Avertir le modérateur

camp de masanjia

  • Le camp de travail de Masanjia sous la loupe de l'Occident ?

    Le système chinois des camps de travail est une réalité controversée. La police peut incarcérer leur peuple sans aucun procès pour un maximum de quatre ans. Malheureusement, les violations des droits de l'homme à l'intérieur n'ont jamais reçu une attention importante auprès du public chinois. La plupart des revendications jusqu'à ce jour ont été faites par les pratiquants de Falun Gong. Le Parti communiste persécute et discrédite cette pratique spirituelle depuis 1999.

    L'article intitulé " Sortir du camp de Masanjia " peut changer une telle situation. L'article publié par la revue Lens de Chine avait comme objectif d'exposer en détail la situation macabre de torture qui existe dans l'un des camps de travail chinois les plus connus, le camp de travail notoire de Masanjia. Une exposition  de ce genre n'a jamais été vue dans les médias de Chine continentale auparavant.

    Le Centre d'information du Falun Dafa surveille la persécution du Falun Gong depuis longtemps. Son directeur exécutif, Levi Browde a déclaré à NTD que l'article méritait de plus amples investigations immédiates.

    [Levi Browde, directeur exécutif, Centre d'information du Falun Dafa]:
    « De toute évidence, il existe des voix à l'intérieur de la Chine qui essaient de dévoiler les expériences de maltraitance. Et je pense que c'est très important pour celles de l'Ouest de renforcer et de prendre cet élan pour creuser plus profondément dans cette histoire. On peut s'attendre à  beaucoup plus à Masanjia que ce qui était indiqué dans le rapport, bien que ce soit un bon point de départ initial. Il est important que nous ne laissions pas le propos s'arrêter là, car il est évident qu'il y a beaucoup de conflits au sujet de ces révélations provenant de certaines personnes de l'intérieur qui tentent de faire sortir les faits par ce rapport. Nous devons continuer le travail. »

    L'article dans la revue Lens n'a pas mentionné le Falun Gong. Les médias de Chine ne sont pas autorisés à parler de la persécution. Il s'agit d'un sujet interdit. Mais, l'article a mentionné un « groupe spécial de personnes » qui sont principalement visées par la torture et les mauvais traitements.

    Liu Hua, qui a écrit le journal "Sortir de Masanjia" a révélé qu'elle avait témoigné de la torture des pratiquants de Falun Gong dans le camp de travail.

    [Liu Hua, ancienne détenue à Masanjia] :
    « Toutes ses dents ont été éliminées par des coups. Elle y avait été détenue en 2010, et elle ne voulait pas signer les déclarations de repentir, de sorte que le chef d'équipe dans le camp de travail la battait. Lorsqu'elle est partie le 15 juillet 2012, il ne lui restait qu'une seule dent. »

    L'article du magazine Lens a clairement énervé certains membres de la direction chinoise. Le rapport n'a survécu en ligne que durant le week-end ; les censeurs de l'Internet l'ont rapidement enlevé, ainsi que la plupart des réponses et commentaires.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2013-04-16/877602543291.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu