Avertir le modérateur

chine • parodie de justice dans l'affaire du lait frelaté

  • CHINE • Parodie de justice dans l'affaire du lait frelaté - Partie 2

    Suite et fin

    Dans un rapport écrit adressé le 2 août à la mairie de Shijiazhuang, le groupe Sanlu reconnaissait avoir décelé de la mélamine dans des poudres de lait dont il avait demandé le retour. Le problème est que non seulement la mairie n'a pas exigé de Sanlu l'arrêt de sa production, mais qu'elle s'est opposée à un rappel des produits et a même décidé d'étouffer l'affaire, afin d'éviter toute plainte des consommateurs ou d'affaire montée en épingle dans les médias. Même si le secrétaire du Parti pour la municipalité de Shijiazhuang, Wu Xianguo, le maire Ji Chuntang et deux de ses adjoints ont été limogés, pourquoi le procureur n'a-t-il pas poursuivi ces hauts fonctionnaires pour manquement à leur devoir ? Pourquoi la cour ne les a-t-elle pas cités à comparaître ?

    En Chine comme à l'étranger, la presse se demande si ce n'est pas de peur que le scandale ne ternisse la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin, le 8 août, que les autorités ont étouffé jusqu'en septembre l'affaire du lait contaminé. De nombreuses questions se posent : ces hauts fonctionnaires avaient-ils lu le rapport du groupe Sanlu ? Quand Wu Xianguo et Ji Chuntang se sont-ils réunis pour en discuter ? A qui en ont-ils référé ? Pourquoi le gouverneur du Hebei, Hu Chunhua [nommé à ce poste en avril 2008 par Hu Jintao, dont il est proche] n'a-t-il pas été inquiété ? Dans son "rapport de travail gouvernemental", loin de mettre en cause l'action de son administration dans l'affaire du lait contaminé, Hu Chunhua s'attribue au contraire le mérite d'avoir "pris des mesures qui ont permis de gérer au mieux cette situation d'urgence, notamment en faisant prodiguer au plus vite les soins nécessaires, en protégeant les intérêts des éleveurs et en diligentant une enquête".

    La population est-elle vraiment satisfaite du comportement du gouvernement provincial ? Essayons de savoir ce que pensent les citoyens qui se sont vu interdire l'accès au tribunal pour assister au procès, les familles d'enfants malades qui ne peuvent demander de dédommagements devant les tribunaux, les familles de victimes chassées et battues pour avoir tenté d'exposer leurs doléances en haut lieu !

    Tiré de Courrier International

    http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=93915

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu