésie et la peinture. Cependant, il aimait boire et était souvent déprimé. Il aimait boire au clair de lune et écrire des poèmes sur ses sentiments les plus profonds.

    En plus d’écrire des poèmes, il peignait des oiseaux, des poissons, des insectes et des paysages. Il a passé de nombreuses années de sa vie en reclus jusqu’à ce qu’un jour il disparaisse soudainement. Personne ne sût ce qu’il était advenu de lui.

    Le poème "Dix-huit chansons d’une flûte nomade" était à propos de Cai Wenji, une célèbre poétesse et musicienne de la Dynastie Han Orientale (av. J.-C. 25–220). Cai avait été capturée par les nomades Xiongnu (1) qui avaient envahi la capitale de la Chine vers 194 av. J.-C. et fut emmenée comme prisonnière dans les terres du nord.

    Durant sa captivité, Cai Wenji devint la femme de l’un des princes et lui donna deux fils. Cai passa 12 années en tant que prisonnière des Xiongnu jusqu’à ce que le seigneur de la guerre Cao Cao (2) paye une énorme rançon pour la faire revenir en Chine. Cai fut libérée et retourna sur sa terre natale mais laissa ses enfants sur le territoire des Xiongnu.

    Dans son poème, Liu Shang écrivit dans la chanson 6: "Blâmer le printemps écourté, ne trouver ni fleur ni saules dans le pays nomade. Qui sait renverser le ciel et la terre, pour rechercher l’Etoile du Nord quand il fait face au sud ? Nom et langage sont étranges, faire taire souvent la bouche toute l’année durant. Suivre toute chose par ordre, les gestes de mains semblent préférables aux mots. " Le passage exprime de manière précise les sentiments de solitude et de tristesse.

    $Plus tard l’expression poétique : "Renverser le ciel et la terre "est devenue un idiome. 天翻地覆 (tiān fān dì fù) (en chinois) est interprété pour signifier un immense changement.

    Note:

    1. Les Xiongnu (匈奴) étaient un très ancien peuple nomade localisé dans le nord de la Chine (qui est de nos jours la Mongolie).

    2. Cao Cao (曹操) (av. J.-C.) était le dernier premier ministre de la Dynastie des Han Orientaux. Il est devenu l’une des plus importantes figures de la période des Trois Royaumes et a établi les fondations pour ce qui allait devenir l’état de (Cao) Wei.

    Tiré de:http://fr.clearharmony.net/articles/a116295-Idiomes-chinois-Renverser-le-ciel-et-la-terre-%E5%A4%A9%E7%BF%BB%E5%9C%B0%E8%A6%86-Tian-Fan-De-Fu.html

  • Ne manquez pas Shen Yun ce weekend au Palais des Congrès de Paris

    Shen Yun: Faire revivre 5000 ans de civilisation chinoise

    Grâce au langage universel de la musique et de la danse, Shen Yun tisse une tapisserie extraordinaire de royaumes célestes, d’anciennes légendes et de contes héroïques modernes, vous emportant dans un voyage à travers 5000 ans de culture chinoise. Sa stupéfiante beauté et sa puissante énergie exaltent et inspirent l’auditoire.

    Un spectacle de Shen Yun présente les meilleurs danseurs de formation classique au monde, un orchestre unique mêlant Orient et Occident et d’éblouissants fonds de scène, l’ensemble créant une représentation unique.

    Tiré de: https://www.facebook.com/ShenYunFR

    Plus d'informations sur: http://fr.shenyunperformingarts.org/about

    Réservation sur: http://fr.shenyunperformingarts.org/tickets

  • Vidéo de danse classique chinoise

    Danse classique chinoise, danse, culture chinoise, chine, artistes, femme, ballet,

    Une forme d'art qui s’est perfectionnée au fil des millénaires

    La danse classique chinoise a permis de préserver 5000 ans de culture chinoise. S’appuyant sur une esthétique traditionnelle, elle s’est transmise parmi le peuple, dans les Cours impériales et à travers les théâtres anciens. Au cours de milliers d’années, elle s’est constamment affinée, pour finalement se développer dans la forme de danse chinoise ample et spécifique que nous connaissons aujourd'hui.

    La danse classique chinoise a ses propres méthodes d’entraînement pour acquérir les compétences fondamentales et s’imprégner des expressions physiques et d’une gestuelle bien spécifique. Elle implique également d'apprendre des combinaisons de sauts, pirouettes, saltos, vrilles et autres techniques aériennes et de voltiges. C’est un système de danse vaste et indépendant.

    Les traditions culturelles profondes de la Chine sont contenues dans la danse classique chinoise, permettant à ses mouvements d’être expressivement riches, de façon à ce que la personnalité et les sentiments des personnages soient dépeints avec une clarté sans pareil. Elle est donc capable de décrire des scènes de n’importe quelle époque, qu’elles soit ancienne ou moderne, d’Orient ou d’Occident, d'une manière remarquablement vivante.

    Tiré de:http://www.youtube.com/watch?v=qhDFt65l18w

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu