Avertir le modérateur

crise de la dette en chine

  • La crise de la dette des gouvernements provinciaux chinois

    crise de la dette, chine, crise de la dette en chine, crise économique en Chine, tsunami économique,Immobilier Lorsque Larry Lang Hsien Ping, professeur d’économie à Hong Kong a prononcé un discours à huis clos à Shenyang en Chine (fait récemment rapporté par The Epoch Times), il a prédit que la Chine allait bientôt connaître un «tsunami économique», principalement dû à la dette explosive des gouvernements provinciaux. La performance des obligations émises récemment par les gouvernements locaux en Chine permet d’illustrer la thèse de Lang selon laquelle «chaque province de la Chine est dans la même situation que la Grèce», c’est à dire en faillite, sans aucun moyen de revenir à la solvabilité.
     
    D’après l’analyste, l’ampleur de la dette accumulée par les gouvernements locaux en Chine ne peut pas être estimée avec précision à partir des chiffres officiels, qui sont peu fiables. Selon les données publiées par le Bureau national de vérification de la Chine à la fin juin, la dette du gouvernement local avait déjà atteint 10,7 milliards de yuans (1,68 milliard de dollars américains) à la fin de l’année 2010.

    Lang affirme que la dette réelle est d'environ 36 milliards de yuans (4,5 milliards de dollars américains). Son chiffre inclut les 19,5 milliards de yuans estimés par l’agence Moody’s en juillet et 16 milliards de yuans empruntés par des entreprises d'État. Chiffres à comparer au  produit intérieur brut chinois, de de 40 milliards de yuans (5 milliards d’Euros).

    Obligations des gouvernements locaux
    Dans un effort pour résoudre la crise de la dette des gouvernements locaux, le Conseil d'Etat chinois, a approuvé fin octobre 2011, pour la première fois en 17 ans, un programme pilote pour permettre à quatre gouvernements locaux de vendre directement des obligations. Shanghai a été le premier à émettre 7,1 milliards de yuans (800 millions d’Euros) en obligations le 15 novembre, suivie par la province du Guangdong, la province du Zhejiang, et la ville de Shenzhen. De façon surprenante, les intérêts des quatre nouvelles obligations publiques sont exceptionnellement faibles, même en dessous du taux actuel des obligations émises par le gouvernement central.

    Ces obligations ont été accueillies par une forte demande. Toutefois, certains analystes se sont inquiétés de la «déformation» des taux d’intérêt des obligations, déconnecté de ce que prédiraient les mécanismes de marché. Dans un article publié par le Yangcheng Evening News, l’économiste Ma Hongman estime que la baisse des intérêts obligataires est due à la garantie apportée par le gouvernement central  sur ces obligations.

    «Les banques qui ont souscrit ces obligations préfèrent perdre un peu pour aider les gouvernements locaux à réduire leur coût d'emprunt actuel, dans l'espoir d'attirer d'importants dépôts à l'avenir, ce qui se traduira par des profits importants», publie le Journal économique de Hong Kong.

    Mais, «ce type de mesure administrative peut aider à stimuler la vente des obligations au départ, mais sur le long terme, cela  ne résoudra pas la crise de la dette des gouvernements locaux», note le Caijing Magazine, basé à Pékin.

    Rupture des contrats
    Avant le début de cette crise, en Chine, les gouvernements locaux collectaient principalement les fonds de constructions immobilières en vendant des contrats d’investissement en zone urbaine.

    Le 22 octobre, Larry Lang a donné une conférence de quatre heures à Shenyang durant laquelle il a expliqué que, d’après l’enquête menée par son équipe de recherche, 33% des 483 contrats d’investissement immobilier vendus par les gouvernements locaux ont été conclus avec des entreprises au flux de trésorerie négatif.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-crise-de-la-dette-des-gouvernements-provinciaux-chinois.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu