Avertir le modérateur

cour royale chinoise

  • Accepter les opinions différentes

    Dans les anciens temps, lorsque les gens vertueux gouvernaient un état, ils expliquaient la relation entre les gens et la cour royale avec une vieille expression : " L’eau peut faire flotter un bateau et peut aussi le renverser. "

    Ils acceptaient les opinions différentes et faisaient de leur mieux pour que les gens s’expriment librement afin de voir si leur gouvernement était suffisamment bon et s’ils étaient en faveur parmi le public. Ils faisaient ce qui était soutenu par le peuple et rectifiaient ce à quoi il s’opposait.

    Ils considéraient les opinions du peuple comme des miroirs reflétant les erreurs du gouvernement en place. En Chine, on disait que les anciens inauguraient des millénaires de paix et d’harmonie, ayant amené des bénédictions et le bonheur au peuple. Les générations suivantes à différentes époques ont envié ces temps remarquables.

    Dans la Période des Etats de Guerre (453 BC—221 BC), il y avait un chancelier du nom de Zou Ji dans l’Etat de Qi. C’était un homme élancé considéré comme très élégant. Il apprit que dans la partie nord de la ville, il y avait un homme appelé Xu Gong, qui était bien connu et élégant.

    Il demanda alors à son épouse : “Comparé à Xu Gong, qui est le plus élégant, Xu Gong ou moi-même ? "Son épouse répondit : " Vous êtes si élégant que Xu Gong ne peut vous être comparé. " Zhou Ji n’était pas convaincu par sa remarque et posa alors la même question à sa concubine et à ses invités. Tous dirent : " Xu Gong n’est pas aussi élégant que vous. " Peu de temps après, Zou Ji eut une chance de voir Xu Gong de ses propres yeux et trouva qu’il était de loin bien plus élégant que lui.

    Zou Ji se rendit alors à la cour pour voir le Roi Wei dans l’État de Qi et lui dit : " Je sais très bien que je ne suis pas aussi élégant que Xu Gong, mais ma femme, ma concubine et mes invités m’ont tous dit que je l’étais parce que mon épouse m’aime et elle est partiale envers moi, ma concubine me craint et mes invités recherchent mes faveurs. "

    Zou Ji poursuivit : “À présent l’État de Qi a un territoire qui s’étend sur des milliers de Li (1 Li égale 500 mètres) avec quelques 120 cités. Les épouses et les concubines à votre cour royale vous aiment toutes et sont par conséquent partiales, vos ministres vous craignent tous et vos sujets essaient tous d’obtenir vos faveurs. D’après cette observation, Votre majesté, vous êtes dans l’obscurité et totalement aveugle à la vérité et la réalité."

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200810/42298.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu