Avertir le modérateur

cortège funéraire

  • Aujourd'hui en Chine

    Explosion dans une mine de la province de Hubei

    Sept personnes au minimum ont été tuées par une explosion sur un site minier du comté de Xingshan dans la province de Hubei. Selon des médias de Taiwan, l’explosion a eu lieu lors de vérification des connections des explosifs et a provoqué la chute sur l’équipe d’environ 600 mètres carrés de roche. La forte pluie et la neige rendent les efforts de découverte de survivants extrêmement difficiles.

    Cortège funéraire de 10.000 personnes à Pingxiang

    Malaise dans la ville de Pingxiang de la province de Jiangxi, après qu’une personne âgée est décédée sous les coups de l’équipe de gestion urbaine. La famille de la victime a pris le 30 mars la tête d’une marche de protestation, en portant avec elle le corps de la vieille victime sur l’axe routier principal de la ville, avec la participation estimée d’une dizaine de milliers d’habitants de la ville. La sécurité publique de Pingxiang a déployé plusieurs centaines de policiers pour « maintenir l’ordre » après que des voitures ont été retournées par les manifestants en colère.

    Les décès de M. Chen, 59 ans, est survenu lorsque celui-ci est intervenu pour protéger sa sœur, frappée par les agents du bureau de gestion urbaine qui venaient la déloger de son logement, construit sans permis. L’homme a été battu à mort par la vingtaine d’agents sur place, a reconnu un membre du département de gestion urbaine de Hengpan devant la presse avant que les autorités bloquent les informations sur le dramatique incident.

    La police de San Ming accusée de prélèvement d’organes

    Xu Nianyi, un habitant du village Meiliexi de la ville de San Ming, accuse la police d’être responsable du décès de son fils de 17 ans, Xu Luwang, que les autorités locales disent avoir découvert mort. De façon troublante, les organes internes du jeune homme – sans antécédent judiciaire – ont été prélevés durant son autopsie, rapidement suivie d’une crémation expéditive.

    Interrogée sur les raisons faisant que la famille n’avait pas été informée de « l’autopsie », la police a répondu que le ministère de la sécurité publique avait tout pouvoir pour agir sans recours possible de la famille. D’après un proche de M. Xu Nianyi, un policier s’est vanté devant lui d’avoir vendu les organes du jeune homme pour 1,2 million de yuans [120.000 euros]. La famille tente, sans grand espoir, d’obtenir l’ouverture d’une enquête. Le commerce d’organes est une réalité chinoise dont l’ampleur a été largement sous-estimée jusqu’au rapport Kilgour de 2007, estimant à plusieurs dizaines de milliers par an le nombre de prélèvements. D’après ce rapport, les premières victimes seraient, avec les condamnés à mort, les membres emprisonnés du mouvement bouddhiste Falun Gong.

    Écrit par Nouvelles des correspondants de la radio Son de l’Espoir 12-04-2009

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu