Avertir le modérateur

citoyen

  • Le Parti lance la répression contre un groupe de citoyens

    parti, chine, répression, communiste, citoyen, activitiste, chinois, juristes, économistes, mouvement,Xi Jinping

    Xu Zhiyong, récemment arrêté en chine pour son activisme.

    Alors que Xi Jinping prononce des discours au sein du Parti sur la nécessité d’éradiquer et de sévir contre la corruption, et institue de nouvelles règles, tel qu’un délai de cinq ans pour la construction de nouveaux bâtiments officiels, il aura envoyé un signal clair sur le fait qu’un autre aspect de la politique du Parti n’est pas prêt de changer: la violence de la police envers les militants.

    Appelant à un gouvernement démocratique qui favorise «la liberté, la justice et l’amour», le Nouveau mouvement des citoyens fait écho à la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis: de par sa conviction reposant sur le fait que le devoir d’un gouvernement est de protéger les droits de l’homme et de servir les intérêts du peuple.

    Dans un message sur un blog en mai, Xu Zhiyong, un militant des droits de l’homme réputé, avec d’autres personnes, être à l’origine de ce mouvement, a écrit: «La Chine a besoin d’un mouvement pour se sortir de tous ses problèmes sociaux: corruption, abus de pouvoir, et l’écart de richesse, pour n’en nommer que quelques-uns».

    Pour l’instant le régime a réagi en arrêtant dès le 26 juillet, au moins 15 militants, en plaçant Xu en résidence surveillée en avril et en détention le 16 juillet. Xu a été inculpé pour avoir «ameuté la foule et troubler l’ordre dans un lieu public», et parqué dans une pièce avec onze suspects pour vol.

    «Arrêter Xu est une violation flagrante de la liberté d’expression», a déclaré le militant des droits de l’homme Hu Jia, vivant à Pékin, lors d’une interview pour Epoch Times.

    «Les autorités pensent que le Mouvement des citoyens aura un impact énorme sur la société, ils harcèlent donc et terrifient les membres dans l’espoir d’entraver cette action», a-t-il déclaré. «Tout le monde devrait prendre la parole pour soutenir ces activistes, parce que la protection de leurs droits c’est la protection de vos propres droits.»

    À partir du 23 juillet des chercheurs chinois bien connus, des juristes, des économistes et des hommes d’affaires ont établi une lettre publique appelant à la libération de Xu et d’autres membres du Mouvement des nouveaux citoyens, réunissant 446 signatures.

    Le Mouvement des nouveaux citoyens se place d’un côté du fossé qui divise les militants dans leurs opinions concernant le Parti communiste chinois et les meilleurs moyens de traiter avec lui, avec notamment un point de vue qui considère que le régime est encore en mesure de réparer de nombreux problèmes. De l’autre côté, des protestataires comme Ai Weiwei ont perdu leurs illusions envers le Parti. Ai se moque de certains des militants les plus optimistes dans sa chanson mêlée de grossièretés intitulée «Idiot» diffusée en mai, avec un clip le montrant en prison, surveillé par la police jusque dans les toilettes.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/8/1/n3508636.htm

  • 138 millions de démissions du parti communiste chinois

    démissions, Chine, parti communiste, mouvement, citoyen, nouvelle Chine, non violence, New York

    New York – Les membres du Parti communiste chinois démissionnent du Parti par dizaines de milliers, comme des grains de sable qui s’écoulent du sablier du PCC.

    Le 17 mai, un rassemblement a eu lieu devant le bâtiment des Nations Unis à New York en soutien aux 138 millions de Chinois qui ont démissionné du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées. Des centaines de personnes, pour la plupart des Chinois, ont rempli la place de Dag Hammarskjold en tenant tranquillement des bannières, tandis que des orateurs se sont relayés à la tribune en expliquant au public ce que signifie actuellement pour la Chine le mouvement «Démissionner du PCC».

    Le mouvement «Tui Dang» ou «Démissionnez du Parti» est une manifestation de non-violence et d’un éveil de la conscience qui est en train de changer la Chine. Après le lancement de ce mouvement en novembre 2004, suite à une série d’éditoriaux de l’édition chinoise d’Epoch Times révélant l’histoire non censurée du PCC, les gens ont commencé à démissionner du Parti par dizaines de milliers, enregistrant leurs décisions sur un site tenu par des partisans du mouvement.

    Yi Rong, président du Bureau mondial pour démissionner du PCC a déclaré: «De cette façon, l’organisation communiste est en train de s’effondrer tranquillement».

    Parmi les orateurs il y avait des dirigeants d’organisations pour la défense des droits de l’homme, mais aussi des personnes qui ont eu à vivre une expérience directe avec le système des camps de travaux forcés et des prisons du PCC, où les pratiquants de Falun Gong sont fréquemment torturés.

    Selon le Centre d’information du Falun Dafa, le bureau de presse officiel du Falun Gong, beaucoup de participants au rassemblement étaient des pratiquants de la méthode chinoise du Falun Dafa (appelée également Falun Gong), qui est durement persécutée par le PCC depuis 1999. Les orateurs ont parlé des crimes du PCC – dont plus de cent formes de tortures – contre les membres de ce groupe.

    Chris Smith, membre du Congrès américain et co-président de la Commission exécutive du Congrès sur la Chine, a envoyé une lettre de soutien à cette manifestation. Il a précisé qu’il soutient les 8.000 pratiquants de Falun Dafa venus à New York pour les activités de ce week-end, et a appelé à mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/13/5/27/n3508390.htm

  • Un village soutient un pratiquant de Falun Gong persécuté


    Un village soutient un pratiquant de Falun Gong... par NTDFrancais

    300 habitants d'un petit village de la province du Hebei ont signé une pétition demandant la libération d'un pratiquant de Falun Gong persécuté. Ces citoyens chinois sont devenus à leur tour la cible de harcèlements et de menaces émanant du Comité des affaires politiques et légales qui réprime toute personne osant défendre le Falun Gong.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu