Avertir le modérateur

constitution chinoise

  • Pékin: Exclusion des candidats indépendants

    élection en Chine, refus de candidat indépendant en Chine, CHine, démocratie en Chine, élections Congrès local du peuple Chine, coruption élection en Chine,Constitution chinoise, irrégularités élection chine, élection à Pékin

    Selon la Constitution chinoise, toute personne âgée de plus de 18 ans et sans antécédent criminel peut être candidat à ces élections. (NTD)

    Mardi 1er novembre 2011, les habitants de Pékin ont voté pour le Congrès local du Peuple. Bien que ce soit le plus bas niveau du système administratif chinois et une reproduction du parti communiste chinois, les élections de cette année ont attiré un nombre record de candidats indépendants. Ces derniers espèrent intégrer le système politique, mais la plupart se sont vu refuser cette chance. De plus, la plupart d'entre eux sont harcelés par les autorités. Ceux qui ont réussi à présenter leur candidature sont retirés de la liste électorale sans aucune explication. Ye Jinchun, du district de Xicheng à Pékin, prépare ces élections depuis août 2011. Mais comme des dizaines d'autres candidats indépendants, son nom a été rayé de la liste finale des candidats. Le bureau des élections qui gère cette liste a été accusé de manquer de transparence.


    Ye Jinchun, candidate exclue, a dit: «Ce vote n'est pas transparent. Nous ne savons pas grand-chose. Il y a un quota de représentants du peuple, défini selon le sexe ou la profession. Les candidats inscrits par les autorités travaillent tous pour le régime chinois ou les différentes organisations du parti communiste. Ceux qui ne sont pas employés par ces organes, comme moi, sont exclus».

    Wu Lihong, une autre candidate indépendante exclue, affirme qu'elle n'a même pas pu s'inscrire. Les autorités contrôlaient ses déplacements dans la période précédant les élections.

    «J'ai été suivie entre le 29 septembre et le 24 octobre, je n'ai pas pu assister aux réunions électorales. J'ai été exclue de la première liste des candidats. Ces intimidations de la police de Pékin violent la Constitution. Ils n'ont donné aucune explication lorsqu'ils m'ont emmené à 2 heures du matin. Ma famille n’était même pas au courant de tout cela. C'est honteux», a-t-elle précisé.

    Selon la Constitution chinoise, toute personne âgée de plus de 18 ans et sans antécédent criminel peut être candidat à ces élections. Ils doivent simplement être soutenus par 10 personnes ou plus. Mais la réalité est différente : les candidats non soutenus par le parti risquent d'être harcelés et exclus.

    Pour avoir accès à cette information en video: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2011-11-11/593540419140.html

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Pekin-Exclusion-des-candidats-independants.html

  • Justice à 2 vitesses en Chine

    Ce matin-là, la cour était sous haute surveillance; Le gouvernement local a fait appel à 60 fonctionnaires et clercs gouvernementaux et les a fait asseoir dans la salle d'audience.

    Avant que le procès ne commence, la police de la cour a appelé l'avocate et lui a dit: ”Premièrement, ne plaidez pas ”non coupable” pour Yang. Deuxièmement, soumettez votre défense à la cour." L'avocate a refusé et a dit: ”Nous n'allons pas coopérer avec ce genre de requêtes illégales. Je ne défendrai pas mon client illégalement. Quand aux thèmes de la défense, le procès n'a pas encore commencé, comment pourrais-je en avoir?" Une personne du Département Législatif de la province de Jilin a dit: ”Consentez-leur (au juge et à la cour) de sauver un peu la face. Nous devons être du côté du gouvernement. Veuillez suivre leurs procédures et accepter leur sentence." L'avocat a refusé.

    Quand le procès a commencé, une femme policier a ordonné à l'avocate d'aller aux toilettes et d'ôter ses vêtements pour une fouille corporelle. L'avocate a refusé de se soumettre à la fouille et a dit: ”C'est humiliant et cela viole mes droits humains. Vous ne pouvez même pas faire cela à un criminel à n'importe quel moment, comment pouvez-vous le faire avec un avocat professionnel? Même si vous êtes un policier femme, ce que vous venez de dire n'a aucun sens. Veuillez me montrer la loi ou la réglementation qui justifie votre ordre."

    M. Yang a été emmené à la cour portant des menottes aux poignets et de lourds fers aux pieds. L'avocate a souligné: ”Mon client n'est pas un criminel. Selon la cour supérieure, ses menottes et ses fers devraient être enlevés." La cour n'a pas eu d'autre choix que d'accéder à la demande de l'avocate.

    Quand l'avocate a défendu M. Yang, le Juge en chef, Wang Yuxia, l'a interrompue à plusieurs reprises. Elle l'a même menacé en disant: ”Je vais vous expulser de la cour si vous insistez à plaider non coupable pour Yang."

    L'avocate a répondu: ”Vous n'avez pas le pouvoir de faire cela. Je suis ici pour défendre M.Yang à sa demande et selon la loi. Je ne viole aucune loi ou réglementation. Si vous continuez à agir ainsi, je vais également demander à ce qu'on expulse le juge." Les gens dans la salle d'audience ont dû se retenir de rire. Le juge est devenue tout rouge et était très embarrassée.

    La juge a mentionné que Yang possédait six ordinateurs. L'avocate a dit: ”Six ordinateurs. Peu importe le nombre d'ordinateurs qu'il possède, ils sont tous sa propriété personnelle. Cela ne viole aucune loi ou réglementation. Ceci n'a rien à voir avec l'affaire."

    L'avocate a demandé à la cour de produire la preuve que M. Yang avait été torturé durant l'interrogatoire. Après débat, la cour a montré un formulaire médical de l'hôpital municipal où M. Yang a subi un traitement médical d'urgence. Ceci démontrait que M. Yang avait bien été torturé lors de son interrogatoire.

    L'avocate a demandé au juge: ”Y a-t-il dans la Constitution une loi ou une réglementation qui stipule que le Falun Gong est illégal? Veuillez me le montrer, s'il vous plaît." Le juge n'a rien pu dire. L'avocate a demandé à ce que M. Yang soit jugé ”non coupable” et qu'il soit libéré immédiatement.

    Informations de contact des personnes impliquées à la cour de Shulan:

    Wang Yuxia, juge président au Département Pénal. Son téléphone cellulaire est le 86-13500900148. Le téléphone de son domicile est 86-432-8228148.

    Wang Zhuyun, juge adjoint président au Département Pénal. Son téléphone cellulaire est le 86-13324321015. Le téléphone de son domicile est 86-432-8230976.

    Zhang Hongfu est le président de la cour de Shulan. Son téléphone est le 86-13904443318.

    Cao Yanpeng est le président adjoint de la cour de Shulan. Son téléphone est le 86-15948495000 et le 86-432-8224606.

    Liu Yong est un juge du Département Pénal. Son téléphone est le 86-432-7968060.

    Tiré de:

    http://www.fr.clearharmony.net/articles/200910/48099.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu