Avertir le modérateur

chine: terre divine

  • Un esprit droit et sincère

    gravure chinoise
    Illustration de l’empereur Taizong qui reçoit Ludongzan, l'ambassadeur du Tibet, durant la dynastie Tang. (Domaine publique)

    La Chine est connue comme une terre divine depuis des temps très anciens. Selon l'histoire, la culture chinoise est héritée du ciel. Par conséquent, dans l’histoire chinoise, la majorité des empereurs et leurs sujets étaient guidés par leur croyance spirituelle et insistaient sur les valeurs morales. Pour les anciens Chinois, il n’y avait rien de plus important que de respecter et de vénérer le ciel et de cultiver leur moralité. Il est dit qu’étudier et suivre les livres écrits par des sages et des hommes vertueux aidera une personne à élever ses valeurs morales et à accumuler des vertus qui lui apporteront la bonne fortune.

    Xiao Deyan était un professeur à l’université impériale de Hongwen durant l’ère Zhenguan (627-649) sous le règne de l’empereur Taizong durant la dynastie Tang. Xiao Deyan était un éminent historien spécialisé dans le Zuo Zhuan, le plus récent travail de narration chinoise qui couvre la période de 722 à 468 av. J.-C.  Xiao Deyan était aussi un homme très vertueux. Avant d’étudier les cinq classiques (incluant le livre des mutations, la poésie, l’histoire des rites et la musique) ou d’autres classiques anciens ou avant d’enseigner à une classe, il prenait un bain, enfilait une tenue propre et s’asseyait bien droit avec une expression solennelle et respectueuse sur son visage. En vieillissant, Xiao Deyan devint d’autant plus diligent et modeste.

    On lui disait souvent, «Vous êtes un vieil homme pourquoi vous préoccuper de la fastidieuse routine du bain, de changer de tenue et de vous asseoir droit avant d’étudier un livre?» Xiao Deyan répondait : «Ce sont des matériaux d'étude hérités d'anciens sages. Comment puis-je manquer de respect en leur présence?»

    Lorsque l’empereur Taizong entendit parler de l’attitude de Xiao Deyan, il l’admira pour sa vertu; ainsi il fit de Xiao Deyan l’enseignant du duc de Jin pour les classiques anciens et le fit maire de Wuyang. Xiao Deyan bénéficia de la richesse et d’un statut élevé dans le gouvernement jusqu’à sa mort à l’âge de 97 ans.

    Les soutras bouddhistes sont capables d’inspirer la sagesse des gens, leur enseignant à élever leurs valeurs morales et à cesser de commettre de mauvaises actions. En étudiant les soutras bouddhistes, on obtiendra aussi une vertu infinie.

    Il y a eu beaucoup de gens très talentueux et ayant une grande réussite dans l’histoire chinoise, mais ils ont rencontré un terrible destin quand ils ont échoué à cultiver leur moralité ou à respecter les divinités. Outre assumer ses responsabilités dans la société, un homme doit aussi cultiver sa moralité et agir avec gentillesse car le sens de la vie est de retourner à l’origine.

    http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Art-de-vivre/Un-esprit-droit-et-sincere.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu