Avertir le modérateur

camps de concentration

  • Discours de la femme de l'avocat Gao Zhisheng, avocat des droits de l’homme emprisonné en Chine

    2009-07-19-gaoswife.jpgGeng He est l'épouse du célèbre avocat chinois des droits humains, Gao Zhisheng. Gao est connu pour représenter une quantité de groupes persécutés par le régime chinois. On ne sait actuellement rien de là où il se trouve en Chine depuis son arrestation en février. Geng He et leurs deux enfants se sont échappés en ce début d'année pour les Etats-Unis

    Ci-dessous le discours de Geng He à à l'occasion de l'anniversaire de dix ans de persécution du Falun Gong à Capitol Hill, jeudi 16 Juillet, à Washington D.C.
    Je suis ici aujourd'hui, en tant qu'épouse de Gao Zhisheng, ensemble avec tant de pratiquants de Falun Gong du monde entier. Je peux ouvertement dire ce que je pense sans aucun danger. Je ne peux pas vous dire à quel point c'est important.

    Encore un 20 juillet et dix ans que le gouvernement communiste chinois persécute Falun Gong ! L'avocat Gao Zhishen a découvert les faits de la persécution du Falun Gong en été 2004.

    Des milliers de personnes ont été persécutées à mort, des millions emmenées dans des classes de lavage de cerveau, les camps de concentration, les prisons et les instituts psychiatriques, des dizaines de millions de personnes ont fait face à des amendes, à une surveillance permanente, à la discrimination, au harcèlement , elles ont perdu leurs familles et leurs foyers et leurs enfants ont été renvoyés de l'école.

    La persécution contre ce grand groupe de personnes dépasse l'imagination. Tout ceci a bouleversé Gao et lui pesait sur le cœur.

    Je me souviens du jour où il a appris tout ça, il s'est enfermé dans sa chambre pendant un long moment. Il lisait tout les matériaux qu'il avait obtenus. Il était en larmes tout le temps où il lisait. Lorsque je l'ai vu après qu'il ait fini, il avait les yeux rougis et gonflés. Depuis ce jour, il a été déterminé à prendre la responsabilité de demander justice pour ce groupe de personnes.


    Gao a dit : 'Il est malheureux que nous vivions en Chine aujourd'hui, nous sommes témoins et faisons l'expérience de toutes les souffrances et désastres que d'autres ne verront pas ! Toutefois, c'est pour nous une chance de vivre dans cette Chine là aujourd'hui, parce que nous allons vivre et assister au processus de cette grande nation mettant fin à sa souffrance et au désastre."

    Gao a aidé quantité de groupes désavantagés à protéger leurs droits civils. Dans ce processus, il a assisté à la souffrance de dizaines de milliers de citoyens ordinaires aux mains de ce régime brutal.

    D'octobre à décembre 2005, il a risqué sa vie pour se rendre à Shandong, Hebei, et dans le nord-est de la Chine afin d'enquêter sur les faits de la persécution de pratiquants de Falun Gong . Chaque cas de persécution lui a fait profondément ressentir que le régime communiste chinois continuait à créer la douleur de toute une vie pour ce groupe de gens . Ce qui a attristé Gao encore davantage, c'est lorsqu'il a vu que les victimes n'étaient plus seulement les pratiquants de Falun Gong et leurs familles.

    La politique continue de persécution du Falun Gong a affecté beaucoup de gens dans différentes professions dans la société. Elle leur a fait perdre leur humanité, perdre leurs moralité, et tout sentiment de culpabilité, de honte et les valeurs les plus fondamentales et les jugements les plus basiques. C''est quelque chose de terrible et un grand malheur pour cette nation.

    Toutefois, grâce à ces investigations, Gao a vu l'avènement d'un nouvel espoir pour notre nation, c'est ce groupe des pratiquants de Falun Gong qui ont incarné la résistance, le pacifisme et la grande tolérance. Gao nous a dit plus d'une fois, que notre nation avait aujourd'hui un espoir. Tandis que nous prenons le thé, ou que nous dormons, le groupe du Falun Gong continue à travailler à la désintégration du Parti communiste chinois. En conséquence, Gao considère le groupe du Falun Gong comme les alliés les plus sûrs pour dissoudre le régime communiste chinois.

    Bien que notre famille ait eu à endurer la même persécution que celle infligée aux pratiquants de Falun Gong, et de même Gao pour ses trois lettres ouvertes, et qu'on ne sache rien de sa situation actuelle, nous n'avons aucun regret. Gao a dit, pour mettre fin aux souffrances de cette nation, nous avons besoin de gens avec de hautes valeurs morales, les pratiquants de Falun Gong l'ont fait , nous devons aussi faire ce qui nous revient. Sans mentionner le fait qu'il y a un Dieu, à la volonté duquel personne ne peut résister. Dieu étant à nos côtés dans cette bataille, l'aube ne devrait plus être loin.

    Ce n'est que lorsque nous désintégrerons le régime communiste chinois, que nous pourrons mettre fin à toutes les souffrances et les désastres. En ce jour marquant le dixième anniversaire de la persécution du Falun Gong , j'appelle également toutes les personnes de cœur à tendre la main aux pratiquants de Falun Gong ainsi qu'à ceux qui ont été persécutés pour leur soutien au Falun Gong. Je crois que ça n'est pas seulement mon souhait et celui de toutes les personnes de cœur, mais aussi celui de Gao.

    Merci !

    Originellement publié par The Epoch Times

    http://www.fr.clearharmony.net/articles/200907/46538.html

     

  • APPEL URGENT POUR LA CHINE

    Pour informer sur les actions en cours pour sensibiliser l'opinion publique internationale, ci dessous un appel du Centre d'information du Falun Dafa daté du 04 08 09 à destination des médias, des ONGs et du gouvernement français. Il est important d'agir avec justesse, pour sauver ces hommes et ces femmes qui sont torturés à mort par les autorités chinoises.

     

    Appel urgent : des dizaines de vies menacées à la prison de Daqing, les autorités affament les prisonniers de conscience du Falun Gong

    Le Centre d’Information du Falun Dafa encourage l’envoi de lettres et mes appels téléphoniques vers la prison alors qu’un ancien détenu anormalement émacié vient de mourir suite aux mauvais traitements
    Le pratiquant de Falun Gong M. Zhu Hongbin est mort le 18 juin 2009 après avoir été torturé et affamé durant sa détention arbitraire à la prison de Daqing.
    20090716-prison-daqing.jpg
    La vie des pratiquants de Falun Gong détenus dans une prison du nord-est de la Chine est gravement menacée alors que les autorités ont ordonné mi-juillet qu’on les empêche de manger. Une photo récente d’un pratiquant émacié relâché en décembre dernier et mort en juin montre le danger encouru par 65 adhérents toujours détenus à la prison de Daqing dans le Heilongjiang.
    Le Centre d’Information du Falun Dafa invite d’urgence les membres de la communauté internationale à contacter la prison pour demander, sans condition, que les pratiquants aient à nouveau le droit de manger et soient libérés immédiatement.
    D’après différents témoignages en Chine, le 8 juillet 2009, la gardien adjoint qui vient d’être nommé à la prison de Daqing, Li Weilong, a ordonné à toutes les divisions détenant des pratiquants de Falun Gong de leur interdire d’aller à la cantine et que personne ne leur apporte à manger. Li — dont des témoins disent qu’il frappe lui-même les détenus pratiquant le Falun Gong — a donné d’autres ordres le 12 juillet pour gaver de force certains pratiquants avec une bouillie de farine de maïs, d’eau et de sel en surdose.
    De tels gavages forcés sont pratiqués régulièrement par des gardiens qui n’ont aucune formation médicale et comme moyen torture plutôt que comme une façon de nourrir la victime. C’est une des premières causes de décès parmi les pratiquants de Falun Gong tués en détention. Nous ne savons pas pour l’instant si des détenus ne pratiquant pas le Falun Gong ont également été soumis à de telles restrictions.
    « La mort par privation de nourriture ou par torture de tout pratiquant dans la prison est la responsabilité non seulement de Li, mais aussi des responsables du Parti qui l’on promu à ce poste, » dit le porte parole du Centre d’Information du Falun Dafa Erping Zhang. « L’utilisation systématique de la privation de nourriture et de la torture contre un groupe de prisonniers religieux est une véritable atrocité. La communauté internationale doit prendre des mesures immédiatement. »
    Une photo et un décès récents témoignent des mauvais traitements systématiques infligés à la prison de Daqing
    La décision en cours qui vise à affamer les détenus pratiquant le Falun Gong à la prison de Daqing est la dernière d’une série de mauvais traitements infligés aux pratiquants détenus dans ce lieu. En mars 2009, la mère d’un pratiquant emprisonné, Sun Dianjun, venue lui rendre visite a découvert que ses mains tremblaient. Quand elle lui a demandé pourquoi, il a raconté que c’était parce qu’il était privé de nourriture depuis plusieurs jours. En juin, le Centre a rapporté la mort à la prison d’un homme de 51 ans M. Li Min (李敏). Li est mort le 23 mai 2009 après avoir été torturé et privé de soins médicaux alors qu’il était atteint d’une attaque cérébrale (communiqué)
    Récemment le Centre a appris la mort d’un homme de 43 ans, M. Zhu Hongbing (红兵), qui travaillait, jusqu’à son arrestation en 2001, à la septième usine d’extraction de pétrole sous la direction du bureau pétrolifère municipal. Zhu est mort chez lui le 18 juin 2009, presque six mois après avoir été relâché de la prison de Daqing, où il avait été détenu pendant sept ans suite à un procès inique. Une photo de Zhu prise après sa libération de la prison, et que le Centre n’a pu obtenir que récemment, montre qu’il est anormalement émacié. (voir photo)
    Comme on peut le voir sur cette photo, parmi les mauvais traitements infligés à Zhu durant ces sept ans de détention à la prison de Daqing, il a été privé de nourriture. Il y a eu une fois où, après cinq jours de privation de nourriture et de sommeil et d’interdiction d’aller aux toilettes, les autorités de la prison lui ont inséré de force un tube dans le nez, la gorge et jusque dans l’estomac. Une autre fois, un gardien a inséré un tube jusque dans ses poumons pour le gaver d’un bol de lait en poudre, ce qui lui a provoqué un ulcère aux poumons.
    « La tragique fin prématurée de M. Zhu montre le danger réel et imminent auxquels font face les pratiquants de Falun Gong détenus à la prison de Daqing et partout ailleurs en Chine, » dit M. Zhang.
    La mort de Zhu porte le nombre total de décès d’adhérents connus sous la persécution à 3,292. Ceci confirme également le triste record de la province du Heilongjiang qui est la plus meurtrière pour les pratiquants du Falun Gong – au moins 413 y sont morts sous les violences des autorités depuis 1999 – ainsi que la triste notoriété de la prison de Daqing, siège de tortures systématiques et barbares (pour les cas précédents d’abus et de mort dans cette prison, voir le rapport du Falun Gong Human Rights Working Group).
    Puni pour avoir résisté pacifiquement à la « Transformation »
    Les pratiquants auraient été privés de nourriture en raison du fait qu’ils refusaient de porter les uniformes de prison. Plusieurs détenus pratiquant le Falun Gong ont en effet récemment tenté de résister à cette première étape dans le programme systématique de « transformation » de la prison. La « transformation » est un processus par lequel les adhérents sont forcés à renier leur foi, ceci reste la pierre angulaire de la campagne de répression du Parti communiste chinois contre le Falun Gong.
    « Les pratiquants à la prison de Daqing qui ont décidé de résister en refusant de porter l’uniforme l’ont fait sur la base d’une compréhension claire de ce qui vient après s’ils acceptent, » dit M. Zhang. « Ils savent que s’ils acceptent leur détention illégale, même de manière anodine en portant l’uniforme, que ce ne sera pas la dernière exigence des gardiens. Ce ne sera que le début. »
    Les différentes étapes de la « transformation » ont été documentées dans un article de 2002 du Washington Post (voir l’article). Dès que les pratiquants sont détenus dans des lieux de lavage de cerveau, des camps de travaux forcés, ou des prisons, ils sont soumis à des pressions – souvent des tortures barbares – visant à les forcer à renoncer à leur foi et jurer allégeance au Parti communiste. Ceux qui acceptent de signer une déclaration de renonciation – même s’ils n’y croient pas du tout – se rendent compte que leur calvaire ne s’arrête pas là. Au lieu de cela, on les force à regarder des vidéos et ceci sera ensuite utilisé pour alimenter des films de propagande et promouvoir la collaboration pour en transformer d’autres.
    Beaucoup de pratiquants résistent à la « transformation, » en prenant une position de principe pour défendre leur foi et ne pas accepter d’être traités comme des « criminels », même s’ils risquent d’être soumis à des violences. Certains ont vu que face à leur action de principe, de potentiels tortionnaires ont complètement changé en arrêtant de les persécuter. D’autres pratiquants ont été relâchés parce que les autorités craignaient que leur détermination nuise à leurs tentatives pour « transformer » les autres. C’est dans ce contexte que les prisonniers de conscience pratiquant le Falun Gong détenus à la prison de Daqing ont choisi de résister aux premières tentatives de « transformation. »
    « Le refus de ces hommes de porter l’uniforme est un acte courageux et compatissant, » dit M. Zhang. « Il vise non seulement à résister au contexte de persécution injuste qui règne dans la prison, mais aussi à protéger d’autres citoyens du tort causé s’ils collaboraient à cette violente répression. »
    « Maintenant la vie de ces héros est en danger. Nous espérons que les gouvernements et les simples citoyens du monde – financiers, mères de sportifs, universitaires etc. – vont prendre dix minutes pour écrire une lettre ou passer un appel qui pourrait sauver la vie de ces gens. »
    Appel urgent :
    Le Centre d’Information du Falun Dafa en appelle :
    • Aux médias internationaux et aux organisations des droits de l’homme pour enquêter et révéler le sort des pratiquants de Falun Gong soumis à la privation de nourriture et à la torture à la prison de Daqing.
    • Aux élus, particulièrement des villes jumelées de Daqing (Calgary, Canada; Chungju, Corée du Sud), pour écrire à la prison et aux autorités locales pour demander la libération sans condition et le droit de se nourrir pour ces pratiquants détenus.
    • Aux citoyens du monde entier pour « parrainer » l’un des pratiquants emprisonnés listé ci-dessous et appeler la prison ou écrire à ses gardiens pour leur demander la libération de cette personne.
    Coordonnées de la prison de Daqing (aussi connue sous le nom de prison de Hongweixing) :
    Daqing Prison
    Ranghu Road, Hongweixing Street
    Daqing City, Heilongjiang Province, 163159
    People’s Republic of China


    Numéros de téléphone :
    • Directeur de la Prison /gardien, Wang Yongxiang : +86-459-5057999 +86-459-5105087 +86-13199086888
    • Li Weilong (récemment promu au poste de garde adjoint, celui qui a ordonné la privation de nourriture, portable) : +86-13936903441
    • Chef de la commission politique, Chen Qingfa : +86-459-5058588 +86-459-4686358 +86-13329491288
    • Directeur des affaires de la prison (responsable de l’approbation des visites des proches) Zhuang Shuben : +86-459-5059073 +86-459-5992988 +86-13009833636
    Détails sur les 65 pratiquants de Falun Gong actuellement détenus à la prison de Daqing.
    Première division : M. Sun Yaomin (孙耀民 , de Tieli), M. Ren Zhongde (任忠德 , de Acheng), M. Liu Xiangchen (刘相臣 , du comté de Bin), M. Sui Ximin (隋喜民 , du comté de Mulan), M. Yang Chengshan (杨成山 , de Acheng), M. Wang Yudong (王宇 , de la ville de Qiqihaer), un nouveau venu (nom inconnu). (Sept pratiquants au total)
    Deuxième division : M. Li Hai (李海 , de Daqing), M. Li Huifeng (李慧丰 , de Qiqihaer), M. Wang Jiang (王江 , de Harbin), M. Zou Guoyan (邹国晏 , de Shuangcheng), M. Shi Baosheng (施宝生 , de Daqing), M. Liu Zhigao (刘志高 , de Daqing), M. Su Taiqi (苏太起 , de la ville de Wuchang), M. Zhang Kuiwu (张奎武 , Zhang avait déjà été emprisonné quand il avait commencé à pratiquer le Falun Gong avant le 20 juillet 1999; il a été transféré dans cette division parce qu’il ne voulait pas abandonner sa pratique une fois qu’elle a été interdite.) (Huit pratiquants au total)
    Troisième division : M. Chen Lei (陈磊 , de Harbin), M. Zhao Shifeng (赵世峰 , du comté de Zhaoyuan), M. Wu Yanchun (武彦春 , de Acheng), M. Qu Yonghua (屈永 , de Acheng), M. Yin Zhenxiang (印振祥 , de Suihua), M. Zhao Xidong (赵喜东 , de Harbin), M. Zhou Shuzhang (树章 , de Tieli), M. Deng Qingshan (邓青山 , de Fuyu), M. Na Zibo (那子波 , de Wuchang), M. Li Zhiwen (李志文 , de Qinggang). (Dix pratiquants au total)
    Quatrième division : M. Li Zhanbin (李占斌 , du comté de Fangzheng), M. Liu Guifu (贵福 , de Harbin), M. Li Hongkui (李洪奎 , de Harbin), M. Wu Chunwen (武春文 , de Shuangcheng), M. Li Chao (李超 , de Shuangcheng), M. Zhai Zhibin (翟志斌 , de Daqing). (Six pratiquants au total)
    Cinquième division : M. Zhang Jian (张建 , de Qiqihaer), M. Wang Shusen (树森 , de Hegang), M. Chen Chunlin (陈春林 , de Anda), M. Gong Haiou (宫海鸥 , de Qiqihaer), M. An Xing ( , de Shuangcheng), M. Liu Hongtu (刘洪 , de Tieli), M. Liu Pengfei (刘朋 , de Harbin), un nouveau venu (nom inconnu). (Huit pratiquants au total)
    Sixième division : M. Zhang Xingye (张兴业 , de Daqing), M. Zuo Gang ( , de Harbin), M. Qiu Xuezhi (邱学智 , de Jixi), M. Yang Gongxi (杨恭喜 , de Acheng), M. Yu Liangbin (于良斌 , de Suihua). (Cinq pratiquants au total)
    Septième division : M. Sun Xinghe (孙兴河 , de Daqing), M. Song Zhanlin (宋占林 , du comté de Tonghe), M. Sun Dianbin (孙殿斌 , de Jixi), M. Yu Shengquan (于生全 , de Harbin), M. Zhao Shijun (赵世军 , de Acheng), M. Huang Tiebo (铁波 , de Acheng), M. Du Deping (杜德平 , de Daqing), M. Wang Shoujun (王守俊 , de Harbin). (Huit pratiquants au total)
    Equipe d’éducation : M. Zhang Zhi (张志 , de Anda), M. Xu Zhi (徐志 , du comté de Baiquan), M. Fu Wenchang (付文昌 , de Acheng). (Trois pratiquants au total)
    Equipe de Service : M. Zhou Guochen (周国臣 , de Daqing). (Un pratiquant)

    Division des malades : Mr. Wang Hai (王海), M. Li Wanyue (李万岳), M. Zhang Tichao (张体超 , de Acheng), M. Wang Mi (王密 , de Jixi), M. Wang Yudong. (王宇), (Cinq pratiquants au total)

    Division inconnue : M. Zhang Xingguo (张兴国 , de Suihua), M. Liu Zhongquan (刘忠全 , du comté de Bin), M. Liu Guoliang (刘国良 , de Harbin), M. Dong Xiaodong (晓东 , de la ville de Wuchang). (Quatre pratiquants au total)


    Tiré de: http://fr.infofalungong.net/content/view/383/1/
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu