Avertir le modérateur

chine victime politique industrielle

  • Journée de deuil en Chine après les inondations

    chinehomage900-a5868.jpg

    De gigantesques coulées de boue, au nord-ouest du pays, ont fait près de 1 300 morts. Alors qu'un hommage national va être rendu aujourd'hui aux victimes, des experts pointent une mauvaise gestion humaine.

    Que s'est-il passé ?

    Dimanche dernier, Zhouqu, une ville de la province de Gansu, dans le nord-ouest de la Chine, a été ravagée par des coulées de boue. C'est à la suite de pluies torrentielles, qui ont fait déborder la rivière Bailong, que des inondations se sont produites. Il s'agit des glissements de terrain les plus importants depuis dix ans : 1,8 million de m² de boue ont déferlé. Et le ciel chinois ne décolère pas : alors que de fortes intempéries restent à craindre au Gansu, des pluies diluviennes ont touché hier le sud-ouest du pays.

    Quel bilan ?

    Près de 1 300 personnes sont mortes et 505 sont toujours portées disparues au Gansu. Quant aux survivants, dont 45 000 sont sans-abri, ils doivent faire face à des conditions difficiles : de nombreux hôpitaux ont été détruits et l'accès à l'eau potable reste difficile. Une journée de deuil a été décrétée aujourd'hui en Chine.

    S'agit-il d'une zone sensible ?

    Oui. En 2008, un puissant séisme avait touché cette province, rendant le sol instable. Selon le journal South China Morning Post, Gansu est une région sujettes aux glissements de terrain. Les précédentes coulées de boue, en 1992, avaient tué 87 personnes et enseveli 344 habitations.

    Quelles sont les raisons ?

    Plusieurs facteurs sont avancés. Les pluies diluviennes qui touchent l'Asie depuis deux semaines constituent la raison majeure. Une mauvaise gestion humaine pourrait aussi être à l'origine. Le pays a connu une déforestation massive : le China Business Daily pointe la destruction de 130 000 hectares de forêts en l'espace de quarante ans. Quant au nombre de barrages, il a considérablement augmenté : 41 stations hydrauliques ont été construites entre 2003 et 2007 dans le district de Zhouqu. Interrogé par le South China Morning Post, Fan Xiao, ingénieur au Bureau de géologie du Sichuan, incrimine ces barrages (lire aussi page 3). Selon le géologue, « cette catastrophe aurait pu être évitée si les avertissements avaient été pris au sérieux ».

    Tiré de: http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Journee-de-deuil-en-Chine-apres-les-inondations_39382-1476930_actu.Htm

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu