Avertir le modérateur

chine afrique

  • Le dirigeant soudanais Omar Al-Bachir en visite en Chine

    Le dirigeant soudanais Omar Al-Bachir, recherché pour crimes de guerre, est arrivé, le 29 juin sur le tarmac de Pékin en visite d'état. (NTD)
    Le dirigeant soudanais Omar Al-Bachir, recherché pour crimes de guerre, est arrivé, le 29 juin sur le tarmac de Pékin en visite d'état. (NTD)

    Le dirigeant soudanais Omar Al-Bachir, recherché pour crimes de guerre, est arrivé, le 29 juin sur le tarmac de Pékin en visite d'état.

    La cour pénal international (CPI) a publié un mandat d'arrêt pour Omar Al-Bachir, au regard de son implication dans le génocide dans la région du Darfour au Soudan.

    Mais le régime chinois ne reconnaît pas le statut de la CPI et représente depuis longtemps un partenaire économique majeur du Soudan, qui est un des premiers fournisseurs de la Chine en pétrole brut.

    L'avion d'Al-Bachir est arrivé avec 24 heures de retard, après que plusieurs Etats lui aient refusé l'accès à leur espace aérien, mais le régime chinois a insisté pour que la visite ait lieu.

    Nicholas Bequelin, de Human Rights Watch, a précisé: «C'est un sujet politique et Pékin cherche à servir ses propres intérêts sans aucun égard pour le bien-être de la population soudanaise. Le régime chinois protège Al-Bachir et le traite comme un roi, alors que le tribunal pénal international l'a accusé de génocides et de crimes de guerre. C'est vraiment une mauvaise image».

    Les discussions au cours de la visite devaient étudier le moyen d'assurer au Sud-Soudan une transition pacifique vers l'indépendance. La région riche en pétrole a remporté un référendum concernant l'indépendance qui devrait prendre effet le 9 juillet 2011. Al-Bachir, dirigeant de ce qui deviendra le Nord-Soudan, est sur le point de perdre les deux tiers des ressources pétrolifères du pays après la séparation. Mais la plupart des infrastructures d'exportation de pétrole se situe au nord et les experts indiquent que le régime chinois poursuivra ses transactions aussi bien avec le nord que le sud.

    He Wenping,  de l’Académie chinoise des sciences sociales et spécialiste de l'Afrique, a ajouté: «Je pense que même si le Sud-Soudan arrive à gagner son indépendance, les relations de la Chine avec le Sud-Soudan démarrent sur de bonnes bases, car cette région devra continuer à exploiter ses ressources en pétrole».

    Le régime chinois, connu pour sa politique de non intervention dans les affaires internes des nations, reste un allié et un partenaire économique de choix. Le régime avait également usé de son droit de veto au Conseil de sécurité des Nations Unies pour empêcher les sanctions visant le Soudan pour abus des droits de l'homme.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Al-Bashir-en-visite-detat-en-Chine.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu