Avertir le modérateur

communisation

  • Un journaliste célèbre encourage à chérir les valeurs de Hong Kong

    journaliste chinois, Hong Kong, Chine, valeurs de Hong Kong, communisation, démocratie

    Les initiatives politiques récentes ont prouvé à un journaliste et commentateur de Hong Kong bien connu, que les autorités de la Chine continentale sont en train d’éroder progressivement les libertés de Hong Kong.

    Ching Cheong, connu pour son courage lors d’un emprisonnement de mille jours en Chine, a appelé les habitants de Hong Kong à chérir les valeurs fondamentales de Hong Kong. Il les invite également à s’unir pour lutter contre la tendance à la «communisation», ce qui, selon Ching, signifie que Pékin va mener le bal alors que les libertés de Hong Kong en feront les frais.

    Ching a exprimé son inquiétude au sujet de la demande faite le 12 décembre par le département de la justice de Hong Kong et exigeant que la Cour d’Appel de la ville demande conseil au Comité permanent du Congrès du peuple à Pékin au sujet de la Loi fondamentale, qui est considérée comme une mini- constitution de la Région administrative spéciale (SAR).

    Le point en question concerne le «droit de résidence», qui est souvent utilisé par les mères en Chine continentale pour s’assurer que leurs enfants auront une possibilité de résidence permanente à Hong Kong.

    L’idée de s’adresser à Pékin est un anathème pour beaucoup de citoyens de Hong Kong qui trouvent que l’influence de la Chine est déjà trop importante dans cette ville. Eric Cheung, un professeur adjoint de l’université de Hong Kong, a avoué au Wall Street Journal que demander une interprétation aux autorités centrales «établirait un précédent préjudiciable».

    Les inquétudes de Ching se sont amplifiées le 18 décembre avec la nomination de Zhang Xiaoming à la tête du bureau de liaison de la République populaire de Chine dans la Région administrative spéciale de Hong Kong– un bureau de liaison semblable à une ambassade.

    Zhang a récemment mentionné que Hong Kong devrait adopter l’article 23 controversé. L’article 23 de la Loi fondamentale donne au gouvernement de Hong Kong un vaste pouvoir policier au nom de la lutte contre la subversion, pouvoir qui, selon les critiques, porterait atteinte aux droits garantis par la constitution. Tout d’abord proposé en 2002, il a été retiré en 2003 face à des protestations massives.

    Selon le South China Morning Post: «Certains critiques ont craint que la Loi fondamentale pourrait être utilisée pour supprimer des organisations qui sont en désaccord avec le gouvernement et ses remarques [de Zhang Xiaoming] ont indigné les démocrates de Hong Kong, qui les ont prises comme un signe que le gouvernement central va resserrer son emprise sur la Région administrative spéciale».

    Zhang a également accusé des «forces extérieures» d’aider à la renaissance et à l’unité des parties pro-démocratiques à Hong Kong.

    Lire la suite de l'article sur: http://www.epochtimes.fr/front/13/1/5/n3507724.htm

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu