Avertir le modérateur

congrès américain

  • Félicitation d'un membre du Congrès américain pour la conférence annuelle de partage d'expérience du Falun Dafa à New York

    Falun Dafa, Li Hongzhi, Congrès américain, conférence, New York, député, Christopher H. Smith, Chine, droits de l'homme, liberté religieuse,
    M. Li Hongzhi, fondateur du Falun Dafa, lors de la Conférence de partage d’expériences 2013, le 19 mai, dans la région métropolitaine de New York.

    Le 17 mai 2013, le Président de la sous-commission de la Chambre des représentants sur l'Afrique, les droits de l'homme dans le monde et les opérations internationales, co-président de la Commission sur la sécurité et la coopération en Europe, co-président de la Commission exécutive du Congrès américain sur la Chine, l'éminent membre du Congrès américain Christopher H . Smith du New Jersey, a adressé la lettre de bienvenue suivante aux pratiquants de Falun Dafa et ses félicitations à la Conférence internationale de Partage d'Expérience de Falun Dafa qui allait se tenir à New York.


    Dans la lettre, le député Smith a fermement condamné le Parti communiste chinois pour sa persécution du Falun Gong au cours des 14 dernières années. Il a indiqué qu'il avait l'intention de réintroduire la législation qui refusera l'entrée aux États-Unis à n'importe quel dirigeant du gouvernement chinois et aux membres de leur famille ainsi qu’aux membres de n'importe quelle branche de la police de sécurité qui ont commis des violations graves des droits humains.

     

    Falun Dafa, Li Hongzhi, Congrès américain, conférence, New York, député, Christopher H. Smith, Chine, droits de l'homme, liberté religieuse,Congrès des États-Unis
    Chambre des représentants

    17 mai 2013,

    Chers amis,

    Je tiens à souhaiter la bienvenue aux plus de 8000 pratiquants de Falun Dafa des différentes villes des États-Unis et de plus de 100 pays dans le monde, dont la Chine, venant à la Conférence internationale de partage d’expériences de Falun Dafa et aux activités de sensibilisation sur les violations des droits de l'homme en Chine du 17 au 19 mai 2013 dans la région de New Jersey / New York Métropolitain .


    Les millions de pratiquants de Falun Dafa en Chine - et même jusqu'à un certain point ceux qui sont ici aux Etats-Unis - ont été soumis à des actes de violence et d'agression, vol de biens et destruction, écoutes illégales, harcèlement, intimidation et persécution. En Chine des milliers de pratiquants cette paisible pratique ont été tués. Des centaines de milliers de personnes ont été arrêtées et plus de 100.000 personnes ont été condamnées aux camps de travaux forcés, généralement sans procès. Aujourd'hui, le gouvernement chinois utilise des tactiques similaires contre sa société civile en plein essor.


    Soyez assurés, que je vais continuer à travailler pour exposer la brutale persécution de 14 ans du gouvernement chinois contre le Falun Gong et à travailler afin d'assurer leurs droits inaliénables à la liberté religieuse. En décembre, j'ai organisé une audition du CECC sur la persécution du Falun Gong, et une séance conjointe du sous-comité concernant le prélèvement d'organes, en septembre dernier. Afin de poursuivre nos efforts, j'ai l'intention de réintroduire la législation qui refusera l'entrée aux États-Unis à tout haut responsable du gouvernement chinois et aux membres de sa famille qui ont tiré profit des politiques ou actions ciblant les activistes démocratique, persécutent des minorités ethniques, ou ont participé au trafic et au retour forcé des réfugiés nord-coréens ou à la politique coercitive de limitation des naissances.

    Ma législation va également interdire l'entrée aux membres de toute branche des forces de sécurité qui ont participé à la répression violente de tout individu ou responsable de pratiques religieuses, de défenseurs de la démocratie, d' avocats des droits de l'homme, de défenseurs des droits des travailleurs ou de médias indépendants, de journalistes et d' utilisateurs d'Internet. je vais continuer à me battre pour la liberté et les droits fondamentaux du 'Falun Gong et de tous ceux en Chine qui continuent à avoir leurs droits humains et leurs libertés fondamentales bafoués par la dictature communiste chinoise.


    Je souhaite sincèrement à tous une conférence fructueuse et réussie. Sincèrement

    Christopher H. Smith


    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201305/113015.html

  • Le président Obama accepte la lettre d'une pratiquante de Falun Gong

    Chine, Obama, Etats Unis, Falun Gong, Congrès Américain, Clinton, Prélevements, organe

    Karen Gao serre la main du président Obama, en lui remettant une lettre lors de sa campagne à l'Université George Mason à Fairfax, en Virginie, le 5 octobre 2012. Cette lettre informe le président des prélèvements d'organes ayant lieu actuellement en Chine sur des pratiquants de Falun Gong par le régime communiste chinois. (The Epoch Times)

    Lors de sa campagne en Virginie, le 5 octobre Karen Gao, une représentante de l'association du Falun Dafa à Washington a remis au président Obama une lettre concernant les travaux forcés et le trafic d'organes sur les pratiquants de Falun gong. Normalement, durant ce type d'évènement, le président ne peut pas accepter de documents pour des questions de sécurité. Cependant, il a pris la lettre, tandis que ses gardes du corps se tenaient près de lui les yeux fixés sur cet échange et l'a mis dans sa poche de pantalon au lieu de la remettre à son personnel.


    La veille, le 4 octobre, 106 membres du Congrès américain, environ un quart des membres de la Chambre des Députés américains, ont cosigné une lettre adressée au secrétaire d'État Hilary Clinton lui demandant de «mettre au jour toutes les informations» du Département d'état «en relation avec les transplantations abusives» en Chine.


    Le CQ Global Researcher, l'agence de presse officielle du congrès, a signalé que l'enquête concernant les prélèvements d'organes en Chine estimait que dans les années 2000 à 2008, 62 000 pratiquants de Falun Gong avaient été tués de cette manière. David Matas, avocat des droits de l'homme, et coauteur avec David Kilgour du livre «
    Bloody Harvest», a estimé de son coté que chaque année 8 000 pratiquants avaient été tués ainsi.


    La persécution du Falun Gong a été ordonnée par l'ancien chef du Parti communiste chinois (PCC) Jiang Zemin, en 1999. Durant 13 ans, les Chinois ont été astreints à une propagande diabolisant le Falun Gong, occupant plus de 4 heures de programme par jour dans tous les médias d'État pendant les 6 premiers mois. Selon le Centre d'information du Falun Dafa www.faluninfo.net, ceux qui pratiquent le Falun Gong sont soumis à de graves violations des droits de l'homme de la part du PCC. Les pouvoirs publics chinois ont estimé qu'entre 70 et 100 millions de personnes pratiquaient le Falun Gong en 1999- ce qui pourrait faire de cette persécution la plus grande persécution religieuse et violation des droits de l’homme ayant lieu actuellement au monde.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/12/10/19/n3507289.htm

  • John Lewis, membre du Congrès des Etats-Unis : La persécution du Falun Gong devrait être condamnée dans le monde entier

    John Lewis, Falun Dafa, Falun Gong, 20 juillet 1999, Congrès américain, Chine, injusticeLe 20 juillet 2012, marque la 13ème année de la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine. A la veille du 20 juillet, de nombreux membres du Congrès des Etats-Unis ont écrit des lettres de soutien aux pratiquants de Falun Gong, en solidarité avec le Falun Gong, appelant à une force mondiale pour mettre fin ensemble à cette persécution et cette injustice. Ci-dessous la lettre de John Lewis de Georgie.

    Chambre des Représentants
    Washington DC 20515
    12 juillet 2012


    Salutations,

    J'apprécie votre prévenance en m'envoyant cette gentille invitation à prendre la parole au Rassemblement de l'Association Falun Dafa le 12 juillet 2012; Cependant, du fait d'engagements déjà pris, je ne pourrais pas être présent.


    L'abus par la Chine de personnes qui exercent leurs libertés de religion et de discours est une atrocité morale qui devrait être condamnée dans le monde entier. La liberté de conviction est un droit élémentaire pour les êtres humains et devrait être protégée. Je soutiens fermement et défend les droits de l'homme des pratiquants de Falun Gong.Tenons nous ensemble et mettons fin à cette persécution et cette injustice.


    Veuillez accepter de nouveau mon regret sincère de ne pas pouvoir être avec vous. Vous avez mes meilleurs souhaits pour un évènement réussi.

    Sincèrement,
    John Lewis
    Membre du Congrès

     

    john lewis,falun dafa,falun gong,20 juillet 1999,congrès américain,chine,injustice

     Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201207/61778.html

  • La Chine ne respecte pas les règles de l'OMC

     

    Il y a dix ans, la Chine était finalement intégrée à l'Organisation mondiale du commerce, après plus de dix ans de négociations. Mais aujourd'hui, de nombreux états occidentaux accusent la Chine de n'avoir pas effectué les réformes qu'elle avait promis d'entreprendre. Mardi dernier à Washington, la Commission du Congrès américain sur la Chine a organisé un débat sur la place à accorder à la Chine au coeur de l'OMC.

    Tiré de:

    CHine, television, New Tang Dynasty Television, médias chinois, médias chinois indépendants

  • Des congressistes américains pressent Obama d'appuyer le Falun Gong

    Le congressiste républicain Chris Smith a initié un appel au président Obama
    Le congressiste républicain Chris Smith a initié un appel au président Obama lui demandant d'œuvrer pour mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine. (Lisa Fan/La Grande Époque)

    Le 20 juillet marque dix ans de persécution en Chine
    NEW YORK – À la veille du dixième anniversaire du début de la persécution contre le Falun Gong par le régime chinois, des membres du Congrès américain ont demandé au président Obama de prendre position contre cette injustice.

    La lettre, initiée par les congressistes Rob Andrews (D-NJ) et Chris Smith (R-NJ), a été signée par 59 autres membres du Congrès. Elle demande au président Obama d'accorder «tous les appuis diplomatiques publics et privés possibles pour aider les pratiquants de Falun Gong en Chine».

    Le contenu de la lettre met en relief la détresse des pratiquants de Falun Gong en Chine depuis le 20 juillet 1999, lorsque la persécution à leur égard a officiellement débuté.

    Le Falun Gong, aussi appelé Falun Dafa, est une discipline pour le corps et l'esprit basée sur les principes d'authenticité, de compassion et de tolérance. Introduite en Chine en 1992, la pratique serait maintenant répandue dans plus d'une centaine de pays, selon des sites Internet du Falun Gong.

    Des milliers tirés de leurs lits

    Selon des témoignages du 20 juillet 1999, dès l'aube, des milliers de pratiquants de la discipline Falun Dafa partout en Chine ont été littéralement tirés de leurs lits et arrêtés par les forces de sécurité. Depuis, ils sont victimes d'une campagne de persécution orchestrée par l'État, qui inclut la torture physique et mentale, l'abus, le harcèlement, la propagande haineuse, l'intimidation et le meurtre.

    De nombreux survivants de la persécution se sont réfugiés à l'extérieur de la Chine et ont raconté les épreuves qu'ils ont traversées. Crystal Chen, une pratiquante de 36 ans persécutée en Chine est récemment arrivée aux États-Unis avec un statut de réfugiée des Nations Unies. Mme Chen se dit encouragée de voir que plusieurs membres du Congrès américain ont posé un geste pour aider.

    «Je sens qu'ils appuient vraiment les pratiquants de Falun Gong et particulièrement ceux qui souffrent encore en Chine», affirme-t-elle, ajoutant qu'elle aimerait voir Obama faire passer les droits de l'homme en premier tout en demandant au régime chinois de faire de même. Elle estime que la lettre n'est pas juste un signal du Congrès, mais bien du peuple américain.

    «Les membres du Congrès qui ont signé la lettre sont des représentants du pays et des citoyens américains», souligne Mme Chen. «Alors le président devrait agir également.»

    Un devoir de se prononcer
    «Notre gouvernement a le devoir de prendre position en faveur de tous ceux dont les droits de l'homme fondamentaux sont violés», est-il écrit dans la lettre. «Notre gouvernement devrait parler au gouvernement chinois très clairement et spécifiquement en leur [Falun Gong] faveur.»

    La lettre parle aussi en détail d'une agence de sécurité extrajudiciaire, appelée le Bureau 6-10, qui a été mise sur pied le 10 juin 1999 (de là 6-10) pour persécuter le Falun Gong. Selon la lettre, le Bureau 6-10 utilise «des campagnes massives de propagande ayant pour but de salir le Falun Gong» et essaie de «forcer les pratiquants à renoncer à leurs croyances». Le Bureau 6-10 supervise également les détentions arbitraires, les passages à tabac, la torture et le lavage de cerveaux des pratiquants de Falun Gong, indique la lettre.

    Le Falun Dafa Information Center (FDI), qui documente la persécution depuis les dix dernières années, a remercié les congressistes qui ont signé la lettre.

    «Nous félicitons ces membres du Congrès pour avoir indiqué en termes clairs que le gouvernement américain ne va pas tolérer les arrestations arbitraires, la torture et la mort des pratiquants de Falun Gong – de bons citoyens pacifiques – résultant d'une campagne systématique orchestrée par le Parti communiste. Nous espérons que le président Obama et son administration vont prendre note de leur appel», indique dans un communiqué le porte-parole du FDI, Zhang Erping.

     

    Tiré de La Grande Epoque

    http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Header/Des-congressistes-americains-pressent-Obama-dappuyer-le-Falun-Gong.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu