Avertir le modérateur

attaque de google en chine

  • Les mots interdits en Chine

    1825411-2490169.jpg

    Depuis que Google a décidé de ne plus subir la censure chinoise, le monde du web libre cherche des réponses. Le Guardian est le premier à livrer le fruit de son enquête.

    Suite à leur enquête, voici ce que la censure chinoise bloque sur le web:

    Démocratie, droits de l'homme, dictature, despotisme, anti communisme, bandits communistes, génocide, oprresion, blocage, camps de rééducation par le travail, terreur rouge, mal, frontière sino-russe, massacre de la Place Tiananmen, 4 juin 1989, mouvement démocratique chinois,  indépendance Xinjiang, indépendance tibétaine, exil, dalai lama, dialogue avec le Tibet, les Mères de Tiananmen, Falun, Falun Gong, Li Hongzhi, parti Progressiste Démocratique, clique de Shanghai, Département Central chinois de la Propagande, Bouddha étend ses mille bras, quatre-vingt-neuf(1989) ,Falungong, Incident de Tiananmen , Fédération des Étudiants, mouvement des étudiants, anti-société, églises non gouvernementales, dissident politique, prison de la censure, embargo des informations,  mouvement de démocratie, lavage de cerveau, indépendance tibétaine,  Persécution,  torture brutale, etc...

    Google a annoncé qu'il voulait lutter contre la censure chinoise en ne bloquant plus les sites censurés par le gouvernement chinois. D'après le Guardian la plupart des gros sites sociaux comme Facebook, Twitter et YouTube sont également bloqués. De nombreux sites d'informations libres, tel que Wikipédia, passent tout de même en Chine mais des articles entiers ont été retirés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu