Avertir le modérateur

attaques informatiques de chine

  • NTD Television visée par des attaques informatiques de Chine

    Aussitôt que le président chinois Hu Jintao a quitté le pays pour une visite en Asie, le Bureau de la Sécurité publique a commencé à fermer l'Internet et à arrêter les citoyens. Le 30 mars, les autorités ont arrêté 1065 personnes et ont supprimé 208 000 messages en ligne qu'elles qualifiaient de «nuisibles » en ligne.

    Le 31 mars, le géant d'internet Sina et Tencents a annoncé qu'entre le 31 mars à 8h du matin au 3 avril, la fonction de commentaires sur les microblogs serait suspendu. Le retour de Hu Jintao à Pékin est prévu ce 3 avril.

    En-dehors de Chine, le 1er avril à 9h du matin heure de New York, le site de NTD Television a subi des attaques informatiques continues. D'après le directeur du département des informations Will Huang, le site de NTD a été attaqué auparavant, mais cette fois-ci l'intensité d'attaque était sans précèdent.

    [Will Huang, Directeur, Département des informations, NTD] :

    « Les hackers ont directement attaqué notre serveur DNS. L'ampleur de cette attaque était très grande. Selon nos techniciens, il ne s'agissait pas des attaques de ci et là, la plupart des IP provenaient de Pékin. »

    Selon Wen Zhao, un observateur, ceux qui ont une connaissance basique de la situation en Chine, concluront qu'il ne s'agissait pas d'une coïncidence, mais d'un arrangement systématique dans le but d'empêcher la diffusion des informations. »

    [Wen Zhao, Observateur] :

    "Cela s'est arrivé juste pendant la visite de Hu Jintao en Asie. Je présume que les commanditaires derrière ces attaques sont en relation avec Zhou Yongkang, un protagoniste dans l'actuelle lutte de pouvoir. Il devrait aussi y avoir la participation de Li Changchun, le membre du Comité de la Propagande et du Poliburo. »

    Will Huang pense aussi qu'une si grande attaque ne peut venir que des hauts responsables du parti communiste chinois.

    [Will Huang, Directeur, Départent des informations, NTD] :

    « Les luttes de pouvoir récents provoquées par l'affaire Bo Xilai, sont révélées au monde entier. NTD Television a produit un nombre considérable de reportages sur ce sujet, y compris des analyses profondes et continues. C'est pour cela que le nombre d'internautes chinois qui contournent le blocage d'internet pour consulter notre site, s'est multiplié plusieurs fois. »

    Ces dernier temps, le moteur de recherche majeur chinois Baidu et le microblog Sina Weibo, ont débloqué par intermittence des informations sensibles telles que le massacre de la Place Tiananmen, Falun Gong, et l'implication de Wang Lijun dans les prélèvements d'organes. Selon des sources proches au haut niveau du PCC, ce déblocage est le résultat des luttes de pouvoir du PCC, un moyen pour Hu Jintao et Wen Jiabao d'ébranler la faction de Jiang Zemin incluant Bo Xilai et Zhou Yongkang qui contrôle toutes les forces de sécurité internes. Les récentes arrestations et la fermeture des sites Internet sont des signes que la faction de Jiang Zemin essaie de riposter.

    Wen Zhao pense que la récente attaque a envoyé deux messages : le premier est que la faction de Jiang Zemin voudrait montrer qu'elle ne s'est pas effondrée ; le deuxième est qu'elle essaie de prendre plus de pouvoir. Mais Wen Zhao pense que la façon d'agir de la faction de Jiang Zemin pourrait avoir un effet contraire, Zhou Yongkang pourrait être limogé a son tour après Bo Xilai.

    [Wen Zhao, Observateur] :

    " Après le limogeage de Bo Xilai, les pouvoirs actuels sont en train de se réunir autour de Hu Jintao. Pendant l'absence de Hu Jintao dans le pays, ils ont organisé cette campagne d'attaque. Donc, si Hu Jintao reste silencieux face à ces agitations, c'est comme s'il avait abandonné son autorité. Les groupes de pouvoir politiques réunis autour de lui pourront se disperser et augmenteront le sentiment d'insécurité de Hu Jintao. Cela pourrait en conséquence forcer Hu Jintao et Wen Jiabao à riposter contre Zhou Yongkang. »

    Selon Shi Cangshan, un expert de la Chine basé à Washington, plus Zhou Yongkang lutte, plus grande sera la division au sein du PCC, et plus rapide sera la vitesse de l'effondrement du PCC.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2012-04-02/683489068601.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu