Avertir le modérateur

chef de file du mouvement pour la démocratie en birmanie

  • Aung San Suu Kyi libérée par la junte

    Aung San Suu Kyi a été libérée le 13 novembre 2010
    Aung San Suu Kyi a été libérée le 13 novembre 2010, après quoi elle est allée saluer ses sympathisants massés à l'entrée de sa demeure de Yangon. (Soe Than Win/AFP/Getty Images)

    Aung San Suu Kyi, chef de file du mouvement pour la démocratie en Birmanie, a été libérée par la junte militaire le 13 novembre. La Prix Nobel de la paix, maintenant âgée de 65 ans, est allée saluer la foule qui s'était massée devant sa résidence suite à sa libération. Suu Kyi a passé la majeure partie des 20 dernières années en détention ou en résidence surveillée.

    «Je dois vous donner la première leçon politique depuis ma libération», a-t-elle dit à ses partisans et admirateurs, selon la BBC. «Nous ne nous sommes pas vus depuis si longtemps, alors nous avons beaucoup de choses à discuter. Si vous avez quelque chose à me dire, veuillez venir au quartier général [de la Ligue nationale pour la démocratie] demain et nous pourrons alors parler et j'utiliserai un porte-voix», a-t-elle plaisanté.

    «Il y a un temps pour être silencieux et un temps pour parler», a-t-elle ajouté. «La population doit parler d'une seule voix. Seulement ainsi pouvons-nous atteindre notre but.»

    Le 7 novembre, dans une élection jugée entièrement frauduleuse et non libre, la junte militaire a remporté le premier scrutin tenu depuis les 20 dernières années. Le partie de Suu Kyi n'avait pas le droit de se présenter, selon une règle disant qu'un parti ayant des membres en détention n'est pas admissible. Maintenant, les élections passées, Suu Kyi représente une menace moins élevée pour la junte et on estime que sa libération est un moyen pour les militaires de faire diminuer la pression internationale à leur endroit.

    «Le Canada appuie sans réserve les forces démocratiques birmanes et les membres de la communauté internationale aux vues similaires dans leurs efforts visant à restaurer un gouvernement civil en Birmanie. Nous continuons d’interpeller les autorités birmanes pour qu’elles relâchent tous les prisonniers politiques et qu’elles permettent à l’opposition birmane et aux groupes ethniques de participer pleinement au processus politique», a déclaré le premier ministre canadien, Stephen Harper.

    «Que Aung San Suu Kyi habite dans la prison de sa maison, ou dans la prison de son pays, cela ne change pas le fait qu'elle, et l'opposition politique qu'elle représente, a été systématiquement réprimée, incarcérée et privée de toute occasion de participer au processus politique», a pour sa part déclaré le président américain, Barack Obama.

    À Paris, un communiqué de l'Élysée indique que «le Président de la République se réjouit que Mme Aung San Suu Kyi retrouve aujourd'hui une liberté dont elle n'aurait jamais dû être privée. La France sera extrêmement attentive aux conditions dans lesquelles Mme Aung San Suu Kyi jouira de sa liberté retrouvée. Toute entrave à sa liberté de mouvement ou d'expression constituerait un nouveau déni inacceptable de ses droits».

    «Tandis que la libération de Daw Aung San Suu Kyi est certainement une bonne nouvelle, cela ne marque que la fin d'une peine injuste qui a été illégalement prolongée, et il ne s'agit aucunement d'une concession de la part des autorités», estime de son côté le secrétaire général d'Amnesty International, Salil Shetty.

    «Le fait demeure que les autorités n'auraient jamais dû l'arrêter en premier lieu, tout comme plusieurs autres prisonniers de conscience au Myanmar, les excluant du processus démocratique.»


    Version originale : Aung San Suu Kyi, Burma's Democracy Leader, Freed From House Arrest

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/International/Aung-San-Suu-Kyi-liberee-par-la-junte.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu