Avertir le modérateur

cérébral

  • Thème du jour: les rapports entre le corps et l'esprit

    René Descartes, corps, esprit, dualité, cérébral, pensée, positive, psychologie, neuroscience, dépression, Votre esprit, Votre corps (article du Time magazine)

    Si on ferme les yeux et qu’on y réfléchit un moment, comme l’ont fait les philosophes pendant des siècles, le monde de l’esprit semble très différent de celui qu’habitent nos corps. L’espace psychique dans nos têtes est infini et éthéré, il paraît évident qu’il doive être constitué d’un matière différente que celle de tous les autres organes. Si on coupe le corps, le sang jaillit. Mais découpez le cerveau, les pensées et les émotions ne se déversent pas sur la table d’opération. L’amour et la haine ne peuvent pas être recueillis dans un tube test pour qu’on les pèse et les mesure.

    René Descartes, le grand mathématicien français et philosophe, enchâssait sa ligne métaphysique dans ce qu’on en est venu à appeler dans la philosophie occidentale le dualisme corps-esprit. De nombreuses traditions mystiques orientales, en contemplant le même espace intérieur, en sont arrivées à la conclusion opposée. Elles enseignent que l’esprit et le corps appartiennent à un continuum indivisible. Dans le passé, les médecins et les scientifiques tendaient à nier/révoquer ce point de vue comme sottises, mais plus ils ont appris au sujet des mécanismes intimes de l’esprit, plus ils ont réalisé qu'à cet égard au moins, les mystiques ont raison et Descartes carrément tord.

    Les psychologues et les neurologues sont aujourd’hui d’accord que corps et esprit ne diffèrent pas tant. Le cerveau est juste un autre organe, quoique plus complexe que le reste. Les pensées et les émotions qui semblent colorer notre réalité sont le résultat d’interactions électrochimiques complexes dans et entre les cellules nerveuses. Les voix désincarnées de la schizophrénie et les sentiment d’inutilité et de haine de soi qui accompagnent la dépression, bien qu’elles semblent basées sur la réalité, ne sont rien que des distorsions dans l’électrochimie du cerveau. Les chercheurs apprennent comment ces distorsions naissent, comment diminuer leur gravité et, dans certains cas, comment les corriger.
    Les scientifiques apprennent aussi autre chose. Non seulement l’esprit est comme le reste du corps, mais notre bien-être est intimement entrelacé avec celui des autres.

    Cela semble logique parce qu’ils partagent les mêmes systèmes – nerveux et circulatoires, endocrines et immunes. Ce qui se passe dans le pancreas et le foi peut directement affecter le reste du corps. Les pages qui suivent, notre rapport spécial annuel sur la santé, vous amène à la lisière de la recherche sur le corps-esprit, où les scientifiques, ayant laissé l’erreur de Descartes loin derrière eux, explorent comment fonctionne le cerveau, comment il se dérègle et ce qu’il est possible de faire quand il va de travers.

    Tire de: http://www.time.com/time/

  • Les chercheurs découvrent en 2005 que la méditation développe le cerveau

    méditation, 5ième exercice, bienfait, cerveau, qigong, bien être, relaxation, cortex, développement, cérébral

    D'après un rapport du New Scientist du 15 novembre 2005, les chercheurs ont découvert que la méditation fait plus que simplement vous faire vous sentir bien et vous calmer, elle vous fait mieux fonctionner - et modifie la structure de votre cerveau.

    Un groupe de chercheurs de l'université du Kentucky à Lexington ont tiré une conclusion basée sur leur récentes experiences. Ils ont utilisé un "psychomotor vigilance task" bien rodé, qui a longtemps été utilisé pour quantifier les effets du sommeil sur l'acuité mentale. Le test implique de regarder fixement un écran LCD et presser un bouton dès qu'une image apparaît. Typiquement, les personnes prennent 200 à 300 millisecondes pour répondre, mais les gens privés de sommeil prennent plus de temps, et quelque fois manquent complètement le stimulus. Dix volontaires ont été testés avant et après 40 minutes, soit de sommeil, de méditation, de lecture ou une légère conversation, tous les sujets essayant toutes les conditions. Les 40-minutes de sieste sont connus pour améliorer la performance (après une heure environ pour récupérer de la somnolence). Mais ce qui a surpris les chercheurs a été que la méditation était la seule intervention conduisant immédiatement à une performance supérieure, malgré qu'aucun des volontaires n'ait jamais pratiqué la méditation.

    " Chaque sujet individuel a montré des améliorations, " A dit O'Hara, un des chercheurs. L'amélioration était encore plus surprenante après une nuit sans sommeil. Mais, il a admis : " Pourquoi cela améliore la performance nous ne le savons pas. " L'équipe est maintenant en train d'étudier des sujets expérimentés en méditation , et qui passent plusieurs heures chaque jour à pratiquer.

    Bâtisseur de cerveau

    L'effet que la méditation a sur la structure du cerveau a aussi été matière à quelques débats. Maintenant Sara Lazar de l'hôpital général du Massachusetts à Boston USA, et des collègues ont utilisé L'IRM pour comparer 15 personnes qui méditent, avec une expérience s'étalant de 1 à 30 ans et 15 personnes qui ne méditent pas.

    Ils ont découvert que la méditation en réalité augmente l'épaisseur du cortex dans les zones impliquées dans l'attention et le traitement sensoriel, tel que le cortex pré frontal et l'insulaire antérieur droit.

    "Vous l'entraînez lorsque vous méditez, et il devient plus gros, " a-t-elle dit. La découverte est dans la ligne de l'étude qui montre que les musiciens accomplis, les athlètes et les linguistes ont tous un épaississement dans la zone appropriée du cortex.

    Reference:
    http://www.newscientist.com/channel/being-human/dn8317.html

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200511/23452.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu