Avertir le modérateur

chine informations

  • Travaux forcés pour une Chinoise ayant écrit un tweet

    Une femme de 46 ans a été condamnée à un an de travaux forcés en Chine pour avoir renvoyé sur Twitter un message se moquant de manifestants chinois anti-japonais, a annoncé mercredi Amnesty International. Un tribunal a condamné lundi Cheng Jianping pour "trouble à l'ordre social" pour avoir ajouté la phrase "jeunes en colère, chargez !" à un "tweet" écrit par son fiancé avant de le renvoyer à ses contacts, a déclaré Amnesty International sur son site. Le groupe chinois de défense des droits de l'homme a confirmé jeudi que Mme Jianping, dont le nom d'utilisatrice sur Twitter est "wangyi09", avait été emprisonnée dans la province centrale du Henan. Le tribunal provincial n'a pas souhaité répondre aux appels de l'AFP. Le "tweet" se moquait de manifestants chinois qui avaient détruit des produits japonais pour protester contre un incident maritime en septembre, quand Tokyo avait arrêté un capitaine de chalutier chinois près d'un archipel revendiqué par les deux pays en mer de Chine.

    "Condamner une personne à un an de travaux forcés, sans aucun procès, pour la simple répétition d'observations clairement satiriques émises par une autre personne, montre le degré de répression de l'expression sur la toile en Chine", a affirmé Sam Zarifi, le directeur d'Amnesty International pour l'Asie-Pacifique. Amnesty a demandé au gouvernement de relâcher Mme Jianping, qui pourrait, selon le groupe, être le premier citoyen chinois à devenir "prisonnier d'opinion sur la base d'un unique tweet". Le gouvernement bloque le premier pourvoyeur mondial de messagerie instantanée Twitter, mais beaucoup de gens y accèdent via des serveurs virtuels.

    Tiré de: http://lci.tf1.fr/filnews/monde/travaux-forces-pour-une-chinoise-ayant-ecrit-un-tweet-6152961.html

  • Leçon de vie de la Chine antique

    pic-martial-arts.pngDans les cercles des arts martiaux chinois (Wushu), il y a un dicton « En pratiquant la technique sans cultiver l'énergie, on n'obtiendra rien finalement. »

    Les hommes d'épées de l'ancienne Chine pratiquaient la technique des arts martiaux en cultivant aussi leur esprit. La technique de haut niveau des hommes d'épée était en relation avec leur moralité. Cela exige une maîtrise totale de ses émotions, de la bravoure et un coeur de bienveillance, très peu en sont capables.

    Il y a plusieurs siècles de cela, il y avait un homme d'épée célèbre. Il s'était battu contre un ennemi pendant plus de 30 ans mais le combat se finissait toujours en match nul. Un jour son adversaire tomba de son cheval. L'homme d'épée saisit l'opportunité de sauter sur son ennemi. Il aurait pu facilement le tuer. Mais l'ennemi lui cracha au visage. Il se ressaisit immédiatement et dit à celui qu'il avait à sa merci : « Levez-vous. Nous pouvons nous battre demain ! ». L'ennemi en fut étonné ; il ne savait pas pourquoi il avait agi de cette façon. Il dit, « Je me suis cultivé pendant ces trente dernières années en m'efforçant d'atteindre l'état de combat sans colère dans le coeur. C'est comme cela que je peux gagner sans perdre. Cependant, au moment où vous m'avez craché dessus, mon esprit s'est mis en colère. Si je vous avais tué, je n'aurais plus jamais été capable de ressentir le sentiment de la victoire. Donc j'espère rectifier ma mentalité et puis recommencer demain. »

    Cependant, le combat n'eut pas lieu. Son ennemi lui demanda de devenir son élève. Sa technique devint encore plus étonnante après qu'il ait pu se débarrasser de sa colère. En fait, n'est-ce pas un principe universel pour tous ? Lorsque quelqu'un entre dans une grande colère, son état d'esprit lui fera perdre la tête, ce qui inhibera sa sagesse et ses compétences. Cela l'entraîne à commettre des actes qu'il regrettera. Si une personne peut complètement éliminer la colère de son esprit, alors cette personne est vraiment remarquable.

    Tiré de : http://www.chine-informations.com/guide/lecon-de-vie-de-la-chine-antique_261.html

  • Guan Yu, du personnage historique à la divinité

    Guan%20Yu.jpgGuan Yu 关羽 ou Kouan Yu est natif de Xiezhou, dans le Shandong. Général des Han (25-220 avant JC), il est un des principaux héros de l'histoire des trois royaumes. Il servit sous les ordres de Liu Bei, le fondateur du royaume de Shu. Son parcours semé d'exploits militaires et humains en fait un des personnages historico-légendaire les plus célèbres de la chine. Fameux pour son courage et son sens de l'honneur, Guan Yu était aussi sans doute trop sûr de sa force, ce qui lui valu d'être fait prisonnier par Sun Quan et exécuté en 219 avant JC.

    Considéré comme un des plus grand héros militaire chinois, il devint au fil du temps un personnage surhumain. Au XIIème siècle l'empereur l'anoblit à titre posthume et lui donne le titre de prince. Sous les Ming, il deviendra « Pilier du Ciel et protecteur du Royaume », accédant ainsi au statut divin.

    Des temples et des sanctuaires lui sont alors consacrés dans toute la chine et on le célébrait le 15 de la deuxième lune et le 13 de la cinquième lune. Il devint ainsi le dieu patron des soldats mais aussi des marchands de soja (métier qu'il avait exercé dans sa jeunesse). Cela valu un détournement de son rôle divin, puisqu'il devint par la suite dieu des richesses et de la littérature (Guan Yu était dit-on capable de réciter tout le Zuo-zhuan de son vivant).

    Aujourd'hui encore, on peut admirer partout en chine, des statues de ce héros national, respecté de tous.

    Tiré de Chine Informations : http://www.chine-informations.com/guide/chine-guan-yu-du-personnage-historique-a-la-divinite_2202.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu