Avertir le modérateur

bureaux de la sécurité publique

  • Vague d'arrestations du Falun Gong avant l’anniversaire du régime communiste

    chinese-police.jpgLe régime communiste chinois a non seulement renforcé sa sécurité avant la célébration de son 60e anniversaire, le 1er octobre, mais il aurait aussi arrêté des pratiquants de Falun Gong à travers le pays.

    Au moins 70 cas d’arrestations et de détentions arbitraires ont été recensés par la section Chine continentale de Minghui.net, un site web du Falun Gong qui reçoit une grande quantité de rapports de première main sur des cas de persécution.

    Les Bureaux de la sécurité publique dans plusieurs régions auraient fouillé les domiciles de nombreux pratiquants, confisquant leurs effets personnels et les emprisonnant dans des camps de travail forcé. Il y a un cas où une fillette de trois ans aurait été détenue avec sa mère. La vague d’arrestations rapportée s’est déroulée entre le 23 et le 28 septembre.

    Mme Li, une pratiquante de Falun Gong de la province de Hebei, a affirmé à La Grande Époque : «Avec l’approche de la Journée nationale, les Bureaux de la sécurité locaux ont averti les pratiquants de ne pas quitter leurs résidences. Certains d’entre eux ont été arrêtés et envoyés dans des camps de travail forcé ou dans des locaux pour subir le lavage de cerveau.»

    La discipline spirituelle du Falun Gong est persécutée par le régime chinois depuis 1999. Avant l’ordre de l'ex-dirigeant Jiang Zemin d’éradiquer le Falun Gong, on rapporte que plusieurs membres de l’élite du Parti communiste ainsi qu’environ 100 millions de personnes, selon une estimation, le pratiquaient en Chine continentale.

    «Plusieurs personnes ont été arrêtées, torturées et même tuées depuis que la persécution a commencé en 1999», affirme Mme Li.

    À ce jour, 3308 cas de pratiquants persécutés à mort durant leur détention ont été vérifiés selon Minghui, mais les organisations de défense des droits de l’homme estiment que le chiffre est beaucoup plus élevé étant donné que le régime ne divulgue aucun chiffre et ne permet aucune enquête dans le pays.

    Theresa Chu, directrice exécutive de la branche asiatique de la Human Rights Law Foundation, rapporte : «Le Parti communiste craint le plus les pratiquants de Falun Gong.»

    Elle affirme que le régime a peur que les pratiquants parlent aux Chinois de la persécution.

    Avant des fêtes importantes, des rencontres politiques ou tout autre évènement significatif, le Parti communiste chinois effectue des vagues d'arrestations de pétitionnaires, de dissidents et de toutes personnes jugées indésirables. Ce genre de «nettoyage» avait débuté sept mois avant les Jeux olympiques de Pékin en 2008.

    Cette année marque la dixième année de la persécution du Falun Gong par le régime chinois. Manfred Nowak, rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, a déclaré dans une interview accordée à La Grande Époque le 5 août 2009 : «Les pratiquants sont en grand nombre en Chine. Malgré la persécution, [la pratique] n’a pas diminué mais continue d’augmenter.»

     

    Tiré de : http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Header/Vague-darrestations-du-Falun-Gong-avant-lanniversaire-du-regime-communiste.html

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu