Avertir le modérateur

arme à feu aux etats unis

  • Les médias officiels chinois déforment le massacre du Connecticut

    Le massacre qui a coûté la vie à 20 enfants d'une école primaire du Connecticut aux États-Unis, vendredi dernier, a ému le monde entier. Cependant, les médias officiels chinois ont saisi cette occasion pour raviver la flamme du nationalisme.

    La chaîne de télévision chinoise CCTV a diffusé, non-stop, des reportages et des analyses sur la tuerie, mettant en avant la politique chinoise de tolérance zéro sur les armes. Le rédacteur du Global Times a été jusqu'à demander : " N'est-ce pas un désastre pour les droits de l'homme ? "

    Une façon subtile d'effacer les appels répétés des États-Unis pour un meilleur respect des droits de l'homme en Chine, une question que la Chine qualifie de problème interne.

    Mais les internautes chinois ne se sont pas trompés sur ces reportages nationalistes. Et ils ont souligné que les médias officiels chinois ont à peine parlé d'une tragédie similaire qui s'est déroulée en Chine centrale le même jour. Un homme a blessé 22 enfants et une femme dans une école primaire de la préfecture de Guangshan, dans la province du Henan. Cette attaque n'a heureusement fait aucun mort.

    L'économiste Han Zhiguo a commenté ce massacre du Henan sur son micro blog, en disant: "Les principaux médias se sont tus, on ne peut voir ces informations que sur Weibo. Cette attitude des médias veut-elle dire que la vie des enfants chinois ne vaut pas grand-chose ?". Ce message a été reposté environ 150 000 fois.

    En réponse aux grands titres de CCTV sur le massacre du Connecticut, un internaute a demandé : "Où se trouve le reportage de CCTV sur les 22 élèves attaqués dans le Henan ? "

    Les autorités de Guangshan ont aussi été critiquées, pour leur manque de réactivité. Les autorités locales avaient d'abord organisé une conférence de presse qui a été annulée quelques heures après. Les médias n'ont pas réussi à contacter les responsables.

    Cette tragédie, dans la province du Henan, a souligné l'absence de soins psychiatriques en Chine. Selon les premiers rapports, l'homme responsable de l'attaque souffrait de déficience mentale et était la proie de crises d'épilepsie depuis deux an.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2012-12-18/993371457935.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu