Avertir le modérateur

calme

  • Se contrôler et éliminer la colère

    tolérance, colère, Dynastie Song, Chine, histoire, traditionnel, cultivation, calme, santé mentale  Hu Anguo était un célèbre théoricien et écrivain de la Dynastie Song. Toute sa vie il a essayé de se conformer à la conduite d’un sage. Il a servi son pays à plusieurs niveaux, dont le plus haut en tant qu’« Erudit de Baowenge ». Quand il était jeune il n’avait aucune patience. Un jour fou de rage il a frappé un soldat. Le soldat a riposté. Hu a alors réalisé qu’être en colère n’était pas une bonne méthode pour régler un problème, alors il a pris un carnet de note et a commencé à transcrire des histoires tirées de la littérature en rapport avec la tolérance. Graduellement il est devenu de plus en plus patient et son esprit est devenu aussi plus tolérant.

    Xia Yuanji était le Secrétaire du Ministre de l’Intérieur de la Dynastie Ming. C’était une personne tolérante. Un jour quelqu’un lui a demandé : « Quelqu’un peut il apprendre la tolérance de toi ? » Il a répondu : « Quand j’étais jeune, je me mettais toujours en colère quand quelqu’un me contrariait ». Plus tard j’ai d’abord essayé de me contrôler et de paraître calme en surface pendant que je me calmais à l’intérieur. Graduellement j’ai réalisé que je pouvais me contrôler en toutes occasions. »

    Li Tianfu était né dans la ville de Hefei dans la Dynastie Qing. C’était une personne aimable et amicale. C’était un fonctionnaire du gouvernement et avait atteint le niveau d’Erudit Wuyingdian. Il était toujours juste quand il traitait des affaires avec d’autres fonctionnaires devant l’Empereur. Quand certains fonctionnaires utilisaient des mots durs ou se montraient hostiles envers lui, il souriait toujours et leur disait : « Pourquoi agissez vous comme ça ? Avec un esprit calme nous pouvons tout résoudre. Auparavant j’étais comme vous, puis peu à peu j’ai appris à me contrôler et graduellement je suis devenu une personne calme. »

    Lin Zexu a servi comme gouverneur de la province de Jiangsu et plus tard en tant que gouverneur des deux provinces de Hunan et Guangdong. Au début c’était une personne sans patience aucune. Puis alors qu’il était à Jiangsu il a écrit « Contrôle ton humeur » sur une plaque et l’a accrochée dans le hall comme pense-bête. Comme le temps passait, il est devenu une personne tolérante, espectée par tous.

    Dans les exemples ci-dessus, ces messieurs n'étaient pas si tolérants au début. C’est plutôt, depuis qu’ils ont prêté attention à leur cultivation qu’ils ont pu développer une nature calme et tolérante. Ne pas contrôler son humeur est nocif à la santé physique et mentale. Cela reflète un manque de discipline. On peut souvent gravement blesser les autres et causer de grands problèmes. Donc on doit savoir contrôler son humeur. Savoir se contrôler et éliminer la colère est la meilleure méthode. Si on garde à l’esprit qu’on doit toujours se contrôler, graduellement on finira par y arriver.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/a30448-Culture-traditionnelle-Se-controler-et-eliminer-la-colere.html

  • "Demeurer constant"

    etre constant.jpg

    Dans les temps anciens, il y avait un homme du nom de Qiu. Il était le plus habile joueur de "Go " de sa région. Parce qu’il excellait au jeu de " Go "les gens l’avaient surnommé " Go Yi Qiu ". Parce que Go Yi Qiu avait un très haut statut parmi les joueurs de Go et une grande influence parmi le public, quelqu’un eut un jour l’idée de ruiner sa réputation.

    Un jour, alors que Yi Qiu était en train de jouer, ils amenèrent quelqu’un jouer du Sheng (un instrument musical avec treize roseaux) à côté de lui. Yi Qiu fut si distrait par la musique mélodieuse qu’il perdit la partie. Quelques jours plus tard, alors que Yi Qiu était en train de jouer, ils trouvèrent une autre personne pour lui poser continuellement des questions inutiles sur les principes du jeu de Go. Yi Qiu était à bout. Il perdit de nouveau. En conséquence, les gens commencèrent à propager des rumeurs, et disaient que le talent de Yi Qiu était médiocre et qu’il était un charlatan. Ces rumeurs causèrent une immense peine et une grande appréhension à Yi Qiu.

    Un homme sage, en apprenant la situation, se présenta pour defendre Yi Qiu. Il pensait que la récente chute de capacité de Yi Qiu n’indiquait pas la médiocrité de sa capacité. Il raconta l’histoire d’un homme qui fut une fois le plus grand mathématicien du monde. Un jour en travaillant sur une question mathématique, une grande oie sauvage vola au-dessus de sa tête, émettant des piaulements sonores, ce qui le rendit incapable de résoudre une équation simple. Mais cela ne signifiait pas qu’il fut faible en math, cétait simplement dû à la distraction apportée par l’oiseau. De même, les récentes pertes de Yi Qiu en faveur de ses adversaires n’étaient pas dues à ses capacités, mais à des interférences extérieures. Son esprit était distrait par les facteurs extérieurs. En conséquence il était incapable de rester concentrer sur les mathématiques ou le jeu de « Go ».

    Lire la suite: http://fr.clearharmony.net/articles/200607/27798.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu