Avertir le modérateur

corée

  • Le PCC interfère avec le signal de NTDTV sur le satellite Koreasat-5 alors que le nombre de téléspectateurs augmente de façon spectaculaire

    Télévision, Chine, Corée, médias, NTDTV, Wang Lijun, EutelsatActuellement, le monde regarde avec un intérêt certain les changements se produisant en Chine. Plus que jamais, les gens en Chine continentale aspirent à la vérité. NTDTV est un média indépendant qui fournit des informations dignes de confiance et par conséquent son audience s’est accrue de façon spectaculaire en Chine. Le PCC a peur de cette chaîne et a recouru à tous les moyens pour bloquer l’information. Il a interféré avec le signal d’émission de NTDTV sur le satellite Koreasat-5 sur la Chine continentale dans l’espoir d’empêcher les citoyens chinois d'accéder aux chaînes de la vérité.

    Le 9 mai 2012, NTDTV a publié une annonce publique condamnant toutes les tentatives d’interférer avec la libre circulation de l’information. La chaîne recherche activement des façons de dépasser les interférences dans ses diffusions afin que les Chinois du continent puisse recevoir des informations fiables, libres de la censure de l’information par régime communiste.

    "Actuellement, des changements historiques se produisent en Chine. Les crimes odieux commis par le régime dirigé par Jiang Zemin sont dévoilés et les scandales sont exposés les uns après les autres. Le régime communiste fait face à une crise sans précédent. Durant cette période de grands bouleversements dans la société Chinoise, le plus grand désir du public est d’obtenir une information libre et fiable", a dit Carrie Hung, porte-parole de NTDTV. "NTDTV est la seule chaîne de TV Chinoise qui diffuse des programmes libres de la déformation des nouvelles et de l'influence du PCC, 24 heures sur 24. De fait, elle est devenue pour le public en Chine continentale, la seule source d’informations fiable de diffusion télévisée."

    Depuis que Wang Lijun a fui en février à l’Ambassade des Etats-Unis, selon des sources de Chine continentale, le nombre de Chinois du continent installant la télévision par satellite pour regarder NTDTV s’est considérablement accru. Parmi eux de nombreux fonctionnaires, membres du Parti communiste. Carrie Hung a dit : "Ceci a certainement énervé la faction de Jiang Zemin et le PCC. Il n’est pas difficile de voir l’implication du PCC en arrière plan dans les perturbations des services de NTDTV sur le satellite Koreasat-5. Ils veulent empêcher que les Chinois aient accès à une information non filtrée."

    Depuis la création de NTDTV, et spécialement depuis que la chaîne diffuse ses programmes par satellite en Chine continentale en 2004, des dizaines de milliers de personnes en Chine qui ont des antennes satellites ont eu accès à une information non filtrée via les programmes TV par satellite. Cependant, depuis le tout début, les interférences venant du PCC ont été incessantes. En 2005, une Société Européenne de satellites a annoncé son intention de mettre fin à son contrat avec NTDTV. En 2008, juste avant les Jeux Olympiques de Pékin, Eutelsat a brusquement mis fin à la diffusion de NTDTV en Chine via son satellite W5. En 2009, la diffusion de la chaîne NTDTV dans la zone Asie-Pacifique fut bloquée autour du 1er octobre, date du 60ème anniversaire de la révolution de la Chine communiste. Ces incidents donnent une idée de l'influence du PCC en arrière plan.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201205/61095.html

  • Une connaisseuse des arts chinois: Shen Yun est empreint d’une profonde signification divine

    Mme Jeong Yu Seon, une chercheuse dans le domaine des arts chinois à l'Institut de Recherche Culturelle Corée-Chine de l'Université Sang Myung (The Epoch Times)
    Mme Jeong Yu Seon, une chercheuse dans le domaine des arts chinois à l'Institut de Recherche Culturelle Corée-Chine de l'Université Sang Myung (The Epoch Times)

    SUWON, Corée : Mme Jeong Yu Seon, une chercheuse dans le domaine des arts chinois à l'Institut de Recherche culturelle Corée-Chine de l'Université de Sang Myung, a vu Shen Yun Performing Arts le 17 février à Suwon.

    Elle a été profondément émue et s'est exclamée : «Le spectacle est empreint d’une profonde signification divine. Le monde intérieur qui est invisible aux êtres humains a été dépeint par le langage corporel des danseurs. J'ai été fortement impressionnée.»

    «Ma recherche se focalise sur les arts chinois de la scène. Le spectacle d'aujourd'hui est de très haut niveau.»

    Elle a exprimé son étonnement devant la profondeur des performances. «A partir du riche contenu du spectacle, je peux voir la dévotion et le travail endurant de ces interprètes, c'est très touchant

    Mme Jeong a dit qu'elle avait été très impressionnée par le programme Wu Song combat le Tigre : «Un monde intérieur invisible aux autres a été décrit de manière intense par le langage corporel des danseurs.»

    Mme Jeong a apprécié la description de la culture classique chinoise dans Shen Yun, et a dit que le spectacle : « dépeignait le concept saisissant de la race chinoise. »

    Quand elle a appris que Shen Yun ne pouvait pas se produire à Séoul, comme il était prévu, en raison d'interférences de la part du régime communiste chinois, Mme Jeong a exprimé des regrets : « Il est bien dommage que les gens de Séoul n'aient pas la chance de voir un spectacle d'une si grande qualité. »

  • 22 membres du Congrès des Etats-Unis pressent le gouvernement Coréen de ne pas céder aux pressions du gouvernement chinois en déportant des pratiquants de Falun Gong vers la Chine

    Le 14 août 2009, une "Lettre Cher Collègue" initiée par le député Chris Smith du New Jersey et co-signée par 22 autres membres du Congrès, a été envoyée au Président coréen Lee Myung-bak. La lettre dit "Selon certaines informations, le gouvernement chinois fait pression sur le gouvernement Sud Coréen pour lui faire déporter ces pratiquants de Falun Gong vers la Chine, et nous avons été informés que plusieurs d'entre eux ont déjà été déportés ... nous demandons instamment à votre gouvernement de ne pas déporter les pratiquants de Falun Gong vers la Chine, mais de trouver un moyen un moyen approprié, au sein du système judiciaire Sud Coréen et des Conventions sur la torture et les réfugiés ratifiées par la Corée du Sud, pour autoriser les pratiquants chinois de Falun Gong à demeurer en Corée du Sud."

    Ci dessous le texte de la lettre Cher Collègue :

    Monsieur le Président,

    Nous souhaitons attirer votre attention sur la situation de 33 pratiquants chinois de Falun Gong qui ont demandé le statut de réfugié en Corée du Sud. Selon certaines informations, le gouvernement chinois fait pression sur le gouvernement de Corée du Sud, pour lui faire déporter des pratiquants de Falun Gong vers la Chine, et nous avons été informés que plusieurs d'entre eux ont déjà été déportés.

    En tant que Membres de la Chambre des députés des EU concernés par les droits de l'homme, nous sommes bien au courant de la brutale persécution des pratiquants de Falun Gong par le gouvernement chinois. Le gouvernement chinois a interdit le Falun Gong et mis en place l'interdiction par une force de sécurité extra-judiciaire le Bureau 610, établie non par le gouvernement mais par le Parti communiste chinolis. Le "Bureau 610" et les forces du gouvernement mettent en oeuvre l'interdiction au moyen de la détention arbitraire, des coups, de la torture et de la "transformation par la rééducation" des pratiquants de Falun Gong - bien que les pratiquants en veulent qu'exercer leurs droits de l'homme fondamentaux internationalement reconnus, y compris la liberté de pensée, de conscience et de religion.

    Les pratiquants de Falun Gong sont parmi les groupes les plus brutalement persécutés dans le monde aujourd'hui. Le nombre total de pratiquants qui sont décédés ou ont été tués lors d'incarcérations par le gouvernement chinois dépassent sans aucun doute les 3000 cas qui nous semblent être bien documentés. Les cas de torture impliquant des pratiquants de Falun Gong comptent pour plus de 66 pour cent de tous les cas de torture en Chine, selon le Rapporteur spécial sur la torture des Nations Unies. Il y a selon les rapports plus de 100 000 pratiquants de Falun Gong, des hommes et des femmes, parmi la population totale des camps de travail en Chine.

    Ces 50 dernières années, peu de pays ont fait des progrès aussi rapides dans le respect des droits de l'homme que la Corée du Sud, à la fois en tant que gouvernement et que société. C'est avec cela à l'esprit que nous demandons instamment à votre gouvernement de ne pas déporter les pratiquants de Falun Gong vers la Chine, mais de trouver un moyen un moyen approprié, au sein du système judiciaire Sud Coréen et des Conventions sur la torture et les réfugiés ratifiées par la Corée du Sud, pour autoriser les pratiquants chinois de Falun Gong à demeurer en Corée du Sud."

    Nous incluons à votre disposition une liste des pratiquants de Falun Gong en danger de déportation vers la Chine. Merci de votre attention sur cette affaire.


    Sincèrement ,

    (Signatures)

    Tiré de: http://www.fr.clearharmony.net/articles/200909/47287.html

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu