Avertir le modérateur

classique chinois

  • Le voyage vers l’Ouest ou Xiyouji

    Voyage vers l'Ouest, Classique chinois, Xiyouji , Wukong Sun, le roi des Singes, cochon aux 8 voeux, bonze des sables, cheval Dragon Blanc, littérature chinoise, roman chinois Le voyage vers l’Ouest ou Xiyougi, l'un des quatre classiques de la littérature chinoise, a été écrit par Wu Cheng’en, romancier de la dynastie Ming au XVIe siècle, né à Huai’an dans la province actuelle du Jiangsu. C'est l'histoire d'un bonze Xuan Zang et de ses trois disciples qui quittent la Chine afin de se rendre dans le pays qu'on appelle aujourd'hui l'Inde, à la recherche des Saintes Écritures bouddhistes.

    Sur le chemin, diverses épreuves les attendent, 81 au total. Par la force ou la tromperie, un certain nombre de démons et de mauvais esprits viennent s'en prendre au moine. Certains
    essaient de tenter le groupe avec la richesse ou la beauté. Pourtant à la fi n, les pieux pèlerins triomphent, reviennent en Chine avec les écritures sacrées et regagnent leur juste place
    dans les cieux.

    Le bonze Xuan Zang

    Le bonze Xuan Zang était l'un des disciples du Bouddha Sakyamuni dans les cieux. Banni du paradis céleste à la suite d’une violation de la Loi de Bouddha, il fut envoyé dans le monde humain et forcé à passer dix vies à pratiquer la cultivation religieuse afin d'expier ses péchés.

    Lors de sa dixième vie qui débuta en l’an 602 dans le village de Chenhe tout près de Luoyang dans la province du Henan, à la veille de la dynastie Tang (618 à 907), il se réincarna en tant que bonze, du nom de Xuan Zang. Plus tard, l'Empereur Taizong souhaita que ce moine voyage vers l'Ouest et rapporte en Chine les Saintes Écritures bouddhistes du Mahayana. Après avoir été inspiré par une vision de la Bodhisattva Guanyin, le moine accepte la mission et se lance dans une quête sacrée. Or le bonze Xuan Zang est mal équipé pour voyager seul et entreprendre une aventure aussi périlleuse. Il est dit que sa chair peut donner l'immortalité. Faible et craintif, il ne fait pas lepoids face aux créatures du mal qui
    cherchent à le tuer et à le dévorer.

    La Bodhisattva Guanyin fait qu'un groupe éclectique se forme, devenant les disciples de Xuan Zang afin de le protéger. Il s'agit de l'impétueux mais vaillant roi des Singes, du Cochon aux Huit Voeux, du taciturne Le bonze des sables et du cheval Dragon Blanc. Tous ont été bannis des cieux pour avoir péché et sont envoyés dans le monde humain.

    Par miséricorde, la BodhisattvaGuanyin leur donne une dernière chance pour retourner à leur origine céleste : ils peuvent se convertir au bouddhisme et protéger le bonze Xuan Zang lors de son pèlerinage.

    Wukong Sun, le roi des Singes

    Le roi des Singes est né d'un rocher dans un oeuf en pierre et a appris les pouvoirs supranormaux d'un maître taoïste. Par la combinaison de sa nature espiègle et de ses grands pouvoirs, il créa le chaos dans les cieux et en enfer.

    L'Empereur de Jade Céleste essaya de le calmer en lui accordant le titre de « Grand Sage du
    Ciel », mais le singe ne pouvait pas se contrôler et créa un grand désordre dans le palais céleste.

    Enfin, le Bouddha l'attrapa et le coinça sous une montagne. Il y resta pendant 500 ans, jusqu'au jour où le bonze Xuan Zang passa par là. C'était le moment tant attendu par le roi des Singes. Celui-ci jura fidélité au moine et fut finalement libéré. Le bonze Xuan Zang lui donna le nom de Wukong, ce qui signifi ait « éveillé à la vacuité ».

    Le roi des Singes prouva être un atout essentiel pour le bonze Xuan Zang. Il pouvait voir à travers les démons et leur sorcellerie et n'était pas tenté par la beauté ou la richesse. Son intelligence aida le bonze Xuan Zang à échapper à plusieurs situations périlleuses. En voici une.

    Un jour, le bonze Xuan Zang et ses disciples s'aventurèrent dans la mystérieuse montagne du Tigre Blanc où vivait le démon de l’os blanc. Le démon prit une forme humaine et se transforma en une jeune fille. Le roi des Singes découvrit cela grâce à ses pouvoirs magiques et élimina cette illusion. L'esprit du démon abandonna ce corps, ne laissant derrière lui qu'un cadavre.

    Lire la suite de : Le Voyage vers l'Ouest sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201201/59490.html

     

    Clearharmony, culture chinoise, culture chinoise traditionnelle, sagesse, eveil, chine, philosophie, Falun Dafa

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu