Avertir le modérateur

centre d'information du falun dafa

  • Une pratiquante de Falun Gong meurt suite à des tortures psychiatriques dans le Sud-est de la Chine

    séance de gavage forcé, en Chine, torture, parfois avec des médicaments psychotropes

    Une pratiquante de Falun Gong de 40 ans originaire de la province de Hunan est morte en détention, visiblement de tortures psychiatriques, selon des informations recueillies par le Centre d’information du Falun Dafa. Cette femme était détenue depuis mai 2008 suite à une rafle préolympique dans sa province.

     

    torture psychiatrique, par injection forcée de drogues psychotropes
    Torture psychiatrique dans une prison chinoise. Injection forcée de drogues psychotropes par des policiers

    Mme Chen Chunjun, ancienne comptable dans la société ferroviaire locale, a été arrêtée le 10 mai 2008 à Huaihua par des agents du bureau 610, force spéciale au dessus du système judiciaire (de type Gestapo) mise en place en 1999 pour « éradiquer » le Falun Gong. Elle se dirigeait vers un arrêt de bus pour rentrer chez elle quand elle a été arrêtée. Chen fait partie des dizaines de pratiquants de Falun Gong détenus arbitrairement ce mois-là dans le Hunan, dans le cadre d’une campagne de répression par des fonctionnaires locaux avant le passage de la flamme olympique à travers la province qui devait avoir lieu du 1er au 3 juin 2008.

    Des sources en  Chine ont récemment découvert que Chen est décédée en mars 2009 à l’hôpital psychiatrique de Huaihua (aussi connu en tant que Hôpital du Peuple No. 4 de Huaihua).
    Depuis 1999, la torture en hôpitaux psychiatriques a été largement documentée comme un moyen utilisé dans la persécution par le Parti communiste chinois pour forcer les gens du Falun Gong à renoncer à leurs convictions. C’est une pratique utilisée depuis des décennies contre ceux dont l’opinion ne se conforme pas à celle du Parti.

    Ces dernières années, de nombreux reportages ont été publiés sur du personnel de l’hôpital psychiatrique de Huaihua, qui sous la pression du bureau 610 local, collabore à la persécution des pratiquants de Falun Gong, notamment par l’injection de médicaments endommageant leur système nerveux. Chen a elle-même reçu des injections de médicaments psychotropes injustifiées lors d’une précédente détention dans la ville.

    « La mort de cette innocente est un rappel saisissant des terribles pertes humaines au sein de la population chinoise suite aux Jeux olympiques de l’an dernier, des mois après qu’ils soient terminés, » déclare la porte parole du Centre d’information du Falun Dafa Gail Rachlin. « Mais l’aspect le plus tragique du décès de Mme Chen est qu’il aurait pu être évité au regard de tous les signes avertisseurs sur l’existence de telles pratiques dans cet hôpital. Chaque jour qui passe sans que des mesures soient prises pour y mettre fin, des pratiquants de Falun Gong détenus à Huaihua risquent de subir le même sort. »

    « Nous lançons donc un appel urgent à la communauté internationale pour enquêter immédiatement sur les circonstances de la mort de Mme Chen et sur les autres cas passés et actuels de mauvais traitements dans cette institution. »

    En mai 2008, Chen a d’abord été détenue au Centre de détention de Zhijiang, où d’autres détenus — principalement des toxicomanes — l’ont battue sous les ordres de gardiens, lui causant des blessures à la tête. Elle a ensuite été transférée au Camp de travaux forcés pour femmes de Baimalong puis au Centre de lavages de cerveau municipal de Huaihua, où on l’a soumise à des séances dont le but était, pour les autorités, de les forcer à renoncer à leurs convictions. Elle a été transférée à l’hôpital psychiatrique de Huaihua. Il est de notoriété publique que les forces de sécurité chinoises recourent aux tortures psychiatriques contre les pratiquants qui refusent d’être « transformés » (« reprogrammation » psychologique visant à les forcer à renoncer au Falun Gong).

    Contexte des tortures psychiatriques

    Avant de mourir, Chen a été emprisonnée à plusieurs reprises durant les dix dernières années en raison de ses convictions spirituelles – notamment au camp de « rééducation par les travaux forcés » de Baimalong en 2001 et elle a été condamnée lors d’un procès inique à trois ans à la Prison pour femmes de la province de Hunan en 2002. D’après des sources proches d’elle, durant ces détentions, comme Mme Chen persistait dans ses convictions, elle a été torturée de manière répétée notamment au moyen de matraques électriques, pendue par les menottes pendant des périodes de temps prolongées, et gavée de force. Durant ces détentions à plusieurs reprises, au point qu’elle ne puisse plus ni marcher, ni voir.
    Durant sa précédente détention au camp de Baimalong, Mme Chen a reçu des injections du médicament psychotrope Thorazine, qui lui ont causé de graves dysfonctionnements du système cognitif, effet secondaire connu de ce médicament, surtout quand il est administré à des patients sains.

    Les médicaments psychotropes sont aussi administrés à des pratiquants de Falun Gong dans les camps de travaux forcés comme moyen de torture. De tels traitements ont déjà été infligés dans des personnes telles que Li Heping qui a souffert ensuite d’hallucinations traumatiques. Ils ont pu causer également des lésions permanentes du système nerveux, voire la mort. Parmi les 103 cas de morts qui ont pu être recensés en 2007 par le Centre d’information, 11 personnes — soit plus de 10 pourcent —  sont mortes après avoir reçu des injections de médicaments non identifiés en détention dans un hôpital, un camp de travaux forcés ou une prison.

    Amnesty International, Human Rights Watch et la World Psychiatric Association ont documenté des cas de mauvais traitements psychiatriques sur des pratiquants de Falun Gong et des dissidents politiques. Robin Munro a réalisé un gros travail de fond pour dénoncer de tels abus en faisant des recherches dans les fichiers mêmes d’hôpitaux psychiatriques. Dans son livre de 2006 intitulé, China’s Psychiatric Inquisition: Dissent, Psychiatry and the Law in Post-1949 China, Robin Munro consacre un chapitre entier à la question de la persécution psychiatrique du Falun Gong en Chine. [voir le communiqué : http://www.faluninfo.net/topic/148/ ]

    Tiré du Centre d'information du Falun Dafa: http://fr.infofalungong.net/content/view/391/1/

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu