Avertir le modérateur

célébrités

  • Panique chez les célébrités chinoises face au scandale des escapades sexuelles de Bo Xilai

    Bo Xilai, Chine, Xinhua, Célébrités, Zhang Ziyi, actrice, politique, sexeXinhua, l’agence de presse nationale chinoise qui a annoncé officiellement la chute politique de Bo Xilai et son expulsion du PCC, le 28 septembre, a également mentionné ses nombreuses «relations sexuelles controversées».

    Les sites de microblogging chinois sont rapidement entrés en effervescence cherchant à découvrir quelles étaient les femmes impliquées. Dès lors les célébrités chinoises ont déclaré sur Sina Weibo, la version locale de Twitter, n’avoir jamais rencontré Bo Xilai, ni surtout s’être rendues à Chongqing.

    Désespérément, certaines sont allées jusqu’à contacter leur chargé des relations publiques pour se protéger d’allégations les reliant à Bo. Selon Xu Xin, un juriste à Pékin, ces agents des relations publiques ont alors dû surveiller Weibo pour éliminer dès leur parution tous les messages mentionnant leurs clients.

    Nombreuses sont les stars à avoir été citées, notamment Ni Ping, Zhang Ziyi, Li Bingbing, Tang Wei, Gong Li, Lin Zhiling, Liu Jialing, Faye Wong, Jiang Wenli, Stafanie Sun etc. Toutes sont mannequins, actrices, chanteuses, ou autres.

    Pour preuve de l’importance que prennent ces charges, l’actrice Zhang Ziyi accusée de rendez-vous galants avec Bo, a attaqué les médias responsables en justice. Elle continuera sa démarche avec une poursuite annoncée en juin contre le site d’informations basé aux États-Unis Boxun.com, qui prétend disposer de sources solides concernant ses rapports graveleux sur les rencontres de l’actrice avec Bo Xilai. À Hong Kong, elle poursuit également le tabloïd Apple Daily devant un tribunal californien.

    Apple Daily, connu pour ses reportages cancaniers et légers, a longtemps enquêté sur les affaires présumées de Bo avec diverses actrices de cinéma, présentatrices et modèles.

    Selon Apple Daily, la femme de Bo, Gu Kailai, aurait même cherché à éliminer une présentatrice de Dalian, Zhang Weijie, pour avoir eu une liaison avec Bo. Zhang a depuis disparu dans des circonstances mystérieuses.

    L’Oriental Daily, un autre magasine de Hong Kong, a rapporté en avril que Xu Ming, l’ancien PDG d’un empire commercial basé à Dalian, qui a bénéficié de la protection de Bo durant de nombreuses années, a avoué lors d’une enquête qu’il avait été responsable de l’organisation et de l’envoi de plus d’une centaine de femmes, y compris des vedettes de cinéma, pour Bo Xilai.

    Jiang Weiping, journaliste qui a passé plusieurs années de sa vie en prison pour avoir dénoncé l’état de corruption à Dalian du fait de Bo Xilai, a écrit un article décrivant comment l’ancien secrétaire personnel de Bo, Wu Wenkang servait de proxénète. Wu et le propriétaire d’un hôtel de luxe à Dalian avaient ménagé une chambre dans l’établissement pour fournir régulièrement des femmes, devant être à la fois belles et célèbres.

    Jiang ajoute que Wu Wenkang aurait eu à s’occuper des enfants qui parfois surgissaient inopinément.

    Un autre site d’informations chinois à l’étranger, Mingjing, évoque, selon une «source bien informée» un document qui aurait circulé dans le Politburo avec la liste des noms des femmes qui auraient rencontré Bo Xilai.

    Mingjing précise aussi que les stations de télévision gérées par l’État, notamment la chaîne de télévision phare du PCC China Central Télévision, étaient comme des harems pour lui et d’autres responsables du Parti. Si tel est le cas, les dirigeants du régime ne publieront pas cette liste de sitôt.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/12/10/7/n3507222.htm

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu