Avertir le modérateur

avocat des droits de l’homme

  • La Chancelière allemande, Angela Merkel, tenue à l'écart lors de sa visite en Chine

    chancelière allemande,angela merkel,chine,visite en chine,avocat chinois,mo shaoping,avocat des droits de l’hommeSamedi 4 février 2012, la Chancelière allemande Angela Merkel a achevé sa cinquième visite en Chine. Bien que Madame Merkel ait été en mesure de rassurer les dirigeants chinois sur les perspectives de l’euro et le rétablissement de l'Europe dans la crise, elle a été empêchée de rencontrer un avocat des droits de l’homme.

    L’ambassade d’Allemagne à Pékin avait invité l’avocat Mo Shaoping à assister à une cérémonie aux côtés de Madame Merkel, qui devait être suivie de discussions privées. Mo Shaoping, avocat des droits de l’homme, a dit: «La Chancelière Angela Merkel espérait me rencontrer ainsi que Monsieur Wu Si, le rédacteur en chef  du Yanhuang Chunqiu afin de parler en privé. Elle voulait surtout discuter avec moi de la situation légale et de celle des avocats en Chine».

    Mais le jour de la réunion, la police de Pékin a enfermé Mo Shaoping dans son bureau pendant plusieurs heures pour l'empêcher de participer à l'événement. Mo Shaoping a déclaré: «Ils ont fini par avouer qu’il n’y avait pas de base légale à cet acte. Ils ne faisaient que suivre les ordres de leurs supérieurs. La Chine va organiser le 18ème Congrès du Parti cette année. Le parti exige la stabilité sociale. Pour maintenir cette stabilité, il ne laissera aucune voix se faire entendre».

    Finalement, Madame Merkel n’a pu rencontrer que le rédacteur du Yanhuang Chunqiu, avec qui elle s’est entretenue pendant 40 minutes environ. Selon Li Xiangyang, un avocat des droits de l’homme de la province du Shandong, ce genre de répression est courant en Chine.

    Li Xiangyang a précisé: «Limiter arbitrairement la liberté du peuple, piétiner la légalité, c’est quelque chose de très courant en Chine. Le régime lui-même déclare: nous sommes des gangsters, qu’avons-nous à craindre?».

    Les avocats des droits de l’homme en Chine sont souvent harcelés ou empêchés d’exercer leur profession. L’avocat Gao Zhisheng s’est vu enlever son permis d’exercer le droit en 2005, après avoir enquêté sur la persécution du Falun Gong. Ces dernières années, il a été arrêté à plusieurs reprises. On pense qu’il est aujourd’hui détenu dans le Xinjiang.

    Chen Guangcheng, un militant aveugle qui a enquêté sur les avortements forcés, a également été détenu jusqu'en 2010. Depuis, il est assigné à résidence et placé sous étroite surveillance.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-Chanceliere-allemande-Angela-Merkel-tenue-a-lecart-lors-de-sa-visite-en-Chine.html

  • Hu Jia appelle à soutenir Gao Zhisheng

    Hu Jia, gao zhisheng, Chine, malades sida, régime chinois, avocat des droits de l’homme, méthode spirituelle Falun Gong, Chrétiens, libertésHu Jia, un militant chinois pour les droits des malades du SIDA, souhaite que le public montre son soutien à Gao Zhisheng, l'avocat des droits de l’homme récemment emprisonné, en allant lui rendre visite en prison dans une région éloignée de Chine occidentale. La famille et les sympathisants de Gao Zhisheng, qui étaient sans nouvelles de l'avocat depuis plus de 18 mois, ont appris la semaine dernière qu’il était détenu à la prison Shaya dans le Xinjiang.

    Hu Jia, emprisonné après avoir été accusé de subversion a été libéré en juin 2011. Selon lui, le régime chinois tente d’isoler Gao Zhisheng en l’envoyant dans la prison Shaya.

    Hu Jia a précisé: «Cet endroit est si éloigné, il est coupé de l’environnement moderne dans lequel nous vivons. Je pense que c’est la  raison pour laquelle le régime ne l’a pas envoyé à Urumqi, la capitale du Xinjiang, mais a préféré l’envoyer à la prison Shaya, 800 kilomètres plus loin».

    En décembre 2011, les médias officiels chinois avaient annoncé que Gao se trouvait en prison pour avoir enfreint les clauses de sa liberté conditionnelle. L'avocat des droits de l’homme avait été condamné avec sursis pour subversion. Il a disparu à plusieurs reprises lors de détentions policières et a subi des tortures.

    Hu Jia souhaite que les sympathisants de Gao Zhisheng se rendent dans le Xinjiang pour montrer au régime chinois que l'avocat restera toujours dans le cœur du public. Il a ajouté: «Les gens devraient se rendre à la prison mais aussi au département de la justice du Xinjiang et au Bureau politique et légal. Les autorités sauront pourquoi ces personnes viennent là et pourquoi les Chinois mais aussi les Occidentaux visitent cette prison. Cela contraindra le régime et lui montrera que le monde est attentif au sort réservé à cet avocat».

    Gao était autrefois considéré comme l’un des dix meilleurs avocats chinois, mais il a été radié du barreau et réprimé par le régime chinois lorsqu'il a commencé à défendre les personnes en détresse, les libertés religieuses des Chrétiens et les pratiquants de la méthode spirituelle Falun Gong.

    Tiré de:

    La Grande Epoque, Epoch Times France, média français, presse , actualité Chine, Chine

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu