Avertir le modérateur

conseil général

  • L’Art Zhen Shan Ren présenté au public jurassien

    Zhen Shan Ren, Chine, Jura, art, chemin, liberté, Conseil Général, France, peinture classique

    Christophe Perny, président du Conseil Général du Jura, au vernissage de l'exposition L'Art de Zhen Shan Ren le 30 octobre à Lons-Le-Saunier. (Wangxinci/NTD)


    L’exposition internationale L’Art de Zhen-Shan-Ren (Authenticité – Bienveillance – Tolérance) a été accueillie du 29 octobre au 9 novembre 2012 au Conseil Général du Jura à Lons-le-Saunier. Les œuvres ont été réalisées par un groupe d’artistes en majorité chinois qui, sous l’impulsion du peintre et sculpteur Kunlun Zhang, installé au Canada, partagent une même vision.
    La technique et le style des peintures sont globalement de style classique occidental. Les artistes appliquent les techniques de peinture à l’huile utilisées jadis par les anciens maîtres. Les artistes nomment leur forme d’art la «nouvelle renaissance».

    Plusieurs œuvres de la collection sont nées du creuset de leur propre expérience et ont permis aux nombreux visiteurs de découvrir le Falun Gong, une école de Qi Gong, ainsi que la persécution brutale dont les pratiquants sont victimes à l’heure actuelle en Chine.


    «Il y a toujours le chemin de liberté»
    Cette exposition qui rentre dans la thématique 2012, Années des Libertés, a trouvé toute sa place dans le hall du Conseil Général comme l’a rappelé le président Christophe Perny, lors du vernissage.
    «Les Jurassiennes et Jurassiens ont pu venir découvrir non seulement la qualité des œuvres, mais aussi tout le sens qu’il y a, à travers ces images dures et violentes qui expriment bien une réalité d’aujourd’hui. Quand on regarde ces tableaux, c’est l’expression d’une souffrance, et puis il faut se dire (…) que devant nous il y a toujours le chemin de liberté. On peut parfois croire qu’à l’heure où nous vivons, les choses sont figées, arrêtées, mais on a vu cette année avec les révolutions du ‘Printemps arabe’ que rien n’est jamais définitif pour les dictateurs».

    Les visiteurs ont été captivés par la qualité exceptionnelle des peintures. Ils ont exprimé des émotions fortes face aux tableaux présentant la cruauté de la persécution que les pratiquants du Falun Gong subissent de la part du régime. La plupart ne connaissaient pas cette facette de la Chine d’aujourd’hui. Parmi eux, certains ont ressenti un sentiment de paix et de calme en présence des œuvres dépeignant la beauté de la méditation.


    «Une exposition qui nous interpelle»

    Gérard Bailly, sénateur UMP du Jura, qui est venu voir l’exposition, a été très touché par les exactions dont sont victimes les pratiquants du Falun Gong: «C’est une magnifique exposition qui nous interpelle tous, puisque dans notre pays aujourd’hui où les tolérances sont très grandes, on n’apprécie guère que dans d’autres pays la liberté de penser et la liberté de ses propres convictions puissent ne pas être exprimées». «Nous souhaiterions que ces exactions prennent fin dans les meilleurs délais et que les gens puissent penser dans le respect des autres», a-t-il ajouté.

    Après avoir vu le tableau Prélèvements criminels d’organes, de Xiqiang Dong, qui dénonce les pratiques de prélèvements forcés d’organes à grande échelle sur les corps des pratiquants de Falun Gong, Gérard Bailly a précisé: «Concernant le trafic des organes, dans notre pays le prélèvement d’organes est très réglementé, il faut être volontaire et je souhaite que ce soit ainsi quelque soit le pays sur la Terre où nous vivons».


    La révélation «d’une beauté particulière»

    Au sujet des prélèvements d’organes, Jean-Marie Sermier, député UMP du Jura, s’est senti aussi particulièrement concerné: «J‘ai eu même plusieurs fois à intervenir en tant que député de la nation, notamment en posant les questions au gouvernement sur les problèmes de prélèvement d’organes faits d’office sur ces personnes. On sait aujourd’hui qu’en France un certain nombre de personnes greffées ont acheté leurs organes et, notamment, qu’ils les ont achetés en Chine».

    «Il s’agit d’avoir une réelle remontée de tous les pays contre cette pratique chinoise», a-t-il suggéré. «Je voudrais féliciter tous les artistes qui ont participé à cette exposition, parce que c’est une exposition particulièrement touchante, d’une beauté particulière, qui fait passer ce message absolument catastrophique de la persécution en Chine, par les autorités chinoises, de ceux qui pratiquent le Falun Gong: c’est une pratique qui est parfaitement humaniste», a conclu Jean-Marie Sermier.

    Pour Serge Outrey, conseiller général du canton de Nozeroy, le prélèvement d’organes contraint, «c’est inhumain, c’est impensable, c’est inimaginable!». «L’homme a tellement d’imagination et malheureusement, il l’utilise aussi pour la torture, pour l’anéantissement des autres, mais surtout de lui-même», a-t-il expliqué.

    L’exposition L’Art de Zhen Shan Ren a touché le cœur et la sensibilité du public de Lons-Le-Saunier. Un visiteur de l’exposition a déclaré: «Merci pour cette très belle exposition, qui nous fait comprendre la réalité de la souffrance du peuple chinois et c’est important que les gens sachent que cela existe encore».

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201212/111091.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu