Avertir le modérateur

avocat gao zhisheng

  • Le régime chinois emprisonne et torture un célèbre avocat des droits de l’Homme

    Le célèbre avocat des droits de l’Homme Gao Zhisheng et sa femme Geng He et leur fils Gao.
    Le célèbre avocat des droits de l’Homme Gao Zhisheng et sa femme Geng He et leur fils Gao. (La Grande Époque)

    Selon un témoin qui réclame l’anonymat, le régime communiste chinois a kidnappé l’avocat Gao Zhisheng, sa femme et leur fille d’une dizaine d’années ainsi que leur jeune fils, quelques mois avant les Jeux Olympiques de Pékin. Depuis, ils ont été emprisonnés dans un lieu inconnu situé à Daxing, au sud de Pékin, où ils sont victimes de sévices corporels d’une extrême cruauté. «IIs sont traités encore plus cruellement que ne le feraient des fascistes», rapporte le témoin.  

    Selon lui, Gao Zhisheng garde l’espoir malgré des mois de tortures. Mais sa femme Geng He et sa fille Gege sont dans une détresse infinie. «La mère et la fille risquent de sombrer dans une dépression nerveuse». De peur que les autorités chinoises ne parviennent à l’identifier et à se venger de lui, cette personne n’a pas voulu en dire davantage. Quant aux tortures subies par Gao et sa famille, elles sont décrites comme inhumaines. «Je ne peux pas vous dire, ça me brise le cœur de vous raconter. C’est trop douloureux», précise le témoin.Gao Zhisheng et sa famille seraient donc incarcérés à Daxing, au sud de Pékin, après avoir été kidnappés par les autorités chinoises quelques mois avant les Jeux Olympiques.  

     La rumeur selon laquelle ils seraient emprisonnés dans la province de Hebei est fausse. Le témoin a également révélé que les enfants de Gao ainsi que ses parents et son frère ont également été emmenés à Daxing. Mme Gao et sa fille ont enduré des sévices innommables. Sa fille n’a plus le droit d’aller à l’école, alors qu’elle est en âge d’aller au collège. Un habitant de Pékin a vu pour la dernière fois la fille de Gao au printemps 2007 à l’école Hepingli de Pékin. En allant rendre visite à Gao à Pékin, les visiteurs se sont rendus compte que le domicile était abandonné et que personne dans les environs ne savait ce qu’était devenue la famille.  

     Connu sous le nom de «La Conscience de la Chine» et auteur de A China More Just, Gao Zhisheng a publié sa troisième lettre ouverte aux dirigeants chinois le 12 septembre 2005. Ce courrier fait état d’informations de première main, de chiffres solides et de preuves des graves violations des droits de l’Homme en Chine. Depuis, Gao et sa famille sont harcelés par les autorités.  

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu